Restez connectés avec nous
Ménès Invraisemblable de ne pas bâtir le futur, et même le présent, autour de Mbappé

Autour du PSG

Ménès « Invraisemblable de ne pas bâtir le futur, et même le présent, autour de Mbappé »

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, tient aussi une chronique sur CNews Matin. Ce vendredi, alors que les compétitions nationales vont reprendre, il a décidé de revenir sur cette trêve internationale qui a vu l’Equipe de France obtenir son billet pour la Coupe du Monde 2018. Mais il n’a pas été convaincu par ces Bleus et la gestion du sélectionneur Didier Deschamps. Il revient notamment sur le cas de Kylian Mbappé, attaquant de 18 ans du Paris Saint-Germain qui a été remplaçant pour le dernier match contre la Biélorussie.

« Comment expliquer, aujourd’hui, que Kylian Mbappé ait commencé le match contre la Biélorussie sur le banc, tout ça parce qu’il n’avait pas brillé en Bulgarie ? Comme les autres. Mais non, c’est le plus jeune qui trinque. Peu importe qu’il fasse des débuts fracassants dans un contexte aussi compliqué que le PSG, peu importe qu’il soit nommé dans la liste des trente pour le Ballon d’Or.

Mais, surtout, quand on voit le potentiel incroyable de ce joueur, il me semble invraisemblable de ne pas bâtir le futur, et même le présent, autour de lui. »

Il y a plus d’informations que le talent à prendre en compte pour former une composition.

Mbappé a un talent immense, le potentiel pour s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs du monde et est déjà capable d’être utile pour n’importe quelle équipe. Alors le voir titulaire serait en effet tout à fait compréhensible, voire conseiller la plupart du temps. Mais cela ne suffit pas pour faire une équipe.

Tout d’abord, rappelons que nous ne savons pas comment vont les joueurs avant le match. C’est une information qui n’est connue que des joueurs eux-mêmes et du staff. Alors Mbappé était peut-être encore fatigué ou amoindri par le difficile match en Bulgarie. Ce qui est important à prendre en compte pour le sélectionneur.

Ensuite, on a vu que la France en 4-3-3 sans N’Golo Kanté avait eue beaucoup de mal à faire du jeu samedi contre la Bulgarie. Toujours privé du milieu de 26 ans de Chelsea, Deschamps a donc opté pour un autre schéma de jeu. Ce qui a du sens, surtout que le 4-4-2 ou 4-2-3-1 (cela dépend du placement d’Antoine Griezmann) a déjà fonctionné avec ces joueurs (dernier exemple contre les Pays-Bas, succès 4-0 en septembre).

Il y aura des moments pour travailler avec Mbappé et lui trouver sa place en Bleus, mais ce n’était pas le moment.

La place de Mbappé est alors plus difficile à trouver. Bien sûr qu’il peut jouer en pointe, mais le duo Griezmann/Giroud se connaît déjà très bien. Alors que l’on a pu voir qu’il manque d’habitude avec ces 2 joueurs, qu’il n’a presque pas eu le temps de côtoyer dans sa toute jeune carrière.

Reste le couloir, mais l’attaquant de 18 ans n’est pas un spécialiste de ces postes de milieu gauche ou droit, contrairement à Thomas Lemar et Kingsley Coman qui y sont habitués. D’ailleurs, Ménès s’était plaint de voir Mbappé en milieu droit contre le Luxembourg. Reste alors encore une fois à le mettre en pointe, mais il doit encore travailler les automatismes. Sauf que l’essentiel était dans la qualification, ce n’était pas le moment de travailler quelque chose.

Il y a le reste de l’année pour cela, avec les trêves de novembre et mars, puis la préparation avant la Coupe du Monde. Dans le même temps, Mbappé va pouvoir grandir et progresser avec le PSG. Alors peut-être que Deschamps s’appuiera un peu plus sur lui pour le Mondial.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG