Restez connectés avec nous
Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1

Autour du PSG

Ménès : « La vie est douce à Paris »

Comme à son habitude, Pierre Ménès a analysé la dernière rencontre du PSG. Le journaliste sportif a vu une équipe parisienne gérer tranquillement la rencontre face à Sochaux, preuve de la marge qui existe entre son niveau et celui des autres équipes de Ligue 1.

« C’est beau de pouvoir gagner un match de Ligue 1 en jouant à 20% de ses possibilités et en se passant de 7 joueurs. Eh oui, c’est ça le PSG d’aujourd’hui. Gameiro n’a pas fait un match comme titulaire cette saison, il plante un doublé. Ancelotti se permet de donner du temps de jeu à Hoarau et Rabiot, l’équipe gère sa 2e mi-temps en jouant au ralenti, bref, la vie est douce à Paris… Il faut dire que les joueurs de la capitale ont eu la bonne idée de se mettre à l’abri très rapidement puisqu’il y avait déjà 2-0 au bout d’une demi-heure de jeu. Après ça, on a clairement eu droit à de la gestion en bonne et due forme. Logique vu la semaine autrement plus dangereuse qui s’annonce pour le PSG, entre le déplacement à Porto mardi (mercredi en fait…) en Ligue des Champions et le choc au sommet de dimanche soir au Vélodrome. Après une première mi-temps porteuse d’espoir en termes de jeu, les Sochaliens ont bien indiqué dès le début de la deuxième période que leur seul objectif de la soirée serait de ne pas repartir avec une valise. Du coup, ça nous a donné un second acte particulièrement insipide. Mais bon, à l’arrivée c’est une 4e victoire consécutive pour Paris et le 3e match d’affilée sans encaisser de but. C’est sûr qu’avec Thiago Silva derrière, ils ne vont pas en prendre beaucoup cette saison. Ce mec est d’un calme et d’une propreté ahurissantes. Bien sûr, il sera sans doute mis en difficulté cette saison face à des attaquants de haut niveau, mais quel joueur… Et puis, ça fait plaisir pour Gameiro. J’ai toujours pensé que, si l’équipe avait joué pour lui l’an passé, il aurait largement dépassé la barre des 20 buts (il en était déjà à 9 à la trêve). Il a souvent été oublié depuis le début de l’année 2012, mais avec ce doublé d’avant-centre, il va récupérer un peu de confiance et de crédit auprès d’Ancelotti », a écrit Ménès sur son blog.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG