Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès n’a pas aimé Ménez et Pastore

Comme d’habitude, Pierre Ménès a livré ses impressions après la rencontre du PSG contre Bordeaux. Et cette fois-ci, le consultant de Canal+ n’a pas vraiment épargné Jérémy Ménez et Javier Pastore, dont il n’a pas aimé le comportement.

« Invité à clore le programme, le leader parisien avait rendez-vous dans un stade où il n’avait plus gagné depuis des lustres. Et ce ne sera pas non plus pour cette année. Après avoir rapidement ouvert le score par son meilleur joueur de champ de la soirée (Sissoko), Paris s’est fait rejoindre presque aussitôt, Gouffran reprenant victorieusement le centre haut de gamme d’un Trémoulinas version champion de France. Après le repos, les Girondins auront les meilleures occasions. Mais ne le score ne bougera plus. Encore une fois, je vais m’appesantir l’espace de quelques lignes sur ce côté du PSG que je n’aime pas et qui m’exaspère de plus en plus au fil des semaines. Ce soir, c’est Ménez et Pastore dont le comportement était plus que décevant. L’ancien Romain commence à tirer la langue mais continue à enchaîner les courses et les dribbles alors que sa lucidité est clairement altérée. Quant au prodige argentin, j’ai assez dit de bien de lui il y a quelques temps pour pouvoir me permettre d’être plus critique aujourd’hui. Alors OK, il a commencé la saison sans préparation, OK il a fait de longs voyages avec l’Argentine, OK il a beaucoup donné depuis son arrivée… Mais là, son manque d’intérêt pour le match était flagrant. Dans ces conditions, Gameiro peut faire deux cents appels par match, le ballon n’arrivera jamais. A l’arrivée, ce nul à Bordeaux n’est pas une mauvaise affaire en soi. Paris est toujours leader avec trois points d’avance et demeure invaincu depuis la première journée. Objectivement, les résultats jusqu’ici sont satisfaisants. Très satisfaisants, même. Mais le jeu n’est pas à la hauteur. Paris mène un train d’Enfer, mais la manière dont il joue depuis le début de la saison laisse tous les espoirs à ses rivaux. Si tant est que ceux-ci veuillent bien en profiter. Ce week-end, aucun des cinq poursuivants immédiats du PSG n’a gagné », a-t-il résumé via son blog.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG