Restez connectés avec nous
Ménès peste encore contre la VAR et demande aux instances françaises de réagir

Autour du PSG

Ménès peste encore contre la VAR et demande aux instances françaises de réagir

Les tirages au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions et de l’Europa League ont donc été effectués ce vendredi avec un constat cinglant à la clé : aucune écurie de Ligue 1 n’y figure. Un autre constat vient tout de suite à l’esprit : les clubs de Ligue 1 n’ont vraiment pas été verni avec l’arbitrage et ce, même avec la présence de l’assistance vidéo. Sur son blog personnel, Pierre Ménès, journaliste pour Canal Plus, s’est insurgé contre cet état de fait et demande à la Ligue de se bouger.

“Sur ces huitièmes de finale retour, on constate tout de même que les clubs français n’ont pas eu de bol avec la VAR. Qu’elle soit interprétée en leur défaveur, qu’elle ne déjuge pas une erreur manifeste à leur dépens ou qu’elle ne soit pas utilisée du tout, à l’arrivée c’est toujours le club français qui se fait enfler. Alors peut-être que la Ligue, au lieu de pondre de beaux slogans sur la « Ligue des talents » et faire des ronds de jambe hexagonaux, pourrait hausser un peu le ton au niveau international. Mais ça…” a pesté Pierre Ménès.

Un arbitrage très douteux…

On ne va pas aller jusqu’à parler de complot ou quoi que ce soit dans le genre, non, mais il est tout de même important de mettre en exergue ce point bien précis : que ce soit le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais ou le Stade Rennais, certaines décisions arbitrales ont été largement contre les clubs de Ligue 1. Le pire fut la rencontre de ce jeudi soir : Arsenal s’est imposé sur le score de 3-0 contre Rennes, éliminant de fait les Bretons. Or, sur les trois buts, deux sont entachés d’un hors-jeu et Aubameyang, double buteur, n’aurait jamais dû pouvoir finir la partie.

Du côté du PSG, le penalty douteux dans les dernières minutes sur une main involontaire alors que le ballon partait en tribune. Pour l’OL, un penalty inexistant sur Luis Suarez, qui nous a une nouvelle fois prouvé qu’il pourrait se reconvertir en acteur à la fin de sa carrière de joueur. Mis bout à bout, cela fait beaucoup il est vrai. Pierre Ménès n’a pas tort, il serait bon que la Ligue hausse le ton pour éviter de voir ses clubs se faire marcher dessus de la sorte. Même si dans les contenus, difficile d’imaginer que le PSG (à cause de quelques erreurs grossières) Lyon ou Rennes méritaient autre chose qu’une défaite au vu de leur prestation respective. Sauf que Paris se qualifiait en perdant 1-2.

Il reste que se cacher derrière l’arbitrage n’a jamais rien fait avancer et la Ligue 1 reste trop peu armée, notamment au niveau du mental et de la rigueur. Cependant, quand des erreurs manifestes de la sorte existent, il faut les pointer du doigt. Elles ont indéniablement une influence sur le résultat. Surtout que la VAR était supposée éviter ce genre d’injustice à l’origine…

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG