Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Nantes/PSG – Sévérac voit en la colère de Tuchel un agacement croissant envers des titis bien trop peu impliqués

Nantes/PSG - Sévérac voit en la colère de Tuchel un agacement croissant envers des titis bien trop peu impliqués

Ce mercredi soir, le Paris Saint-Germain s’est piteusement incliné sur la pelouse du FC Nantes sur le score de 3-2 (28e journée de Ligue 1), ratant de fait le coche d’officialiser son titre de Champion de France. Après cette défaite, Thomas Tuchel, coach parisien, s’est montré extrêmement virulent envers ses troupes. Et pour Dominique Séverac, s’exprimant sur La Chaîne L’Equipe, cette colère était particulièrement dirigée envers les titis parisiens.

“Pendant sa conférence, je crois qu’il s’adresse aux jeunes. Il mène un combat depuis le début de la saison, et il est extrêmement déçu de l’investissement des jeunes issus du centre de formation du PSG. Il y en avait beaucoup à Nantes. Il trouve qu’ils ne sont pas fiables, dans son jargon, ce ne sont pas des joueurs qui peuvent jouer au PSG . Il est extrêmement déçu par rapport à l’investissement, au comportement professionnel à l’entraînement“, a expliqué Sévérac.

Des titis forcément visés mais pas que…

Cela fait donc trois matchs consécutifs que le Paris Saint-Germain ne gagne pas en Ligue 1, dont deux défaites. Un bilan loin d’être habituel pour le club de la capitale dans un championnat qu’il survolait depuis lors. Néanmoins, le nombre impressionnant de blessés a dû contraindre Thomas Tuchel à devoir bricoler avec un effectif plus que bancal. Le technicien allemand a donc dû faire confiance à des titis du centre de formation, ce qu’il rechignait à faire après qu’il ait remarqué un manque d’investissement de leurs parts.

De fait, la théorie qui est ici exposée par Dominique Sévéraca n’est possiblement pas totalement fausse. Il y a certainement du vrai : Tuchel ne veut pas faire confiance à un trop grand nombre de titis. À part Colin Dagba et Moussa Diaby, le reste de la formation parisienne semble plutôt l’avoir refroidi. Maintenant, il n’y avait pas uniquement des titis sur le terrain lors de cette débâcle contre les Nantais. Il doit certainement pointer du doigt les onze alignés ce soir là et pas uniquement les jeunes. Un joueurs comme Layvin Kurzawa, par exemple, a livré une prestation indigne d’un joueur professionnel portant la tunique du PSG.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG