Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Nasser Al-Khelaïfi est mis en examen pour une affaire de corruption autour des Mondiaux d’athlétisme 2017

Nasser Al-Khelaïfi est mis en examen pour une affaire de corruption autour des Mondiaux d'athlétisme 2017

Il y a peu, on apprenait que Nasser al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain, était impliqué dans une affaire de corruption en tant que témoin assisté. Il s’agit de l’attribution des Mondiaux d’athlétisme 2017 (qui sont finalement à Londres, mais ceux de 2019 seront au Qatar). Le Parisien fait savoir ce jeudi que le président parisien, même si ce n’est pas du tout dans cette fonction qu’il est considéré ici, est finalement mis en examen pour corruption.

« Le président du PSG a été récemment mis en examen par Renaud Van Ruymbeke pour corruption active. Le juge d’instruction au pôle financier du tribunal de Paris le soupçonne d’avoir « validé » un versement de 3,5 millions de dollars (3,1 M€) en faveur de Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), afin de faciliter l’obtention des Mondiaux d’athlétisme à Doha en 2017. ‘Des affirmations totalement inexactes’, selon Francis Szpiner, l’avocat de Nasser Al-Khelaïfi. (…)

« Rien ne tient la route dans ce dossier. »

‘Le nom de Nasser Al-Khelaïfi n’apparaît sur aucun document du dossier, souligne Francis Szpiner. Ces incriminations ne reposent sur aucun élément de preuve tangible. Il faut savoir que l’audition initiale de Nasser Al-Khelaïfi n’a eu pour origine qu’une confusion regrettable opérée par le magistrat instructeur qui a confondu Oryx QSI, une société purement privée dirigée par son frère, avec QSI un fonds souverain qatarien dont Nasser Al-Khelaïfi est président ! Rien ne tient la route dans ce dossier. Nasser Al-Khelaïfi n’a jamais été opérationnellement impliqué dans la candidature de la ville de Doha pour les Championnats du monde d’athlétisme’. »

Evidemment, il faut rester très prudent avant de juger et d’affirmer que Nasser Al-Khelaïfi est forcément coupable. Il s’agit d’une enquête en cours avec des soupçons, mais encore rien de contrat. La défense de son avocat est notamment à écouter. Cependant, c’est un dossier très important et à prendre au sérieux. Même s’il est sorti indemne d’une affaire similaire il y a 2 ans, il y a de quoi se poser des questions à force. Mais il peut aussi être ciblé injustement. Laissons l’enquête se dérouler pour en voir le verdict. Par contre, il y a bien de quoi remettre en question sa capacité à être pleinement fonctionnel et efficace en tant que président du PSG alors qu’une telle affaire est en cours.

C’est la deuxième fois que Nasser Al-Khelaïfi est mêlé à une affaire de corruption. En 2017, la justice suisse a ouvert une procédure pénale (toujours en cours) contre lui et Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la Fifa, dans le cadre d’une enquête sur l’attribution à BeIN Media des droits de diffusion des Coupes du monde 2026 et 2030 sur la zone asiatique.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG