Restez connectés avec nous
Nedjari "Le choc psychologique voulu avec le départ de Blanc n’a pas encore apporté les effets voulus"

Autour du PSG

Nedjari « Le choc psychologique voulu avec le départ de Blanc n’a pas encore apporté les effets voulus »

Dimanche soir, le Paris Saint-Germain a déçu en ne faisant pas mieux qu’un match nul 0-0 face à l’Olympique de Marseille (10e journée de Ligue 1). Alors forcément, les critiques sont nombreux autour du club de la capitale. C’est le cas notamment du journaliste Karim Nedjari. Sur le blog Yahoo, après avoir dédié quelques lignes à la prestations extrêmement défensive des Marseillais, il évoque les problèmes parisiens.

« Et puis, après tout, les Parisiens n’avaient qu’à présenter autre chose que ce jeu de possession stérile et lent.

 L’autre enseignement de la soirée est le manque d’implication des joueurs d’Unai Emery. Les remplacements et les attitudes frondeuses de Marco Verratti, d’Angel Di Maria et de Thiago Motta ont démontré que les cadres ne goûtent guère les méthodes du nouvel entraîneur. Le temps de l’autogestion semble bien terminé, mais les résultats tardent.

 Le choc psychologique voulu avec le départ de Laurent Blanc à l’intersaison n’a pas encore apporté les effets voulus. Le temps passe, et les Niçois s’envolent au classement avec six points d’avance. Le PSG a bien évidemment le temps de combler ce retard mais les interrogations autour de la gestion humaine du vestiaire parisien vont redoubler. Le choc psychologique est un fusil à un coup. Pour aller à la chasse aux trophées, c’est insuffisant. »

Pressing, intensité, concurrence, jeu rapide et donc spectacle, c’était les promesses du PSG en recrutant Unai Emery au poste d’entraîneur à la place de Laurent Blanc. Seulement, nous n’avons vu ces éléments qu’en match amical et par moment durant les rencontres officielles. Le coach espagnol a bien apporté du changement, mais on ne peut pas dire que ce soit mieux. Certains s’en inquiètent, il faut pourtant du temps.

Il est bien sûr difficile d’être patient face au début de saison quasi parfait de l’OGC Nice, qui a pris 26 points sur 30 possibles. Mais il ne faut pas oublier que l’entame parisienne, malgré les 6 points d’écart, n’est pas si mauvais que cela. Ce n’est pas aussi bon que la saison passée, mais Blanc avec déjà bien mis ses principes en place et le PSG a pu sortir de matchs compliqués grâce à des exploits de Di Maria et Ibrahimovic, sans oublier la maîtrise au milieu de Verratti (sur la première partie de saison).

Au moment du changement, tout le monde était d’accord pour dire qu’il faudrait du temps avec que le PSG « carbure » à nouveau. Mais cela semble maintenant surprendre certains de voir Paris perdre des points. Le problème étant notamment qu’il n’y a pas de date exacte pour le moment où tous les principes (de jeu et de gestions) seront bien intégrés et acceptés. Et il n’est même pas certains que cela marche à un moment.

Mais il y a de tout de même de quoi y croire. A voir certains propos, on pourrait penser que le début de saison du PSG est catastrophique. Pourtant les Parisiens sont encore largement en place pour remplir ses objectifs. Et il ne faut pas oublier que le PSG a complètement dominé le match dimanche soir et a tout de même fait 17 tirs. Le grand problème étant que seuls 3 ont été cadrés. La faute à des méformes, de la malchance… mais il est difficile de dire qu’Emery est responsable quand Cavani ne cadre pas lorsqu’il reprend à 4 mètres du but un centre fort à terre. Et si les Parisiens avaient été efficaces, il y aurait sans doute beaucoup moins de critiques et d’inquiétudes aujourd’hui.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG