Restez connectés avec nous
Octagon poserait problème au PSG pour le respect du Fair-Play Financier indique L'Equipe

Autour du PSG

Octagon poserait problème au PSG pour le respect du Fair-Play Financier indique L’Equipe

Ces derniers jours, on a vu plusieurs médias reparler de l’enquête de l’UEFA sur le Paris Saint-Germain pour vérifier son respect du Fair-Play Financier. Avec notamment la rumeur d’une dévaluation de certains contrats de sponsoring même si le PSG continue de se dire serein. L’Equipe a fait le point ce vendredi matin pour mieux voir la situation.

« Le contrat QTA a été décoté de plus de 50%. Octagon, qui a analysé les partenariats qatariens du PSG pour l’UEFA, a réduit de plus de la moitié le deal avec l’office du tourisme qatarien. C’est le contrat avec Qatar Tourism Authority (QTA) qui subit la plus forte décote. Il passerait de 100M€ à moins de 50. Selon certaines sources, Octagon l’aurait même chiffré seulement entre 20 et 30M€. Pour quelles raisons ? L’incompréhension est d’autant plus vive au PSG que ce partenariat avait été validé en 2014 par l’UEFA à 100 M€. Le montant n’a pas évolué depuis, alors que le club a continué de grandir et d’augmenter ses revenus, ainsi que sa renommée à l’international. La réunion dans une semaine entre le PSG et l’instance de l’UEFA risque d’être un peu tendue. 

Nielsen, qui a aussi analysé ces partenariats, n’a pas du tout la même lecture de leurs valeurs’

Le club a peu goûté la publication d’un article du Financial Times. Et le PSG a également peu apprécié les chiffres avancés par Octagon. Cette dernière entreprise travaille pour l’UEFA au même titre que d’autres, comme Nielsen, qui a aussi analysé ces partenariats et qui, pour sa part, n’a pas du tout la même lecture de leurs valeurs. Nielsen considère que les montants des contrats qatariens du PSG sont justifiés. »

Il semble donc plutôt clair…qu’il y a de la confusion. Deux sociétés qui ont analysé les partenariats du PSG n’arrivent pas au même résultat. L’UEFA peut décider de suivre Octagon, mais alors le club de la capitale pourrait se plaindre d’être désavantagé et traité injustement puisqu’un autre groupe valide ses contrats. Ce serait surtout injuste pour le partenariat avec QTA qui rapporte 100 millions d’euros, puisque l’UEFA l’a validé il y a 4 ans. Et le PSG s’est bien développé depuis, sans oublier que Neymar est un bel argument.

Reste à attendre cette fameuse réunion du 20 avril et ce qui en sortira. On ne peut qu’espérer que l’UEFA fera les choses justement, même si on a une petite crainte face à la crainte des grands clubs européens. On peut penser que le PSG a préparé très sérieusement ses transferts et sa saison pour éviter toutes sanctions, dans le cas où l’instance européenne ne sort pas une astuce pour mettre Paris en difficulté.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG