Autour du PSG

Le Parisien « On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect de ses partenaires »

Le Parisien On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect de ses partenaires
Publie le 23/09/2017 a 11:30



  • Ce samedi, le Paris Saint-Germain est en déplacement à Montpellier pour le compte de la 7e journée de Ligue 1 (coup d’envoi à 17h). Une rencontre que Neymar va manquer, à cause d’une gêne au pied (retrouvez le groupe ici). L’absence de l’attaquant de 25 ans a été commentée par Le Parisien, avec une pique lancée par le quotidien francilien.

    « Cette absence ponctue aussi d’une drôle de façon la piteuse séquence du « pénalty-gate ». Après avoir provoqué un pataquès sur la place publique en perturbant Cavani dans la préparation de son penalty, puis un incident dans le vestiaire à l’issue du match, le Brésilien passera ainsi son samedi en marge de ses coéquipiers. Comme une punition, assez symbolique, à la suite de son authentique caprice de star. Il est à espérer que cette semaine écoulée le fasse cogiter, au moins un peu.

    On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect du jeu et de ses partenaires. A court terme et de façon plus concrète, son absence donnera aussi l’occasion à ses coéquipiers de réapprendre à vivre sans lui. »

    Une presse qui change vite et s’acharne.

    Les médias français vont décidément très vite. Il y a un mois, les articles se multipliaient pour faire son éloge encore et encore, c’était presque lassant. Mais il a suffi d’une petite embrouille pour que Le Parisien (qui pourrait être un peu pro-PSG…) s’en prenne à la star brésilienne. Il est assez dur d’ailleurs de parler de « punition ».

    C’est comme si Neymar avait fait quelque chose de très grave. Il voulait tirer un penalty, possiblement en pensant que Cavani avait déjà marqué (mais c’était un contre-son-camp du défenseur). Il n’aurait pas dû s’énerver ensuite, mais il n’y a en fait pas grand chose. On a déjà vu ce genre scène et c’est généralement vite oublié. Espérons que les médias vont réussir à passer à autre chose à un moment afin de parler un peu plus du jeu.

    Publie le 23/09/2017 a 11:30

    Le Parisien « On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect de ses partenaires »

    Ce samedi, le Paris Saint-Germain est en déplacement à Montpellier pour le compte de la 7e journée de Ligue 1 (coup d’envoi à 17h). Une rencontre que Neymar va manquer, à cause d’une gêne au pied (retrouvez le groupe ici). L’absence de l’attaquant de 25 ans a été commentée par Le Parisien, avec une pique lancée par le quotidien francilien.

    « Cette absence ponctue aussi d’une drôle de façon la piteuse séquence du « pénalty-gate ». Après avoir provoqué un pataquès sur la place publique en perturbant Cavani dans la préparation de son penalty, puis un incident dans le vestiaire à l’issue du match, le Brésilien passera ainsi son samedi en marge de ses coéquipiers. Comme une punition, assez symbolique, à la suite de son authentique caprice de star. Il est à espérer que cette semaine écoulée le fasse cogiter, au moins un peu.

    On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect du jeu et de ses partenaires. A court terme et de façon plus concrète, son absence donnera aussi l’occasion à ses coéquipiers de réapprendre à vivre sans lui. »

    Une presse qui change vite et s’acharne.

    Les médias français vont décidément très vite. Il y a un mois, les articles se multipliaient pour faire son éloge encore et encore, c’était presque lassant. Mais il a suffi d’une petite embrouille pour que Le Parisien (qui pourrait être un peu pro-PSG…) s’en prenne à la star brésilienne. Il est assez dur d’ailleurs de parler de « punition ».

    C’est comme si Neymar avait fait quelque chose de très grave. Il voulait tirer un penalty, possiblement en pensant que Cavani avait déjà marqué (mais c’était un contre-son-camp du défenseur). Il n’aurait pas dû s’énerver ensuite, mais il n’y a en fait pas grand chose. On a déjà vu ce genre scène et c’est généralement vite oublié. Espérons que les médias vont réussir à passer à autre chose à un moment afin de parler un peu plus du jeu.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Pauleta PSG

    PSG/Real – Pauleta « Je crois que Paris a tout pour passer »

    LDC

    Pedro Miguel Pauleta, ancien attaquant du Paris Saint-Germain (2003-2008), et 3e meilleur buteur de l’histoire du ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Le Parisien « On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect de ses partenaires »

    Le Parisien On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect de ses partenaires <Autour du PSG

    Ce samedi, le Paris Saint-Germain est en déplacement à Montpellier pour le compte de la 7e journée de Ligue 1 (coup d’envoi à 17h). Une rencontre que Neymar va manquer, à cause d’une gêne au pied (retrouvez le groupe ici). L’absence de l’attaquant de 25 ans a été commentée par Le Parisien, avec une pique lancée par le quotidien francilien.

    « Cette absence ponctue aussi d’une drôle de façon la piteuse séquence du « pénalty-gate ». Après avoir provoqué un pataquès sur la place publique en perturbant Cavani dans la préparation de son penalty, puis un incident dans le vestiaire à l’issue du match, le Brésilien passera ainsi son samedi en marge de ses coéquipiers. Comme une punition, assez symbolique, à la suite de son authentique caprice de star. Il est à espérer que cette semaine écoulée le fasse cogiter, au moins un peu.

    On peut s’appeler Neymar Junior sans pour autant perdre de vue le respect du jeu et de ses partenaires. A court terme et de façon plus concrète, son absence donnera aussi l’occasion à ses coéquipiers de réapprendre à vivre sans lui. »

    Une presse qui change vite et s’acharne.

    Les médias français vont décidément très vite. Il y a un mois, les articles se multipliaient pour faire son éloge encore et encore, c’était presque lassant. Mais il a suffi d’une petite embrouille pour que Le Parisien (qui pourrait être un peu pro-PSG…) s’en prenne à la star brésilienne. Il est assez dur d’ailleurs de parler de « punition ».

    C’est comme si Neymar avait fait quelque chose de très grave. Il voulait tirer un penalty, possiblement en pensant que Cavani avait déjà marqué (mais c’était un contre-son-camp du défenseur). Il n’aurait pas dû s’énerver ensuite, mais il n’y a en fait pas grand chose. On a déjà vu ce genre scène et c’est généralement vite oublié. Espérons que les médias vont réussir à passer à autre chose à un moment afin de parler un peu plus du jeu.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>