Restez connectés avec nous
Pas de sénateur ni de panique au PSG

Autour du PSG

Pas de sénateur ni de panique au PSG

   Avec les récents matchs décevant du Paris-Saint-Germain, beaucoup de spécialistes s’en sont pris à l’état d’esprit des joueurs du PSG, les qualifiant de « sénateurs » et avançant qu’ils ne prenaient pas au sérieux les rencontres de Ligue 1. De plus, certains commencent déjà à parler de « problèmes au PSG ». Des avis rejetés par Mohamed Bouhafsi et Christophe Jallet.

Le premier, journaliste sur RMC affirme que les parisiens sont bien froissés par ces résultats, mais restent sereins « Les joueurs sont confiants, ils ont joué dans les plus grands clubs. Là, il n’y a même pas de crise, juste un léger malaise et des questions qui se posent. Ils sont tous très revanchards. Ils veulent offrir une belle réponse dimanche. Ils sont tous très orgueilleux. » 

Forcément, les joueurs s’en veulent, car pour les points qui manquent, ils ne peuvent en vouloir qu’à eux-mêmes, et pas des adversaire trop défensifs ou trop forts pour eux. Alors évidement ils se parlent, se remettent en question, pour se relancer avec force dès dimanche. Nul doute que de grands joueurs comme Z. Ibrahimovic, E. Cavani, T. Motta ou D. Luiz ne sont pas abattus et ne pensent qu’à gagner avec la manière dimanche afin de lancer une série de succès. Il ne faut pas croire, mais ces grandes stars connaissent des moments de moins bien, mais ils savent s’en relever.

Ensuite, c’est l’ancien parisien, Cristophe Jallet, qui connaît presque tout l’effectif, sauf Serge Aurier et David Luiz arrivés après son départ, qui a rejeté l’hypothèse d’une forme de suffisance au PSG « De la suffisance  Paris? Je n’ai aucun souvenir de ce genre-là à Paris. Il y a vraiment un grand respect des adversaires. C’est ce qui fait la force de cette équipe. »

Un avis de l’intérieur qui permettra peut-être de renvoyer les critiques un peu « classique » pour un club riche d’un problème d’état d’esprit. Certainement faut-il juste accepter que parfois même les parisiens loupent des matchs ou ne sont pas bien physiquement, surtout avec la Coupe du Monde toujours un peu dans les jambes. Après tout, toutes les équipes, même le Real Madrid ou le Bayern, ont des moments de moins bien. Sur les derniers matchs, il y avait juste un « petit quelque chose », évoqué par Z. Ibrahimovic, qui fonctionnait moins bien, des détails que les joueurs cherchent certainement à effacer au plus vite par le travail. Bien sûr, une non-victoire dimanche face à Lyon pourrait rendre la situation compliquée, mais on peut faire confiance aux parisiens pour ne pas laisser cela arriver et donner une réponse forte à un moment où ils sont très attendus.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG