Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Pierre Ménès « Il faut que la Fédé tape du poing sur la table et recadre très sévèrement le corps arbitral »

Pierre Ménès Il faut que la Fédé tape du poing sur la table et recadre très sévèrement le corps arbitral

Comme après chaque journée de Ligue 1, Pierre Ménès a évoqué sur son blog les faits marquants et résultats de la 20e levée qui s’est jouée ce weekend. Le journaliste de Canal+ est notamment revenu sur la victoire du Paris Saint-Germain à Nantes (0-1, à la Beaujoire). S’il parle brièvement du jeu (sans ajout particulier par rapport à ce qui a déjà été dit sur cette rencontre), il réserve surtout plusieurs lignes à l’énorme erreur de l’arbitre Tony Chapron. Voici un rappel des faits en images :

A noter que Pierre Ménès a écrit cela avant que la suspension de Tony Chapron soit annoncée par la Fédération Française de Football et que le journaliste revient aussi sur le hors-jeu qui a fait un peu polémique.

« La fin de match a malheureusement été animée, comme trop souvent, par l’arbitrage. Avec d’abord une égalisation refusée à Sala pour hors-jeu. L’attaquant nantais ne l’était pas, mais Pallois l’était et se retrouve devant Sala au moment où ce dernier reprend le ballon de la tête et il se baisse pour laisser passer le ballon. On peut donc estimer qu’il fait action de jeu. Mais soyons très objectifs : il n’y aurait pas eu scandale non plus si le but avait été accordé. Ce qui est sûr c’est que cette situation était extrêmement difficile à arbitrer.

si Diego Carlos met un coup de pied à un arbitre, il prend six mois de suspension’

Ce qui l’est moins, c’est la nouvelle farce inventée par Tony Chapron (…). Alors je sais qu’on me reproche toujours d’être trop dur avec le corps arbitral français. Je déplore très souvent son attitude déplacée envers les joueurs, leur agressivité dans le regard, les gros yeux de Turpin, le regard souvent haineux de Hamel… Chapron est bien connu dans ce domaine.

Prenons le problème dans l’autre sens : si Diego Carlos met un coup de pied à un arbitre, il prend six mois de suspension (…) Il faut que la Fédé tape du poing sur la table et recadre très sévèrement le corps arbitral et son dirigeant principal, Pascal Garibian. Ces gens-là sont tellement contents d’eux et accumulent tellement d’erreurs qu’ils en deviennent un profond problème pour le football français. »

Pour ce qui est du but refusé, le hors-jeu est loin d’être évident, on note d’ailleurs que le « révélateur » de Canal+ n’était pas toujours très bien placé…

Même si Sala est probablement sur la même ligne que Cavani, on peut comprendre que c’était très difficile à juger pour les arbitres. Ils ont peut-être décidé de toute façon que ceux hors-jeu faisaient action de jeu. Cela aurait du sens, puisqu’ils vont tous vers la balle et Pallois doit même se baisser après la tête de Sala. Il est raisonnable de penser qu’Areola est dérangé par les joueurs hors-jeu.

Le carton est beaucoup moins compréhensible. Chapron peut mal interpréter sa chute, l’erreur est humaine. Mais il ne doit jamais tenter de donner un coup au joueur et le coup-franc donné au PSG reste une énigme. Maintenant, Mr Chapron s’est excusé et il va aussi falloir savoir sortir un peu de cette affaire.

Un problème plus large que cette situation incroyable.

Il y a des soucis avec l’arbitrage en France, mais il n’est pas seulement dans le fait qu’il y ait des erreurs. C’est gênant, mais aussi normal puisque c’est un métier difficile. Le gros problème, c’est le manque de communication. Les joueurs sont souvent trop agressifs envers l’arbitres et ces derniers ne sont plus ouverts à la discussion. Il faut réussir à apaiser le climat afin de voir arbitres et joueurs être capables de discuter et s’expliquer.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG