Restez connectés avec nous
Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"

Autour du PSG

Plus de talent au PSG pour Riolo

« Au terme d’un choc face à Lyon absolument palpitant, le PSG s’est logiquement imposé pour occuper seul la première place du classement… Si la compo parisienne s’appuyait sur une base désormais classique, à l’OL, on se demandait qui allait jouer avec Gomis. 4231 ou 442, c’est la deuxième option qui est retenue par Garde. Lacazette est à côté du 9 lyonnais, et ça semble un peu léger. Mais l’OL sait, de toute façon, qu’il ne vient pas à Paris pour faire le jeu. Ce PSG doit dominer et il le fait. On n’est loin de Bilbao et ça se voit très vite. Le quatuor offensif est inspiré, bouge beaucoup et ensemble. A part un mauvais choix de Pastore, tout est bien fait, pas assez toutefois pour être devant à la pause. Le jeu de l’OL repose sur des lignes bien serrées, un bloc positionné bas et une tentative d’exploitation des failles que pourraient laisser le PSG. Le fameux déséquilibre parisien qui, toutefois, ne saute pas aux yeux ce soir. Reste que grâce à un Gomis, vraie menace, et un Bastos toujours précis dans ses centres, Lyon est loin d’être une victime résignée. Il y a assez de technique dans cette équipe pour inquiéter le PSG. En début de seconde période, les parisiens semblent mois en verve, moins aptes à mettre autant de rythme que durant les 45 premières minutes. En temps normal, on serait même porté à croire que Paris va payer ses occasions manquées. Mais ce temps normal est peut-être révolu. Le PSG a en effet le joueur pour faire basculer une rencontre. On le savait, ça semble devoir se confirmer chaque semaine. Pastore est un vrai crack ! Lyon doit alors sortir, vraiment, pas juste quand le PSG lui laisse une porte ouverte. Le niveau va alors s’élever et ce choc gagner en intensité. Garde disais récemment que son équipe avait su jusque là tirer le maximum de ses possibilités. Ce soit ce fut vrai et faux. Vrai parce qu’à chaque fois que l’OL attaquait il était dangereux, et faux parce que Gomis a raté des énormes opportunités d’égaliser. Reste qu’au jeu des occasions manquées, le PSG n’a rien à envier à son adversaire. Logiquement, le PSG fini par s’imposer avec en plus un 2e but. Plus de maîtrise, plus de talent, ce PSG était au-dessus et c’est incontestable. J’aimerais dire un mot sur l’arbitre, Stéphane Lannoy. Ça fait vraiment du bien de voir un arbitre avec autant de bon sens. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG