Autour du PSG

Poissy : Un camp de Roms évacué du futur centre d’entraînement du PSG

Poissy Un camp de Roms évacué du futur centre d'entraînement du PSG.jpg
Publie le 12/10/2017 a 21:00



  • A Poissy, 150 Roms ont été expulsés dans le calme de leurs baraquements construits sur un terrain qui appartient au département des Yvelines et à l’établissement public foncier d’Île-de-France, mais est en cours de cession au Paris Saint-Germain. Le club compte justement y construire son nouveau centre d’entraînement, qui devrait être prêt pour le printemps 2020.

    Peu après 9h, les pelleteuses ont commencé à détruire les premiers baraquements, au nombre d’une cinquantaine d’après le maire de la commune de Poissy, Karl Olivier. Le terrain sur lequel était installé le campement appartient au département à un établissement public. Il est en cours de cession au PSG qui compte entamer les premiers travaux l’été prochain, pour y édifier son futur centre d’entraînement ultra moderne. Ce dernier devrait être livré au printemps 2020, selon les déclarations en mai dernier de Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du club de la capitale.

    Le maire de la commune en question avait pris le 31 août dernier un arrêté municipal enjoignant les Roms présents sur ce terrain à quitter les lieux sous les 48h. Un occupant des lieux avait alors déposé un référé auprès du tribunal administratif pour faire suspendre la décision municipale.

    Le 27 septembre dernier, l’instance administrative a donné raison à la municipalité, en rejetant la requête du demander. Elle considère que les familles « occupent sans droit ni titre un terrain dangereux sur le plan de la sécurité électrique, qui ne possède pas d’eau courante, ni de sanitaire et où s’amoncellent détritus et déchets ».

     

     

     

     

    Publie le 12/10/2017 a 21:00

    Poissy : Un camp de Roms évacué du futur centre d’entraînement du PSG

    A Poissy, 150 Roms ont été expulsés dans le calme de leurs baraquements construits sur un terrain qui appartient au département des Yvelines et à l’établissement public foncier d’Île-de-France, mais est en cours de cession au Paris Saint-Germain. Le club compte justement y construire son nouveau centre d’entraînement, qui devrait être prêt pour le printemps 2020.

    Peu après 9h, les pelleteuses ont commencé à détruire les premiers baraquements, au nombre d’une cinquantaine d’après le maire de la commune de Poissy, Karl Olivier. Le terrain sur lequel était installé le campement appartient au département à un établissement public. Il est en cours de cession au PSG qui compte entamer les premiers travaux l’été prochain, pour y édifier son futur centre d’entraînement ultra moderne. Ce dernier devrait être livré au printemps 2020, selon les déclarations en mai dernier de Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du club de la capitale.

    Le maire de la commune en question avait pris le 31 août dernier un arrêté municipal enjoignant les Roms présents sur ce terrain à quitter les lieux sous les 48h. Un occupant des lieux avait alors déposé un référé auprès du tribunal administratif pour faire suspendre la décision municipale.

    Le 27 septembre dernier, l’instance administrative a donné raison à la municipalité, en rejetant la requête du demander. Elle considère que les familles « occupent sans droit ni titre un terrain dangereux sur le plan de la sécurité électrique, qui ne possède pas d’eau courante, ni de sanitaire et où s’amoncellent détritus et déchets ».

     

     

     

     




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Marcelo Très bien de jouer contre les meilleurs...Ce seront deux grands matchs

    LDC – Marcelo « Très bien de jouer contre les meilleurs…Ce seront deux grands matchs »

    Adversaires

    Marcelo, arrière de 29 ans du Real Madrid, était ce mardi en conférence de presse (en ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    3 days ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG s'incline à Lyon, qui file vers le titre

    Féminines – Le PSG s’incline à Lyon, qui file vers le titre

    Actu Féminin

    Ce lundi soir, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain avait un déplacement particulièrement difficile : l’affrontement avec ...

    Vidéos PSG

    Poissy : Un camp de Roms évacué du futur centre d’entraînement du PSG

    Poissy Un camp de Roms évacué du futur centre d'entraînement du PSG.jpg <Autour du PSG

    A Poissy, 150 Roms ont été expulsés dans le calme de leurs baraquements construits sur un terrain qui appartient au département des Yvelines et à l’établissement public foncier d’Île-de-France, mais est en cours de cession au Paris Saint-Germain. Le club compte justement y construire son nouveau centre d’entraînement, qui devrait être prêt pour le printemps 2020.

    Peu après 9h, les pelleteuses ont commencé à détruire les premiers baraquements, au nombre d’une cinquantaine d’après le maire de la commune de Poissy, Karl Olivier. Le terrain sur lequel était installé le campement appartient au département à un établissement public. Il est en cours de cession au PSG qui compte entamer les premiers travaux l’été prochain, pour y édifier son futur centre d’entraînement ultra moderne. Ce dernier devrait être livré au printemps 2020, selon les déclarations en mai dernier de Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du club de la capitale.

    Le maire de la commune en question avait pris le 31 août dernier un arrêté municipal enjoignant les Roms présents sur ce terrain à quitter les lieux sous les 48h. Un occupant des lieux avait alors déposé un référé auprès du tribunal administratif pour faire suspendre la décision municipale.

    Le 27 septembre dernier, l’instance administrative a donné raison à la municipalité, en rejetant la requête du demander. Elle considère que les familles « occupent sans droit ni titre un terrain dangereux sur le plan de la sécurité électrique, qui ne possède pas d’eau courante, ni de sanitaire et où s’amoncellent détritus et déchets ».

     

     

     

     

    By
    @@Quentino75
    OTER ?>