Restez connectés avec nous
Pontivy/PSG - Prévost "Un tel tirage, ça se fête comme si on passait un tour."

Adversaires

Pontivy/PSG – Prévost « Un tel tirage, ça se fête comme si on passait un tour. »

Le tirage au sort de la Coupe de France a fait que le GSI Pontivy, club de National 3 (5e division française), va affronter le Paris Saint-Germain en 32e de finale. Un moment particulier pour le club évoqué par le président Jérôme Prévost dans Le Parisien.

« On voulait tomber contre un petit, pour essayer de passer un tour, ou contre un très gros. On rêvait d’une Ligue 1 et éventuellement du PSG. Un tel tirage, ça se fête comme si on passait un tour.

Si j’arrive à imaginer les stars du PSG face à mes joueurs ?

Oui, j’imagine Neymar et Mbappé contre Pontivy. J’ai de très jeunes joueurs, notamment en défense. J’en ai discuté avec un défenseur qui va se retrouver face à Mbappé. Je pense qu’il ne va pas beaucoup dormir les nuits d’avant-match. Il y a des supporters du PSG dans l’équipe. Notamment Willem Pierre-Charles, qui a joué dans les équipes de jeunes à Paris et qui est un grand fan. Mon manager général Yannick Blanchard est aussi un ancien du club (NDLR : il est resté au centre de formation entre 13 et 18 ans).

« On n’aura pas de soucis pour clore le budget. »

Les retombées économiques ?

Au vu de l’effervescence dans tout le Morbihan et des demandes de place qu’on a déjà, je pense que le stade sera plein. Je ne connais pas le montant, mais je sais que quand Locminé a joué contre le PSG (en 2012), cela lui a permis d’assurer son budget pour plusieurs années. (…) On n’aura pas de soucis pour clore le budget. », a déclaré Prévost.

Bien sûr, Pontivy sait que ses chances de qualification sont minimes. Mais il y avait ce risque d’être en difficulté sur ce tour de toute façon. Au moins, là ils ont une soirée exceptionnelle. C’est un moment de rêve pour les joueurs et les dirigeants. Les premiers peuvent affronter certaines de leurs idoles, les seconds voient une belle opportunité de développement pour le club. L’apport économique est exceptionnel.

Même si, bien sûr, l’équipe pensera surtout au sportif le 5 janvier au soir. Il faudra faire bonne figure et tenter l’exploit. Aux Parisiens alors de mettre le bon état d’esprit pour s’éviter une mauvaise surprise. On aime la magie de la Coupe de France, mais avec une certaine limite. On peut noter que, malheureusement pour les rêves de Pontivy, il n’y aura pas forcément l’équipe-type qui sera alignée. Ce match de reprise peut être un peu particulier et des cadres pourraient être laissés au repos. Il faudra patienter pour connaître la composition de l’équipe.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires