Restez connectés avec nous

Autour du PSG

PSG/Galatasaray – Les tops et flops d’une victoire parisienne peut-être fondatrice

PSG/Galatasaray - Les tops et flops d'une victoire parisienne peut-être fondatrice

Manita ! Hier soir le Paris Saint-Germain conclu la phase de poules de la Ligue des Champions de la meilleure des manières en atomisant les Turcs de Galatasaray 5-0. Avec une équipe remaniée, les hommes de Thomas Tuchel ont maîtrisé le match du début à la fin. Les joueurs de la capitale terminent donc premier de leur poule devant le Real Madrid et se qualifient pour la 8e année consécutive pour les huitièmes de finales de la C1. Cela avec un joli total de 16 points.

Solidaires et motivés face aux Stambouliotes, les Franciliens ont montré un visage plus intéressants que face au Real Madrid il y a 15 jours. Un match fondateur et du renouveau pour les Parisiens ?

Retour sur cette démonstration avec les tops et flops coté français.

Les Tops.

Neymar, le chef d’orchestre.

Un patron ! Le brésilien a réalisé « le match parfait » sur la pelouse du Parc des Princes hier soir. Avec 1 but et 2 passes décisives, le numéro 10 des rouge et bleu est sur tous les buts de son équipe.

Simple, efficace, dans le bon tempo et surtout généreux défensivement, il a rayonné sur la rencontre. L’artiste brésilien monte en puissance sur le plan technique et est de plus en plus affûté physiquement. Et en plus de cela, il donne l’occasion à Edinson Cavani de se remettre en confiance en lui laissant tirer le penalty en fin de match. La classe !

Kylian Mbappé, toujours aussi efficace.

Performance très intéressante du prodige français face aux coéquipiers de Steven N’Zonzi. Percutant et altruiste, il a souvent été dans les bons coups. Buteur et aussi passeur décisif, il a régalé le Parc des Princes. Comme son partenaire d’attaque Neymar, il s’est aussi montré généreux et précieux dans le repli défensif. Chose primordiale si les Parisiens veulent aller loin dans cette compétition tant convoitée.

Leandro Paredes, le regista.

Enfin ! Positionné devant la défense parisienne aux cotés du Titi parisien Tanguy Kouassi, l’international argentin a livré un match satisfaisant. Que ce soit à la récupération, dans l’activité mais aussi à la relance il a permis à son équipe d’être serein lors de la construction des attaques. Ce match peut être un moment clef de la saison du numéro 8 parisien.Il a démontré qu’il n’était pas mort, et qu’il continuerait à se battre pour sa place. Néanmoins, a t-il sa place devant la défense Rouge et Bleu pour la suite de la saison ? S’il joue à ce niveau oui, mais encore faut t-il que Tuchel lui donne plus souvent sa chance… Mais ce qui est sur, c’est que l’ex-joueur du Zénith Saint-Pétersbourg est sur la bonne voie et qu’il doit continuer comme ça.

Le 4-4-2 de Thomas Tuchel.

Et si le 4-4-2 était le schéma parfait pour ce PSG ? Et si ce système mettait fin au 4-3-3. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que l’année dernière le Paris Saint-Germain a livré son meilleur match de Coupe d’Europe en 4-4-2 face au Liverpool FC. Disposé en 4-4-2 classique, les hommes de Thomas Tuchel étaient en place. Avec et sans ballon les parisiens ont respecté les consignes du coach bavarois. Pressing, largeur, profondeur et vitesse, ils ont mit en difficulté  les joueurs de Galatasaray pendant tout le match.

Même si certains titulaires n’étaient pas alignés au coup d’envoi, il serait intéressant de revoir cet état d’esprit avec l’équipe-type. Ce 4-4-2 permet à l’équipe d’être à la fois équilibré mais aussi dangereuse pour les attaques rapides.

Les Flops –

Difficile de ressortir un flop hier soir. Les champions de France ont tous été performants. Titularisé dans la cage parisienne à la place de Keylor Navas, le portier espagnol Sergio Rico n’a pas eu grand chose à faire face aux Turcs. C’est peut-être la seule « déception » de la soirée car on aurait aimé plus le voir dans le match.

En tout cas, même si le match était sans enjeu et que l’adversaire n’était pas forcement au niveau, les coéquipiers de Neymar ont réalisé un des meilleurs matchs de leur saison hier soir. L’état d’esprit affiché par les joueurs est celui que tous les supporters veulent voir à chaque match. C’est avec cette attitude que les Franciliens iront loin. Mais avant de se projeter, place au tirage au sort des 8es de finales qui aura lieu lundi prochain. Quel adversaire pour Paris ? Affaire à suivre…

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG