Restez connectés avec nous
PSG - "Ibrahimovic et Cavani. Une couronne pour deux, ce serait la voix de la raison."

Autour du PSG

PSG – « Ibrahimovic et Cavani. Une couronne pour deux, ce serait la voix de la raison. »

Hier, lors de la victoire du Paris Saint-Germain au Parc des Princes contre Guingamp (6-0) une statistique a fait parler les spécialistes du foot. L’entente Ibrahimovic-Cavani n’avait pas été aussi claire et efficace depuis de très long mois. Pour Bruno Roger-Petit, cette entente est possible si les deux joueurs le veulent vraiment.

 « Cavani roi du Parc des Princes… Il est doux, parfois, d’avoir raison. Et d’avoir défendu,seul contre tous ou presque, les qualités footballistiques d’un joueur comme Edinson Cavani. Surtout au lendemain d’un match où l’intéressé à inscrit trois buts face à Guingamp, tous aussi parfaits les uns que les autres. (…) Donc, voici Cavani aussi encensé qu’il fut vilipendé durant des mois. Huit buts sur les cinq derniers matches. (…) Le public du Parc des Princes, lui, ne s’y est jamais trompé. Surtout les tribunes populaires, qui jamais n’ont désespéré de Cavani. Les ovations ont succédé aux ovations tout au long de PSG-Guingamp. (…)

Et l’on débouche alors sur l’interrogation ultime (…) : le PSG doit-il se séparer de ce Cavani, qui ne demande qu’à éclore pour conserver le seul Ibrahimovic vieillissant ? Ou bien Ibrahimovic partira-t-il (…) ? Ou bien le club se donnera-t-il les moyens d’associer les deux en pointe, dans un système plus proche du 4-4-2 promis par Leonardo à Cavani, il y a deux ans, que du 4-3-3 façon Blanc ? Ibrahimovic et Cavani sont complémentaires. A condition de le vouloir. (…) Une couronne pour deux, ce serait la voix de la raison. Mais le PSG est-il raisonnable ? »

Durant cette 36e journée, Edinson Cavani et Zlatan Ibrahimovic ont tous les deux marqués et au cours d’un même match. Trois buts pour l’Uruguayen et deux pour le Suédois. De plus Zlatan a délivré une de ses deux passes décisives au numéro 9 parisien. Dans ce match, les deux joueurs ont en permanence cherché à se trouver, ils ont échangé un nombre de ballons plus élevé que d’habitude.

Cette  entente a, depuis l’arrivée de Cavani la saison dernière, toujours été scruté. Et dès que l’un ou l’autre ne faisait pas la passe à l’autre on disait qu’il ne s’entendait pas. Certes ce match ne va pas mettre fin aux rumeurs de départ en fin de saison d’El Matador, mais cela prouve que les deux joueurs peuvent jouer ensemble et être performants en même temps. Il reste encore trois matchs aux deux attaquants pour prouver qu’ils peuvent cohabiter tous les deux au front de l’attaque parisienne et marquer un grand nombre. Ce qui serait un bon point pour eux et pour le PSG en cette fin de saison qui devrait devenir historique.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG