Restez connectés avec nous
PSGOM - Laurent Fournier ce type de rencontres permet aussi de se préparer pour les joutes européennes

Anciens

PSG/OM – Laurent Fournier « ce type de rencontres permet aussi de se préparer pour les joutes européennes »

Publicités

J-3 avant le premier Classico des 2 à vivre dimanche (Ligue 1) et mercredi (quart de finale de Coupe de France). Même si on ne manque pas de rappeler tous les jours l’échéance du 6 mars (8e de finale retour face au Real Madrid en Ligue des Champions), ce dimanche est un rendez-vous important pour tous les joueurs et supporters. L’occasion pour Laurent Fournier, ancien de l’OM (1990-1991) et du PSG (1991-1994 puis 1995-1998) de s’exprimer auprès de la LFP  afin se remettre en tête ces rencontres qu’il a apprécié disputer :

« Ces matchs, tout le monde a envie de les jouer ! Ils permettent de passer un cap, de retrouver l’ambiance des grands matchs et de progresser. Et il y a toujours énormément d’engouement autour. Avoir de telles affiches est un vrai plus pour la Ligue 1 Conforama aujourd’hui. Outre la course au titre, ce type de rencontres permet aussi de se préparer pour les joutes européennes. C’est important par exemple pour le PSG de se frotter cette saison à des équipes comme l’OM qui répondent présent. « 

Même si l’issue des Classicos est désormais à sens unique (8 ans sans victoire pour l’OM), il y a 17 ans l’électricité était beaucoup plus palpable avant ce choc selon Fournier :

il y avait une tension particulière’

« C’est vrai qu’il y avait une tension particulière autour des PSG-OM, mais surtout à cause des déclarations avant les matchs. Ça parlait beaucoup dans les journaux. Je me souviens notamment de mon premier Classico en décembre 1991, un 0-0 au Parc, et du fait que j’avais très envie que ça commence ! Beaucoup de joueurs aimeraient pouvoir en disputer; moi j’ai eu la chance d’en jouer plusieurs (8 avec le PSG). »

On vit une carrière de footballeur pour ce genre de matchs. La tension, les attentes de dirigeants et des supporters, ce genre de rivalité historique des clubs. Les joueurs doivent oublier les affinités ou amitiés (formées en sélection nationale par exemple) pendant 90 minutes et tout donner pour porter haut les couleurs Rouges et Bleus. Sentir un Parc des Princes en ébullition (qui n’est pas rempli que pour les gros matchs, à l’instar du Vélodrome) qui va honorer son rôle de 12ème homme, jouer les uns pour les autres, c’est ce que l’on attend dans ce genre de match.

Le PSG se doit d’obtenir la victoire avec la manière, c’est ce que tout un peuple de supporters attend ce dimanche pour le Classico. Ce serait aussi le meilleur moyen de préparer le PSG/OM du mercredi et la réception du Real Madrid la semaine suivante.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens