Restez connectés avec nous
PSG/OM - Ménès "même avec une équipe handicapée face à une autre au complet, l’écart est encore important"

Autour du PSG

PSG/OM – Ménès « même avec une équipe handicapée face à une autre au complet, l’écart est encore important »

En fermeture de la 29e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille s’affrontaient au Parc des Princes. Après une rencontre plutôt maîtrisée, les Parisiens ont obtenu une nouvelle victoire dans un Classico. Le journaliste Pierre Ménès (Canal+) est revenu sur ce 3-1 via son blog.

« On a encore pu constater avec ce Classique ou Classico – appelez-le comme vous voulez – que même avec une équipe handicapée face à une autre au complet, l’écart est encore important entre le PSG et l’OM. Sur un autre plan, ce succès est une bonne nouvelle pour Paris, parce qu’il est évident qu’un mauvais résultat lors du premier match au Parc après l’élimination face à Manchester, qui plus est face à Marseille, aurait fâché encore plus les supporters. Des supporters pas si fâchés que ça finalement. Ils avaient programmé trente minutes de grève et on craqué au bout de dix-sept… », a écrit Ménès.

Paris encore clairement supérieur.

Le PSG avait déjà Edinson Cavani (buteur de 32 ans), Neymar (attaquant de 27 ans) et Julian Draxler (milieu/attaquant de 25 ans) de forfaits, puis Dani Alves (arrière droit de 35 ans) et Thomas Meunier (arrière droit de 27 ans) sont sortis sur blessures pendant la première période. Il y a en effet de quoi dire que le PSG était largement diminué. Sans oublier l’élimination en 8e de finale de la Ligue des Champions il y a 10 jours qui était encore dans les esprits. Malgré cela, l’OM n’a pas réussi à vraiment mettre Paris en difficulté.

Les Parisiens n’ont pas gagné facilement ni terriblement largement, sauf que Marseille n’a presque pas eu d’occasion quand le PSG aurait pu marquer des buts supplémentaires. C’est donc un bon Classico pour la capitale, puisque c’est un petit rappel aux Marseillais, toujours heureux des défaites parisiennes, qu’ils feraient bien de se concentrer sur le développement de leur club.

Quant à la remarquer de Ménès sur les suppporters, on souligne qu’ils ont commencé à venir à la 15e minute. Ce qui était le temps prévu, tout simplement. L’idée des 30 minutes, c’est celle annoncée dans les médias. Il faut arrêter de dire n’importe quoi sans vérification. Retrouvez ici le vrai état d’esprit du Collectif Ultras Paris, expliqué par son président Romain Mabille.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG