Restez connectés avec nous
Le PSG regrette d'être "coupable avant même d'avoir été jugé" et les critiques en France

Autour du PSG

Le PSG regrette d’être « coupable avant même d’avoir été jugé » et les critiques en France

Hier, se tenait entre les clubs français classés à l’indice UEFA une réunion au siège de la Fédération Française de Football. Le but étant de discuter d’objectif et solutions pour faire grandir le football français et monter au classement UEFA. D’après L’Equipe, le Paris Saint-Germain en a aussi profité pour faire part de son agacement face au traitement qu’il subit. 

« Jeudi, au siège de la FFF, se sont réunis les clubs français classés à l’indice UEFA. Le but de ces échanges est que le football français présente à terme une position commune et unifiée devant l’UEFA pour la prochaine réforme de la Ligue des champions lors de la période 2021-2024. 

À l’occasion de cette réunion, Nasser al-Khelaïfi a regretté que son club soit critiqué en France même, visant ainsi Jean-Michel Aulas. Le président parisien a dit que le football français se devait d’être uni pour se développer et que lui soutenait tous les clubs français engagés en Coupes d’Europe. 

les critiques en France et à l’étranger lui étaient préjudiciables’

Victoriano Melero, le nouveau secrétaire général du PSG, un ancien de la FFF, a répété que le club ne comprenait toujours pas sur quoi reposait l’enquête de l’UEFA ouverte le 1er septembre pour savoir s’il avait respecté le fair-play financier. Qu’il avait l’impression d’être ‘coupable avant même d’avoir été jugé’ et que les critiques en France et à l’étranger lui étaient préjudiciables dans sa quête de sponsors et sur le marché des transferts lorsqu’il doit vendre ses joueurs. »

Les grands d’Europe ont de quoi s’inquiéter, mais en France on ne peut que se réjouir face à ce PSG.

Depuis cet été et l’extraordinaire recrutement du PSG, les commentaires se multiplient. Ce qui est assez logique, car il y a de quoi attirer l’attention et l’admiration. Mais aussi, visiblement, les plaintes et inquiétudes. Venues du Barça, qui a vu Neymar partir pour signer à Paris, on peut le comprendre. Même si la manière n’est pas louable. Pour ce qui est des autres grands clubs européens, disons qu’ils ont peur. Cela reste regrettable de voir une telle hypocrisie après des années d’inflation causée notamment par des recrutements records chaque saison. Mais c’était des « habitués » du sommet européen, alors cela gênait moins.

C’est tout de même en France que les plaintes sont les plus surprenantes. D’ailleurs, elles viennent surtout de Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, pendant que ses homologues se réjouissent. Paris va certainement prendre la première place de Ligue 1, même s’il faut se méfier de la concurrence de l’AS Monaco (qui n’est bizarrement que très peu évoqué). Mais il reste que le PSG est surtout un immense apport pour le championnat de France. Spectacle, visibilité, attractivité et revenus. Difficile de demander mieux.

Si Aulas préférait un PSG qui recrutait Everton Santos à celui qui fait venir Neymar, c’est parce qu’il pouvait être championnat de France. Pas parce qu’il pense au bien-être de la Ligue 1.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG