Restez connectés avec nous

Autour du PSG

PSG/Rennes – Vu du Parc : un huis-clos pesant et Cavani acclamé

Dimanche dernier, le Paris Saint-Germain recevait le Stade Rennais au Parc des Princes pour le compte de la 22e journée de Ligue 1. Une rencontre remportée 4-1 à laquelle nous avons assisté depuis les tribunes et que nous vous invitons à revivre avec des détails qui ont pu échapper à la télévision (une rubrique qui sera dorénavant régulière, après chaque match à domicile ou presque ou ceux à l’extérieur auxquels nous pourrions assister).

En arrivant au Parc à 45 minutes du coup d’envoi (soit presque au moment de l’entrée des joueurs pour l’échauffement), il était difficile d’ignorer le froid. Pourtant, il y avait déjà pas mal de supporters présents au stade. Sauf que la plupart, peut-être par sagesse, attendaient dans les couloirs. Ensuite, nous avons été marqués par la vision de la Tribune haute d’Auteuil complètement vide. Il n’y avait que la banderole « Supporters ≠ Criminels ». Le carré de la partie basse avec tambours et leaders du Collectif Ultras Paris était aussi déserte. Logique compte tenu du huis clos partiel imposé, mais difficile à accepter. Cela annonçait une soirée trop calme.

La Tribune Auteuil est restée presque vide durant tout le match.

Au moins, l’annonce des compositions des deux équipes a pu se faire avec de la voix, puisque tout le monde sait quand crier. Au scandomètre (mesure de la force avec laquelle la Parc scande chaque nom), Kylian Mbappé et Edinson Cavani ont été les grands vainqueurs. Le coach Thomas Tuchel était lui à la hauteur d’un joueur apprécié, ce qui est rare pour un entraîneur. On a noté aussi qu’Hatem Ben Arfa, attaquant rennais avec 2 années étranges à Paris, a été très sifflé. Mais aussi applaudi par certains.

Du calme, de la tension et des sifflets.

Il y a ensuite eu le coup d’envoi donné dans une absence de chant un peu déprimante. Les Rennais présents en centaines se faisaient bien plus entendre que tout le reste du Parc. Le fait que le PSG démarre mal la rencontre n’a pas aidé. Même si l’ouverture du score de Cavani a lancé un peu plus d’entrain. Ce sont tout de mêmes les Visiteurs qui chantaient le plus. Un phénomène forcément amplifié par l’égalisation rennaise. Le Parc semblait lui plutôt abattu. C’est tristement la Tribune Kids, qui est dirigée par quelques ambianceurs, qui lançaient des encouragements. Sans être vraiment suivie.

Dans cette mi-temps, on a aussi pu noter la tension des joueurs. Ils ont vite commencé à s’agacer des décisions de l’arbitre. Aussi, Thiago Silva et Marquinhos ont parlé aux Rennais après certaines fautes. Comme si les blessures récentes avaient amené de l’inquiétude au PSG. Ce serait plutôt justifié quand on voit le tacle de M’Baye Niang sur Thilo Kehrer. Lequel a vivement fait réagir le Parc. Le carton jaune décidé par Karim Abed a été sifflé, puis la décision de regarder la vidéo a été applaudie. Le Parc demandait même un carton rouge (en criant « Rouge, rouge, rouge… »)…avant de siffler avec force le choix de l’arbitre de ne rien changer. La fin de la mi-temps a ensuite été très (trop) calme.

Les défenseurs célèbrent le 2e but avec le passeur Thiago Silva.

Une seconde période un peu plus enthousiasmante avec un PSG plus entreprenant.

En début de seconde période, on a entendu avec plaisir que la Tribune Boulogne se réveillait un peu (surtout la partie haute). Il était temps. Ce n’était rien de transcendant, mais bien mieux que d’entendre les Rennais dominer tranquillement au niveau des chants. Lesquels étaient simplement recouvert par moments par des sifflets parisiens peur leur répondre. Ce qui est loin d’être l’idéal. On peut aussi penser que le bien mieux dans le jeu du PSG a aidé à ce que les supporters parisiens soient un peu plus emballés. Les actions se sont en effet enchaîné, suivies par des applaudissements et encouragements.

Le Parc était même déjà debout quand Draxler a tiré sur un très joli service en retrait. Il aurait presque fallu rester ainsi, puisque Di Maria a ouvert le score une minute plus tard. Cela sur une superbe passe en touche de balle et du pied gauche de Thiago Silva. Lequel a fait un signe à Kimpembe pour qu’il lui laisse le ballon et a ainsi parfaitement servi Di Maria pour son lob. Heureux du but et de sa passe, le Brésilien a célébré dans le rond central comme s’il avait marqué. Kimpembe lui a sauté sur le dos et les autres défenseurs sont allés le voir. Un très beau moment suivi par deux autres buts du PSG (Mbappé et Cavani) dans une petite période « d’euphorie » au Parc. Ce n’était pas encore fantastique, mais bien mieux.

Cavani est venu célébrer son second but avec le passeur, Mbappé.

Cavani, le chouchou.

Le second but de Cavani, déjà bien encouragé par la Tribune Boulogne plus tôt, a été suivi de son chant habituel au Parc malgré l’absence du CUP. L’Uruguayen a aussi pu entendre son nom être scandé par tout le Parc au moment de sa sortie. Un rappel, s’il le fallait, qu’il est un des préférés du public parisien. Malheureusement, les 10 dernières minutes ont été jouées sur un petit rythme et le Parc s’est endormi, par manque de tension et de rythme. La victoire a finalement été célébrée, sans un immense enthousiasme. Les Tribunes ont même été plutôt rapidement vides, sans doute un peu à cause du froid. Les joueurs ont tout de même pris le temps d’aller saluer les Tribunes, avec la partie des supporters encore présents.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG