Restez connectés avec nous
PSG/Sydney - Une victoire plutôt tranquille, sans être étincelante

Autour du PSG

PSG/Sydney – Une victoire plutôt tranquille, sans être étincelante

Ce mardi, le Paris Saint-Germain affrontait le Sydney FC pour son dernier amical avant la saison 2019-2020. Sans être forcément impressionnants, les Parisiens ont globalement maîtrisé la rencontre et s’imposent 3-0 avec deux équipes très différentes entre chaque mi-temps.

L’équipe au coup d’envoi :

 Trapp

Meunier, Kehrer, Diallo, Bernat

Herrera, Kouassi, Draxler

Sarabia, Cavani, Mbappé.

Remplaçants : Areola, Bulka, Innocent, Bakker, Dagba, Innocent, Mbe Soh, Zagre, Kurzawa, Aouchiche, Güçlü, Hemans Arday, Jesé et Toufiqui.

Un début correct, avec quelques loupés.

Après une petite frayeur en début de rencontre, le PSG a pris le contrôle du ballon. Et c’est par Kylian Mbappé (attaquant de 20 ans) qu’est venu le premier danger. Sur la gauche, il a décalé Juan Bernat (arrière gauche de 26 ans) et le centre de ce dernier a été un peu trop long. Pablo Sarabia (milieu offensif/ailier de 27 ans) a tout de même pu le récupérer et centre à nouveau. Edinson Cavani (buteur de 32 ans) a malheureusement un peu manqué son tir alors que Mbappé était juste derrière lui. Et c’est ce dernier qui s’est distingué à la 8e minute avec une belle accélération, un dribble et tir. Mais c’était un peu trop sur le gardien.

La première grosse occasion arrive à la 11e minute avec un très bon centre de Sarabia avec un effet vers le but, Cavani le dévie du talon mais le ballon heurte finalement le poteau. Sydney tente de son côté de procéder avec des contres, mais ils sont souvent bien contrôlés par Paris. Avec notamment quelques bonnes couvertures d’Adbou Diallo (défenseur central de 23 ans). Il y a cependant quelques pertes de balles un peu « faciles » du PSG. On peut noter aussi une relance risquée de Kevin Trapp (gardien de 29 ans) qui heureusement a été bien rattrapée par la défense. Sinon, Nianzou Kouassi (milieu de 17 ans) a eu un peu de mal pour sa première titularisation. Et le secteur offensif, Julian Draxler (25 ans), Sarabia et Mbappé, ont manqué de réussite. Cavani n’a ainsi pas reçu beaucoup de ballons sur les 30 premières minutes.

Une domination finalement récompensée.

Mais la situation a fini par être débloquée à la 35e minute, après une frayeur à cause d’un but encaissé mais finalement hors-jeu, avec une belle action de Mbappé. L’attaquant a réalisé un joli une-deux avec Bernat et a conclu d’une lourde frappe du pied gauche (1-0). De quoi permettre Paris un peu plus en confiance. Draxler et Sarabia font un bel enchaînement sur la gauche qui se termine avec une frappe de Sarabia. Cette dernière est repoussée et Cavani en profite pour reprendre et inscrire le 2e but du PSG (42e).

Quelque minutes plus tard, le PSG a de nouveau eu peur avec Le Fondre qui profite d’un mauvais alignement de Kehrer et Diallo pour être lancé dans la profondeur. Sa frappe de l’entrée de la surface, légèrement excentrée, passe de peu à côté. La pause est ensuite arrivée sur ce score de 2-0.

L’équipe en début de seconde période :

Trapp

Dagba, Mbe Soh, Bakker, Kurzawa

Toufiqui, Aouchiche, Zagre

 Guclu, Jesé, Hemans.

 

Ce onze très remanié a commencé de façon intéressante la mi-temps, avec une grosse domination dans la possession et plusieurs presque occasions. Il a manqué un peu de précision pour vraiment espérer marquer. Il y a cependant eu une vraie alerte avec un dégagement sur 6 mètres australien mal négocié qui a permis à Le Fondre d’avancer vers Trapp. Mais Bakker est très bien revenu. Et grâce à un bon pressing, le PSG amène le danger sur le but adverse. Notamment avec une belle frappe d’Aouchiche depuis l’extérieur de la surface, repoussée par le gardien. Le PSG a aussi créé une superbe occasion avec une belle passe longue de Toufiqui pour Kurzawa, qui a remis en retrait pour Zagre. Le tir de ce dernier passe de peu à côté.

Kurzawa a créé des occasions, Paris a ajouté un but en fin de match.

Kurzawa est ensuite au centre de plusieurs bons débuts d’occasions, mais cela n’aboutit pas sur des tirs. Pour en avoir un, il faut attendre la 62e minute avec un beau mouvement orchestré et finit par Aouchiche, dont la frappe manque de puissance. Cependant, la rencontre a tout de même été moins rythmée que lors de la première période. Kurzawa a été plutôt intéressant, mais il a souvent manqué un élément ensuite pour finir les actions. Il finit par y en avoir un peu plus sur un bon débordement de Dagba et un centre à terre pour Guclu, qui termine avec une talonnade (3-0, 85e minute). Paris termine ce match avec une victoire méritée. Le travail est récompensé et permet d’être en confiance pour le Trophée des Champions le samedi 3 août contre le Stade Rennais (à 13h30, diffusion sur beIN SPORTS).

La résumé en vidéo :

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG