Restez connectés avec nous
Réforme de la Ligue des Champions, L'Equipe fait le point avec bonne nouvelle pour la France
©Iconsport

Autour du PSG

Réforme de la Ligue des Champions, L’Equipe fait le point avec bonne nouvelle pour la France

La Ligue des Champions, l’une des compétitions les plus prestigieuses du monde, devrait être reformée dans les années à venir pour un changement effectif à partir de 2024. Un dossier évoqué dernièrement car la discussion serait en cours entre l’UEFA et les clubs (peut-être en réponse à l’idée d’un projet de Super Ligue Européenne). Ce mercredi, L’Equipe fait le point avec quelques nouveaux détails. La France pourrait par exemple gagner une place qualificative à condition de ne pas descendre au classement UEFA. La compétition devrait en tout cas se jouer avec 4 équipes en plus (36 en tout), plus de journées dans la première phase (10 au lieu de 6) et bien plus de rencontres en tout (225 contre 115 actuellement).

Un « système suisse » pour la phase de groupes.

« Dans le détail, cette nouvelle formule, baptisée « le système suisse », proposera quasiment le double de matches au premier tour (180 contre 96 actuellement), une sorte de Championnat à 36 équipes, avec 10 rencontres pour chacun (5 à domicile, 5 à l’extérieur), contre des adversaires différents d’un niveau varié. En l’absence de groupes, le coefficient UEFA des clubs permettra de déterminer l’appartenance à un chapeau. Comme lors du tirage au sort de la phase de groupes actuelle, le premier comportera les principaux champions, et les chapeaux 2 à 4 se garniront dans l’ordre décroissant des coefficients. Selon nos informations, une équipe du premier pot affrontera deux autres formations têtes de série, mais aussi trois du chapeau 2, trois du chapeau 3 et deux du chapeau 4.

Pour se qualifier directement en huitièmes de finale, il faudra figurer parmi les huit premiers du classement général. Entre les places 9 et 24, on disputera des sortes de seizièmes de finale en aller-retour. Au-delà, ce sera l’élimination, sans la Ligue Europa comme consolation. Ce premier tour atypique amènera d’autres évolutions, comme la possibilité d’étendre cette période de septembre à janvier, ou de jouer des matches de C1 le jeudi.

Une place en plus pour la France, si elle garde son 5e rang.

Le football français sortira aussi gagnant de la réforme. Rationné depuis plusieurs années à un quota de 2 + 1, il récupérera l’un des quatre billets supplémentaires et passera à 3 + 1 selon nos informations, à condition de rester 5e nation à l’indice UEFA d’ici là. »

On peut espérer que cette dernière indication sera appliquée, puisqu’elle serait une très bonne nouvelle pour le football français afin d’être davantage présent la scène internationale. Cela augmenterait aussi les revenus de l’un des clubs et peut-être donc plus d’ambition pour l’obtenir. Surtout que l’augmentation du nombre de matchs vise bien sûr à augmenter les gains grâce à la compétition.

Cependant, il n’y a pour le moment rien d’officiel alors il faut rester prudent et suivre ce dossier tant qu’il ne sera pas plus concret. Ce qui pourrait venir prochainement, d’après L’Equipe. On note tout de même que les 36 équipes qualifiées et le système suisse pour la première partie de la Ligue des Champions ont déjà été évoqués par plusieurs médias. De quoi penser que ces idées existent bien et qu’elles sont les plus avancées pour le moment. Mais il n’y a toujours rien d’acté.

Retrouvez ici notre Podcast « Barça/PSG : Di Maria risque le forfait, comment le remplacer ? »

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG