Autour du PSG

Riolo : « Ancelotti a beaucoup de travail »

Publie le 20/02/2012 a 11:20



  • Retrouvez l’analyse complète du consultant RMC Daniel Riolo sur la rencontre opposant le PSG à Montpellier lors de la 24ème journée de Ligue 1.

    Via son blog personnel, Daniel Riolo a partagé son point de vue sur la prestation des Parisiens et des Montpellierains lors de la rencontre choc dimanche soir au Parc des Princes. Pour le journaliste de RMC, le PSG manque encore d’automatisme, et les individualités permettent pour le moment aux Parisiens d’obtenir de bons résultats. « Montpellier est donc venu au Parc chercher ce « truc » que souhaitait Girard. Le match nul permet au PSG de rester leader, mais Montpellier peut nourrir pas mal de regrets… A la pause, le 1/1 est somme toute logique. Et c’est surtout l’égalisation de Montpellier qui apparaît mérité au terme d’une première période que les Héraultais ont souvent mieux géré. Le début de match est d’ailleurs à sens unique. Montpellier joue chez un adversaire qui semble spectateur de son choc. Le milieu de terrain parisien est débordé, trop reculé, coupé des attaquants. Bien soutenu par Sahi et Estrada, Belhanda brille, mais dans ce moment fort, Montpellier ne marque pas le but qui aurait pu faire mal à Paris. Il faut 15/20 minutes au PSG pour enfin rentrer dans le match. Les ballons récupérés sont mieux exploités et le match s’équilibre. L’avantage pris grâce au coup franc d’Alex semble néanmoins un brin usurpé. Belhanda va se charger juste avant la pause de rendre cette première période plus conforme à la réalité. Une période toutefois loin du sommet que l’on était en droit d’espérer. La seconde période démarre comme la première avec un Montpellier toujours au-dessus. Le PSG est confus, parfois absent. On a même souvent le sentiment qu’en appuyant un peu Montpellier pourrait boucler la rencontre. La crainte d’un contre les contraint peut-être à ne pas trop se livrer. Le match est étrange tant les deux équipes semblent se redouter voire se contenter du nul qui ne changerait rien au classement. Le coaching de Girard confirme cette idée. A 15 minutes de la fin, Ancelotti abandonne son milieu trois et lance Pastore. Un risque pour une équipe qui n’a jamais eu la maîtrise du jeu. Le retour de bâton est terrible car les changements du coach parisien s’avèrent négatifs. La défense centrale parisienne sans cesse bricolée en cours de match prend l’eau et encaisse un but quasi identique à celui de Belhanda. Utaka dans le dos de cette défense marque le but du « truc » de Girard. A 2/1, c’est plié tant le PSG semble incapable de mettre de la folie à défaut de proposer du jeu. Plié à moins que les individualités parisiennes ne viennent une nouvelle fois sauver le PSG. Et c’est Menez qui va éviter le coup de tonnerre de la soirée. Hoarau égalise contre toute attente et permet à Paris de garder sa place en tête. C’est surtout ça que vont retenir les parisiens, car pour le jeu, Ancelotti a encore beaucoup de travail… »

    Publie le 20/02/2012 a 11:20

    Riolo : « Ancelotti a beaucoup de travail »

    Retrouvez l’analyse complète du consultant RMC Daniel Riolo sur la rencontre opposant le PSG à Montpellier lors de la 24ème journée de Ligue 1.

    Via son blog personnel, Daniel Riolo a partagé son point de vue sur la prestation des Parisiens et des Montpellierains lors de la rencontre choc dimanche soir au Parc des Princes. Pour le journaliste de RMC, le PSG manque encore d’automatisme, et les individualités permettent pour le moment aux Parisiens d’obtenir de bons résultats. « Montpellier est donc venu au Parc chercher ce « truc » que souhaitait Girard. Le match nul permet au PSG de rester leader, mais Montpellier peut nourrir pas mal de regrets… A la pause, le 1/1 est somme toute logique. Et c’est surtout l’égalisation de Montpellier qui apparaît mérité au terme d’une première période que les Héraultais ont souvent mieux géré. Le début de match est d’ailleurs à sens unique. Montpellier joue chez un adversaire qui semble spectateur de son choc. Le milieu de terrain parisien est débordé, trop reculé, coupé des attaquants. Bien soutenu par Sahi et Estrada, Belhanda brille, mais dans ce moment fort, Montpellier ne marque pas le but qui aurait pu faire mal à Paris. Il faut 15/20 minutes au PSG pour enfin rentrer dans le match. Les ballons récupérés sont mieux exploités et le match s’équilibre. L’avantage pris grâce au coup franc d’Alex semble néanmoins un brin usurpé. Belhanda va se charger juste avant la pause de rendre cette première période plus conforme à la réalité. Une période toutefois loin du sommet que l’on était en droit d’espérer. La seconde période démarre comme la première avec un Montpellier toujours au-dessus. Le PSG est confus, parfois absent. On a même souvent le sentiment qu’en appuyant un peu Montpellier pourrait boucler la rencontre. La crainte d’un contre les contraint peut-être à ne pas trop se livrer. Le match est étrange tant les deux équipes semblent se redouter voire se contenter du nul qui ne changerait rien au classement. Le coaching de Girard confirme cette idée. A 15 minutes de la fin, Ancelotti abandonne son milieu trois et lance Pastore. Un risque pour une équipe qui n’a jamais eu la maîtrise du jeu. Le retour de bâton est terrible car les changements du coach parisien s’avèrent négatifs. La défense centrale parisienne sans cesse bricolée en cours de match prend l’eau et encaisse un but quasi identique à celui de Belhanda. Utaka dans le dos de cette défense marque le but du « truc » de Girard. A 2/1, c’est plié tant le PSG semble incapable de mettre de la folie à défaut de proposer du jeu. Plié à moins que les individualités parisiennes ne viennent une nouvelle fois sauver le PSG. Et c’est Menez qui va éviter le coup de tonnerre de la soirée. Hoarau égalise contre toute attente et permet à Paris de garder sa place en tête. C’est surtout ça que vont retenir les parisiens, car pour le jeu, Ancelotti a encore beaucoup de travail… »




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Je trouve que les buts que l’on prend sont totalement évitables, Bisevac arrière droit ça passe quand tu as Jallet en MR sur le coté droit, car il compense les retours en défense très lents du Serbe.
      Moralité Jallet est indispensable, ou alors il faut un tueur en bas a droite ^^

      • PatrickMazzucotelliChellouf

        même maxwell un peu a la ramasse en défense

      • Fuck-om

        Sur le 2e but bisevac et matuidi sont en vacances…

      • Xnorb05

        Jallet indispensable? Grosse blague ! C’était son dernier bon centre ? Non un VRAI arrière droit … Voilà se qu’il nous faut ! Rapide et technique. Limite un mix entre la vitesse de jallet et la technique de ceara

    • magic nene

      on a pas d’équilibre,cc’est le vrai problème,au milieu matuidi et sissoko ont montré de grosses lacunes techniques et ont semblé perdu dans ce schéma et sur les cotés on a pris l’eau.
      Je pensais que ce milieu à trois était la bonne formule je me suis trompé et ancelotti a du boulot,honnetement je suis assez inquiet pour la suite car on régresse de match en match,seul point positif ,on perd pas mais il faut se ressaisir car à lyon ce sera pas évident,ils nous attendent de pied fermes ,ils restent sur 2défaites consécutives,ce sera chaud.

    • Gino95

      J’ai revu le match Sahko s’est fait mangé de la tête dans quasi tous ses duels, premier but on peut rien mis à part Maxwell qui laisse centrer, on doit etre sur le mec comme un chien sur son os, et pour le deuxième c’est ma même en couleur.Dommage et heureusement que l’on a superman dans les buts.

    • Nonovsmoussa

      ces deux but encaissés sont vraiment dommage car la defense malgré les apparences a ete plutot bonne ,sinon je peux vous assurez que l on aurait vu giroud beaucoup plus que ca!!mais malgré tout il faut avouer que le n a fait un mauvais match ,encore du travail mais rien d inquietant!!!!

    • Cher Daniel,

      Carlo avait prévu de glander toute la semaine, comme ça, pour recharger les batteries.

      Grace à ton amicale tout autant que persicace pression journalistique, il m’a téléphoné pour que te transmette son message ; promis, cette semaine il entraine les joueurs de foot du PSG puisque c’est ce que tu lui demandes.

      Une autre demande ? Faut-il qu’il te ramène la baguette pour le déjeuner ?

      • lucky

        mdr

    • Brittishglams

      On oublie pas mal le changement d’Alex par Lugano… Car sur le marquage au second but, Lugano est aux abonnés absents. Alex a fait un match du tonnerre en défense centrale. Après clairement le PSG n’a pas été au niveau. Maintenant hormis Barcelone et le Real, si on trouvait un club qui a ébloui un championnat toute l’année ça se saurait…

      On oublie également que le PSG a plus de 15 joueurs recrutés et se débrouille plutôt bien. On vient nous gonfler avec nos millions… On retombe dans les bons vieux travers français… On veut toujours supporter le plus petit, le moins riche, le faible, l’opprimé… Parfait ! 

      Next step : Se rendre compte que lorsque l’on a deux places qualificatives pour la LDC, les anglais en envoient 4 directos et j’en passe les italiens et les espagnols…

      Dans ce pays de bien-pensants deux mots : ALLER PARIS ! 

      • Chris Fg

        Tout est dit ! 

      • Advrlaz

        oui c’est PAS SI MAL 1er avec tout les changements (joueurs et entraineurs!)
        A quelle place à fini Manchester city ou Malaga suite à autant de changements?
        Donc même si paris fini 1er en gagnant ses match 1-0 sans être des plus spectaculaire comme à l’époque d’un certain Arthur George, moi je retiendrais une chose! Le Titre! 

        • luisback

           stp respecte l’orthographe de l’un des meilleurs entraineurs jamais passé au psg : Artur Jorge ( Charles Ancelot je connais pas non plus lol)

          • Advrlaz

            Oui dans la précipitation. Je reprend Sir Artur Jorge mais 1er passage.

      • Fuck-om

        Lugano ne peut rien, il est pris dans son dos alors que matuidi laisse filer utaka faire son centre…

    • PBT

      Il faut surtout nous épargner des  implicites inutiles! L’égalisation parisienne n’est-elle pas méritée? Rien n’a été donné à cette équipe lors de ce match. Il a fallu aller chercher.

    • 1-« On a même souvent le sentiment qu’en appuyant un peu Montpellier pourrait boucler la rencontre » ils sont au max de leur performance comment tu veux qu’ils poussent plus ?
      2-« Hoarau égalise contre toute attente » l’occasion de Pastore ça s’appel comment celle de Maxwell aussi vers la fin.mais j’ai l’impression qu’on n’a pas vue le meme match
      Meme pendant les temps forts montpelierains je n’ai jamais trouvé la defense du PSG a la ramasse pour preuve Sirigu a fait combien d’arret decisif dans ce match( quasiment aucun) ils ont controlé le milieu lors de leurs temps forts mais jamais mis en danger si ce n’est en debut de match 

    • Gargantua75

       Ah bon ? Avec un effectif qui a vu arriver près de 9 nouveaux joueurs et un entraineur qui est arrivé il y a pas 2 mois, il y a du travail ?!

      Je suis déçu…j’aurais voulu qu’on maitrise parfaitement notre sujet de suite, avec un jeu léché, des joueurs qui jouent comme si ils jouaient depuis 3 ans ensemble, sans pression et avec au moins 4 buts par match…

      Suis vraiment déçu qu’il y ait tant de travail !

      Non mais sérieusement touts les spécialistes…

    • Ratinho

      tu peux nous épargner tes commentaires …………. on a tous regardés l match ………….tu ne fais que redire ce qui ces passés durant le match ……………………..

      • Bestflow

        Pour une fois qu’il ne dit pas de connerie…

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    19 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    20 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Riolo : « Ancelotti a beaucoup de travail »

    <Autour du PSG , Interviews

    Retrouvez l’analyse complète du consultant RMC Daniel Riolo sur la rencontre opposant le PSG à Montpellier lors de la 24ème journée de Ligue 1.

    Via son blog personnel, Daniel Riolo a partagé son point de vue sur la prestation des Parisiens et des Montpellierains lors de la rencontre choc dimanche soir au Parc des Princes. Pour le journaliste de RMC, le PSG manque encore d’automatisme, et les individualités permettent pour le moment aux Parisiens d’obtenir de bons résultats. « Montpellier est donc venu au Parc chercher ce « truc » que souhaitait Girard. Le match nul permet au PSG de rester leader, mais Montpellier peut nourrir pas mal de regrets… A la pause, le 1/1 est somme toute logique. Et c’est surtout l’égalisation de Montpellier qui apparaît mérité au terme d’une première période que les Héraultais ont souvent mieux géré. Le début de match est d’ailleurs à sens unique. Montpellier joue chez un adversaire qui semble spectateur de son choc. Le milieu de terrain parisien est débordé, trop reculé, coupé des attaquants. Bien soutenu par Sahi et Estrada, Belhanda brille, mais dans ce moment fort, Montpellier ne marque pas le but qui aurait pu faire mal à Paris. Il faut 15/20 minutes au PSG pour enfin rentrer dans le match. Les ballons récupérés sont mieux exploités et le match s’équilibre. L’avantage pris grâce au coup franc d’Alex semble néanmoins un brin usurpé. Belhanda va se charger juste avant la pause de rendre cette première période plus conforme à la réalité. Une période toutefois loin du sommet que l’on était en droit d’espérer. La seconde période démarre comme la première avec un Montpellier toujours au-dessus. Le PSG est confus, parfois absent. On a même souvent le sentiment qu’en appuyant un peu Montpellier pourrait boucler la rencontre. La crainte d’un contre les contraint peut-être à ne pas trop se livrer. Le match est étrange tant les deux équipes semblent se redouter voire se contenter du nul qui ne changerait rien au classement. Le coaching de Girard confirme cette idée. A 15 minutes de la fin, Ancelotti abandonne son milieu trois et lance Pastore. Un risque pour une équipe qui n’a jamais eu la maîtrise du jeu. Le retour de bâton est terrible car les changements du coach parisien s’avèrent négatifs. La défense centrale parisienne sans cesse bricolée en cours de match prend l’eau et encaisse un but quasi identique à celui de Belhanda. Utaka dans le dos de cette défense marque le but du « truc » de Girard. A 2/1, c’est plié tant le PSG semble incapable de mettre de la folie à défaut de proposer du jeu. Plié à moins que les individualités parisiennes ne viennent une nouvelle fois sauver le PSG. Et c’est Menez qui va éviter le coup de tonnerre de la soirée. Hoarau égalise contre toute attente et permet à Paris de garder sa place en tête. C’est surtout ça que vont retenir les parisiens, car pour le jeu, Ancelotti a encore beaucoup de travail… »

    By
    @
    OTER ?>