Restez connectés avec nous
Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"

Autour du PSG

Riolo : « Combien d’occasions Ménez gâche-t-il ? »

Après la victoire du PSG face à Nancy, Daniel Riolo a analysé la prestation des Parisiens. Si le journaliste sportif, un peu agacé par les critiques qui fusent sur ce PSG, note un problème dans l’animation offensive, il est surtout exaspéré par l’irrégularité de Jérémy Ménez.

« Merci Zlatan, Ibra dépendance, et s’il n’était pas là, le bla bla est connu. Ceux qui osent aller plus loin, vont jusqu’à dire que derrière sa star, le PSG n’a rien. Pour changer, certains ont mis en avant, avec raison, les récentes prestations de Matuidi. Ouf, ça fait 2 joueurs. Sirigu, Silva, principaux acteurs de la meilleure défense de L1 n’existent pas. Qu’on se le dise, le PSG gagne petitement grâce à Ibra, tout est dit. La moindre occasion chez l’adversaire en vaut 10 du PSG et forcément à l’arrivée, l’adversaire ne mérite jamais de perdre et ce PSG n’a rien d’impressionnant. Ces propos aussi simples que stupides perdurent au point de devenir des idées reçues. Pourtant dans ce match face à Nancy, j’ai envie de m’attarder sur autre chose. Les deux seules choses qui à mon sens doivent être relevées et qui symbolisent l’état dans lequel se trouve le PSG après 10 matches : d’abord, si le PSG a bien mis en place un jeu ambitieux, de domination et de conservation du ballon, celui-ci n’est pas suivi de l’élément essentiel qui doit accompagner ce choix tactique : le mouvement. Le PSG baisse parfois en intensité, c’est la fameuse impression de suffisance (nouveau mot passe partout du foot), mais le vrai problème, c’est ce manque de mouvement collectif et le peu de solutions offertes au porteur du ballon. Malgré ce défaut, le PSG se crée plusieurs occasions de but et surtout beaucoup de situations « chaudes » près du but adverse. Et c’est là que réside l’autre problème :le choix. Dans ce registre, c’est le jeu de Menez qui vient à l’esprit. Combien d’occasions gâche-t-il ? S’il faisait le bon choix ne serait-ce qu’une fois sur deux, j’ai le sentiment que les succès du PSG seraient plus éclatants. Oui, il est fort, oui il fait la différence, passe les lignes, mais il est absolument exaspérant… », a critiqué Riolo sur son blog, un peu désabusé par la faculté de Ménez à gâcher des occasions, que ce soit devant le but ou au moment de faire un choix dans la dernière passe.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG