Restez connectés avec nous
Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"

Autour du PSG

Riolo critique le coté collectif

« Je ne sais pas vraiment ce que sont les symptômes de la fameuse maladie du « se voir trop beau » et je ne sais pas si le PSG est touché. Mais, au lieu de tomber dans une explication trop simpliste, on peut essayer d’aller plus loin. D’abord, constater que le jeu collectif n’avance pas. On a donc toujours face à nous cette équipe talentueuse, capable de fulgurances, mais coupé en deux et impliquée par phases plus ou moins longues. Catastrophique en début de partie, le PSG s’est repris, a remonté deux buts, mais a laissé filer deux points chez un « petit ». Dans ce collectif approximatif, on aura noté que le chantier de la défense centrale reste ouvert. Le milieu manque d’automatismes et devant, il y a, je crois un vrai problème. Nenê n’est pas dans le coup, ça crève les yeux. Le souci est dans la tête. Il n’arrive pas à prendre les décisions, oscillant entre « ah oui c’est vrai, je dois être collectif » et le « Et si je faisais mes matches comme la saison dernière » ! En pointe, Gameiro file un mauvais coton. Son attitude, ses plaintes à répétitions deviennent insupportables. Auteur d’un match médiocre, l’ex-Lorientais ferait bien de se reprendre. Avec 11 points en 6 matches, le bilan parisien est correct, mais on attend avec impatience les rencontres à venir contre Montpellier et l’OL pour noter des progrès qui sont loin d’être évident pour l’instant. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG