Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Riolo : « Le PSG a pris une bonne claque »

Après la défaite du PSG à Porto, Daniel Riolo a beaucoup de mal à trouver des points positifs. Mis à part un grand Sirigu, les Parisiens ont été totalement dépassés selon lui.

« Le PSG a donc bel et bien fait connaissance avec la Ligue des Champions. Et pour ceux qui auraient douté, Porto, battu seulement trois fois en 10 ans dans son stade, ça reste un sacré client en LDC. Sur la première période, Paris n’a offert qu’une valeureuse résistance. Repoussé dans son camp par un gros pressing de Porto, le PSG n’a jamais réussi à monter ses lignes. Sa ligne offensive bien trop absente, son trio Ibra/Menez/Nene transparent, c’est toute l’équipe qui a subi les assauts portugais. Le milieu parisien qu’on voit si beau en L1 est mangé par celui de son adversaire. Un milieu où Moutinho se régale. Le seul point positif au PSG, c’est que malgré la pression constante, l’équipe est restée calme, avec toujours le souci de sortir le ballon proprement. Ne pas céder à la panique a probablement aidé à garder un 0/0 encore utile à la pause. Tenir peut au moins laisser espérer que la pression portugaise sera forcément moins intense au fil du temps. En début de seconde période, Paris parvient enfin à jouer dans le camp adverse. On voit moins les défenseurs. Porto reste au-dessus mais la possibilité d’un rééquilibrage peut être envisagée. On peut tout de même difficilement s’empêcher de penser que la L1 n’aide pas à préparer ce genre de rencontres. L’arbitrage est tellement différent que ça ressemble parfois à un autre sport. A la 60e minute, le meilleur Parisien est encore Sirigu et ce n’est évidemment pas bon signe. Comme attendu, le pressing de Porto n’est plus le même sur la fin de match. Paris pourrait en profiter, mais l’ambition du soir semble devoir se limiter à prendre un point, à contenir l’adversaire plus qu’à le mettre en danger. Le calcul est hasardeux et la punition va venir à un moment où l’intensité semblait totalement retombée. Le calme dans les relances, qu’on pouvait louer, s’est transformé en ballon perdu, récupéré très haut par Porto. A l’arrivée, un but sublime, de classe. Un geste technique parfait. Une récompense évidente, un avantage tellement logique pour Porto. Le PSG n’a jamais su inverser la tendance et a surtout pris une bonne claque de haut niveau. Un niveau qui ne s’atteint pas « sur le papier » », a analysé le journaliste sportif sur son blog.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG