Autour du PSG

Riolo : « Paris ne fait rien de bon »

Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"
Publie le 26/03/2012 a 10:25



  • Après le match nul concédé par le PSG contre Bordeaux (1-1), Daniel Riolo n’a pas mâché ses mots concernant la piètre prestation des Parisiens.

    « Ancelotti voulait une réaction. Autre chose que le brouillon de jeu qu’il voit depuis quelques semaines. Mais la première période n’a pas du le rassurer sur la capacité de son équipe à bouger un bloc défensif. Mauvais choix des attaquants, jeu statique, Paris ne fait rien de bon. Le match défensif de Bordeaux est même plutôt tranquille. Grâce aux relais souvent intelligents d’Obraniak, aux montées de Trémoulinas, Bordeaux parvient même à se montrer dans la surface du PSG. Terne, la première période est équilibrée. C’est pas beaucoup mieux ensuite. Pastore et Nenê semblent faire un concours de passes ratées. A ce rythme là, la muraille bordelaise ne sera pas percée. Le 0/0 tient la corde du prono. A moins qu’une erreur du PSG n’offre l’occasion magique à Bordeaux. Le collectif parisien est inexistant et c’est par le biais d’hasardeuses tentatives individuelles qu’on essaye de trouver la faille. La défaite qui pend au nez des Parisiens se concrétise à 15 minutes de la fin. Une sorte de punition inévitable. La résignation se lit sur les visages parisiens au moment où Bodmer d’un geste de classe offre l’égalisation à Hoarau. Le match est sur un fil et le déséquilibre est partout. C’est une sorte de grand flou. Le PSG pousse, mais mal et offre trop d’espaces à son adversaire. Le 1/1 est logique. Ancelotti n’a pas vu ce qu’il voulait voir… Loin de là », a écrit le journaliste sportif sur son blog.

    Publie le 26/03/2012 a 10:25

    Riolo : « Paris ne fait rien de bon »

    Après le match nul concédé par le PSG contre Bordeaux (1-1), Daniel Riolo n’a pas mâché ses mots concernant la piètre prestation des Parisiens.

    « Ancelotti voulait une réaction. Autre chose que le brouillon de jeu qu’il voit depuis quelques semaines. Mais la première période n’a pas du le rassurer sur la capacité de son équipe à bouger un bloc défensif. Mauvais choix des attaquants, jeu statique, Paris ne fait rien de bon. Le match défensif de Bordeaux est même plutôt tranquille. Grâce aux relais souvent intelligents d’Obraniak, aux montées de Trémoulinas, Bordeaux parvient même à se montrer dans la surface du PSG. Terne, la première période est équilibrée. C’est pas beaucoup mieux ensuite. Pastore et Nenê semblent faire un concours de passes ratées. A ce rythme là, la muraille bordelaise ne sera pas percée. Le 0/0 tient la corde du prono. A moins qu’une erreur du PSG n’offre l’occasion magique à Bordeaux. Le collectif parisien est inexistant et c’est par le biais d’hasardeuses tentatives individuelles qu’on essaye de trouver la faille. La défaite qui pend au nez des Parisiens se concrétise à 15 minutes de la fin. Une sorte de punition inévitable. La résignation se lit sur les visages parisiens au moment où Bodmer d’un geste de classe offre l’égalisation à Hoarau. Le match est sur un fil et le déséquilibre est partout. C’est une sorte de grand flou. Le PSG pousse, mais mal et offre trop d’espaces à son adversaire. Le 1/1 est logique. Ancelotti n’a pas vu ce qu’il voulait voir… Loin de là », a écrit le journaliste sportif sur son blog.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • franchement on a rien fait de bon si sa continue comme cela on peut dire a DIEU o titre sérieux

      • zinzin

        Pourquoi tu veux le dire a dieu ? il ne peux rien faire pour nous.!! C’est le mister Ancelotti  qui a la solution ! 

    • Nicolasatlan

       c’est vrai que giuly c’est la grosse erreur de recrutement de pas l’avoir garde

    • mica

      Incurable PSG,ce club vous pouvez y faire ce que vous voulez rien ne marche!!!

    • Ouais dommage une victoire du PSG aurait été bénéfique.
      Car si nous gagins contre Nancy et OM/MHSC se joue plus tad nous auriont plus avoir au minimum 5 a 8 point d’avance et forcement l mental de Montpellierans aurait été atteind dommage…….
      Il faut ce relancer a Nancy qui estttten plus sur une bonne période.

    • 1 Christiannie

      Quand je vois l’animation offensive  aussi tristounette, j’ai l’impression que GIULY a quitté le club depuis dix ans…Et celui-là, je trouve qu’il nous manque beaucoup.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Mbappé Si le PSG peut éliminer le Real Bien sûr ! Si nous on n'y croit pas, qui va y croire

    Mbappé « Si le PSG peut éliminer le Real ? Bien sûr ! Si nous on n’y croit pas, qui va y croire ? »

    Club

    Kylian Mbappé, élu meilleur espoir français 2017 dans le vote organisé par Téléfoot, a répondu à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    9 days ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    9 days ago

    Actualité Féminine

    Le staff des féminines du PSG a presque fait grève et demande plus de moyens, annonce RMC

    Le staff des féminines du PSG a presque fait grève et demande plus de moyens, annonce RMC

    Actu Féminin

    La défaite 1-0 à Lyon lundi soir a fait du mal à la section féminine du ...

    Vidéos PSG

    Riolo : « Paris ne fait rien de bon »

    Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes" <Autour du PSG , Médias

    Après le match nul concédé par le PSG contre Bordeaux (1-1), Daniel Riolo n’a pas mâché ses mots concernant la piètre prestation des Parisiens.

    « Ancelotti voulait une réaction. Autre chose que le brouillon de jeu qu’il voit depuis quelques semaines. Mais la première période n’a pas du le rassurer sur la capacité de son équipe à bouger un bloc défensif. Mauvais choix des attaquants, jeu statique, Paris ne fait rien de bon. Le match défensif de Bordeaux est même plutôt tranquille. Grâce aux relais souvent intelligents d’Obraniak, aux montées de Trémoulinas, Bordeaux parvient même à se montrer dans la surface du PSG. Terne, la première période est équilibrée. C’est pas beaucoup mieux ensuite. Pastore et Nenê semblent faire un concours de passes ratées. A ce rythme là, la muraille bordelaise ne sera pas percée. Le 0/0 tient la corde du prono. A moins qu’une erreur du PSG n’offre l’occasion magique à Bordeaux. Le collectif parisien est inexistant et c’est par le biais d’hasardeuses tentatives individuelles qu’on essaye de trouver la faille. La défaite qui pend au nez des Parisiens se concrétise à 15 minutes de la fin. Une sorte de punition inévitable. La résignation se lit sur les visages parisiens au moment où Bodmer d’un geste de classe offre l’égalisation à Hoarau. Le match est sur un fil et le déséquilibre est partout. C’est une sorte de grand flou. Le PSG pousse, mais mal et offre trop d’espaces à son adversaire. Le 1/1 est logique. Ancelotti n’a pas vu ce qu’il voulait voir… Loin de là », a écrit le journaliste sportif sur son blog.

    By
    @
    OTER ?>