Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Riolo s’agace de la gestion au PSG « Ce bordel, le responsable c’est le président. »

Riolo s'agace de la gestion au PSG "Ce bordel, le responsable c'est le président."

Samedi soir, après la finale de Coupe de France perdue contre le Stade Rennais, Neymar s’est présenté en zone mixte. L’occasion pour l’attaquant de 27 ans du Paris Saint-Germain de notamment faire passer un message aux jeunes qui « n’écoutent pas ». Une sortie qui a fait réagir le journaliste Daniel Riolo au micro de RMC Sport.

“La déclaration de Neymar, c’est quelque chose qui confirme l’impression que l’on a depuis longtemps. Étant donné qu’au centre de formation, on fait n’importe quoi au PSG, qu’on ne travaille plus sur le mental des mecs, on va dire que ce que j’ai coutume d’appeler le ‘mental racaille’ a vite repris le dessus.

« La plupart sont tous des quiches. »

Le gros défaut, c’est que l’on vit dans la hantise au PSG de laisser filer Ronaldo ou Messi. Ils ont fait des cagades monstrueuses à croire que certains joueurs étaient des cracks et limite, ils leur ont fait des ponts d’or. Alors que la plupart sont tous des quiches. Il y a beaucoup de joueurs qui sortent du PSG, mais Messi et Ronaldo, ne sont pas sortis du PSG. Il faut arrêter un peu avec cette hantise de perdre un tel ou un tel, parce que ça te fait faire des conneries énormes dans la gestion.

« Il faudrait qu’ils soient un peu plus irréprochables. »

Les critiques si le PSG perd un joueur ?

Le problème, c’est que le PSG n’arrive pas à en avoir rien à faire de ça. Il faut surtout faire le travail pour faire grandir de bons joueurs. Que certains aient le boulard et n’écoutent pas, on le sait depuis longtemps. Neymar et Alves ont raison dans ce qu’ils disent. Sauf qu’il faudrait qu’ils soient un peu plus irréprochables. Les passe-droits ne m’énervent pas, mais il faut que ce soit des joueurs qui font gagner comme Ronaldo et Messi. Neymar n’a pas encore fait passer un cap au PSG. Mais qui est responsable au final ? Les dirigeants, qui laissent faire les choses. Même les jeunes. Ce bordel, le responsable c’est le président. », a déclaré Riolo.

Une jeunesse à faire grandir.

Comme souvent, Riolo exagère un peu dans ses propos. Cela fait partie de son style. Mais il y a ici un fond qui n’est pas inintéressant. Paris a eu comme reproche de perdre plusieurs joueurs de son centre de formation, mais on ne peut pas dire que ces derniers soient en train de faire une carrière incroyable pour le moment. Depuis, on a le sentiment que le PSG fait bien plus attention au fait de garder ses Titis. Sauf que peu d’entre eux sont particulièrement convaincants pour le moment.

Colin Dagba (arrière droit de 20 ans) est sans doute le plus intéressant sur toute la saison. Il y a vrai un espoir de le voir s’imposer. Moussa Diaby (ailier de 19 ans) et Stanley N’Soki (défenseur de 20 ans) ont fait de très bons matchs, mais peine encore à régulier. On a tout de même envie de les voir essayer de continuer à Paris pour grandir.

Le Parisien revient sur la façon dont Tuchel a perdu le fil

Tuchel ne peut pas tout faire tout seul.

Il reste que cela ne fait pas beaucoup de joueurs particulièrement intéressants. Surtout, il apparaît comme essentiel de voir le PSG savoir instaurer la bonne mentalité à ses joueurs, un respect du club et des « anciens ». Si Neymar s’est plaint d’un manque d’écoute, ce n’est pas au hasard. On voit aussi trop souvent la pression être mise sur le club pour le temps de jeu des Titis. Cela a été le cas avec N’Soki il y a peu.

Le changement doit passer notamment par les dirigeants pour qu’il soit réussi.

C’est toujours difficile de tout juger en étant à l’extérieur du club. Il faut garder une certaine prudence. Mais il semble au fil des échecs que Paris a encore du mal à instaurer une « culture club », une vraie « institution ». On entend par là une volonté de faire briller le PSG, en le plaçant au-dessus tout plutôt qu’en pensant à l’individuel. Cela passe par les comportements sur et en dehors du terrain tout au long de la saison. Il est temps que la direction du PSG aide à son entraîneur en transmettant une exigence et une culture de la gagne. Sans oublier de constituer un groupe complet comme le demande le coach.

Ce qui passe aussi par une progression au niveau de la formation. C’est bien de vouloir faire en sorte qu’elle nourrisse l’équipe première. Il est alors nécessaire d’inculquer la bonne mentalité à ces Titis pour les aider à grandir. C’est tout un club qui doit se faire respecter et installer une rage de vaincre. D’ailleurs, Thiago Motta, ancien milieu du PSG aujourd’hui entraîneur des U19, avait aussi fait comprendre qu’il aimerait être plus écouté.

Publicités

Vidéos football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG