Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Roland Courbis tente de défendre Javier Pastore

Javier Pastore s'est entrainé tout seul

   Après six premiers mois fantastiques, Javier Pastore a perdu un peu de sa magie. Toujours capable de moments magiques, il est trop irrégulier et déçoit souvent. Pas vraiment de sa faute d’après Roland Courbis.

   C’est dans France Football qu’il a pris la parole «  Est-ce qu’on a tout fait au PSG pour que Pastore s’impose ? Est-ce qu’on lui a mis une équipe avec les joueur qu’il faut pour son jeu ? Comment fait-on pour s’imposer quand est numéro 10 et qu’il y a Zlatan ? C’est très compliqué. Parce que Zlatan prend beaucoup de place, d’envergure, d’initiatives, de décisions. »

   Si on peut louer l’envie de défendre l’argentin plutôt que de le descendre, comme c’est souvent fait dans les médias ( (parfois sans  vrais arguments), l’angle utilisé est toutefois critiquable. Certes, Ibra prend de la place et il faut s’adapter à son jeu, mais évoluer avec un tel joueur technique et doté d’une vision de jeu exceptionnelle ne doit pas être un problème pour un 10. De plus, il ne faut pas oublier que son inconstance a démarré avant l’arrivée du suédois. D’ailleurs, celui-ci était justement sensé enlever la pression des épaules de J. Pastore et le libérer dans son jeu. De plus, El Flaco a parfois évolué sans Z. Ibrahimovic sur le terrain et n’a pas forcément brillé. Au contraire, il a aussi été d’un très bon niveau en étant associé au meilleur buteur du PSG. Le cas Javier Pastore semble donc toujours aussi simple et compliqué qu’avant, tout dépend de son mental, dans un grand jour il est fantastique, s’il ne se sent pas bien, autant le sortir rapidement. Il n’y a plus qu’à espérer qu’à 25 ans l’argentin va trouver le déclic et la confiance pour enfin faire une saison pleine dans la capitale, peut-être même en 10 derrière deux attaquants, dont Zlatan, au sein du 4-4-2 demandé par Edinson Cavani.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG