Restez connectés avec nous
Romain Mabille se confie à propos du rôle de capo dans une tribune et évoque Neymar

Autour du PSG

Romain Mabille se confie à propos du rôle de capo dans une tribune et évoque Neymar

Romain Mabille, président du Collectif Ultras Paris, principal groupe de supporters du Paris Saint-Germain, a expliqué auprès de France Football le rôle du capo dans la tribune d’un stade de football. Une place qui ne s’acquiert pas facilement et qui est fragile. Pour expliquer à quel point il faut faire attention, il évoque le cas de Neymar, attaquant de 28 ans que certains supporters ont pris en grippe depuis son envie de départ lors de l’été 2019.

« Tu ne peux pas lancer n’importe quoi n’importe quand. La tribune pourrait ne pas réagir et ça ferait un flop. Prenons l’exemple de Neymar qui met un but. C’est impossible de lancer le chant pour lui. Même si la moitié lui a pardonné, il y a le risque qu’une autre partie le siffle ou ne comprenne pas. Un capo doit être le reflet de sa tribune, et pour ça, il doit la connaître, savoir comment elle va réagir.

Mabille «  Pour porter une tribune derrière toi, il faut une vraie légitimité. »

Quand tout va bien, capo, t’es le chef, le meilleur, c’est beau, conclut la figure de proue du CUP. Mais si tu fais un truc qui ne va pas, on te lâche et tu ne reprends jamais le micro ou le mégaphone. Tu n’as pas le droit à l’erreur. Pour porter une tribune derrière toi, il faut une vraie légitimité. Un bon capo, sa tribune le kiffe, elle est derrière lui. »

C’est toujours intéressant d’en savoir un peu plus sur la vie des Ultras et de cette tribune souvent admirée, mais au sein de laquelle tout le monde n’a pas pu être. De loin, on voit surtout les tifos et on entend les chants (l’idéal étant de suivre pour chanter et encourager l’équipe). On ne se rend alors pas forcément compte de tout le travail que cela représente. Mais c’est bien quelque chose de très prenant, avec une énorme organisation. Et visiblement, il faut être prêt à accepter la pression en prenant le rôle de capo. Avec Neymar, un dossier très sensible, cela pourrait prendre encore du temps pour qu’un chant lancé en son honneur soit suivi. Le Brésilien a tout de même bien avancé dans sa reconquête des supporters cette saison.

Sa performance, sa célébration et ses larmes le 11 mars dernier lors de la qualification en quart de finale de la Ligue des Champions (à revivre ici) devrait permettre de marquer encore des points. Si jamais il n’y a pas une nouvelle envie de départ, même plutôt une prolongation, et qu’il continue avec la même mentalité, on peut envisager que Neymar retrouve le chant en son honneur.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG