Restez connectés avec nous
Ronaldinho a pris sa retraite le roi est mort, vive le roi !

Anciens

Ronaldinho a pris sa retraite : le roi est mort, vive le roi !

La planète football est en émoi. A travers la voix de son agent, nous apprenons il y a quelques jours que Ronaldinho a décidé de prendre sa retraite sportive. À 37 ans, le génialissime brésilien notamment passé par le Paris Saint-Germain (2001-2003) se retire des terrains de football pour se consacrer à sa vie personnelle.

Un style particulier et magique.

Que l’on soit fan de football ou de samba, Ronaldo de Assis Moreira aura été un monument. Pour certains, dont nous faisons partie, le débat sur qui est le meilleur joueur de football de tous les temps s’arrête dès que quelqu’un prononce le nom du magicien Ronnie. Certes Messi est un grand joueur, oui CR7 est une machine à marquer, bien sûr que Pelé à popularisé le football avec son art du dribble, mais la fausse décontraction dont faisait preuve Ronnie et son approche musicale du football a fait de lui un artiste unique qui le restera pour longtemps voir pour toujours.

En effet, dans le football moderne, les joueurs sont formés à un poste, apprennent un ou deux gestes techniques et ne savent joués qu’en 4-4-2 ou 4-3-3. Ronni lui c’était différent. Sa vision du football lui permettait de jouer à gauche, à droite en 10 ou en 9 et de toujours nous régaler de gestes techniques improbables, imprévisibles, invraisemblables. Un homme orchestre !

Précurseur du Joga bonito, vous savez cet aspect du football qui mélange football champagne avec un soupçon de football plaisir et un zest de football samba, Ronaldinho sera toujours l’homme au genou élastique et à l’intuition footballistique gourmande. Il restera dans le cœur de tout supporter du Gremio, du PSG et du FC Barcelona. Et plus globalement il restera dans les têtes de tout fan de foot !

Un monument salué par le monde du football.

Il suffit de voir les hommages que le monde du football lui rend pour comprendre et saisir la trajectoire de la comète qui a survolé les terrains de football pendant plus de 15 ans. Ce n’est ni plus ni moins que le gardien emblématique du Réal de Madrid, Iker Cassillas qui sur son compte Twitter déclare avoir souffert face à lui mais qui par dessus tout dit avoir apprécié la technique unique du roi brésilien. Car oui Ronnie est le roi du football brésilien. Le roi du Football tout court !

La preuve ? Nous sommes persuadés que vous vous rappelez ce match de Liga face au Raal au cours duquel Ronnie a planté un doublé mais surtout, au delà de cette performance quantitative exceptionnelle, s’est fait applaudir par les socios du Réal. Un moment rare, qui résume parfaitement la carrière de Ronnie. Un génie au touché de balle unique qui met tout le monde d’accord.

Alors oui il faisait la fête, oui on lui a prêté des unes-deux avec des partis politiques d’extrême droite, oui il s’est fait prendre en photo plus d’une fois avec des bimbos aux beaux fessiers qui font fureur tout l’été, mais comme tout génie, le mec est un peu fou… Ou tout du moins incompris.

La relève de Ronaldinho est au PSG.

Nous vous voyons venir les yeux pleins de larmes, la gorge nouée et les cheveux en bataille. Mais non. Non, 500 danseurs de Samba ne descendront pas les Champs Élysées, non il n’y aura pas de cérémonie en l’église de la Madeleine, ni un rendez vous gratuit chez le dentiste pour tout fan de Ronnie… Mais par contre, mes biens chers frères et mes biens chères sœurs cette annonce revêt tout de même un coté positif… Le roi est mort vive le roi ! Oui désormais même si dans nos cœurs il ne remplacera jamais notre Ronnie, nous devons vous faire remarquer qu’un autre petit génie du ballon au style semblable avec quelques différences, évolue non seulement en Ligue 1 mais surtout dans notre club. J’ai nommé Junior, Neymar Junior, le joueur au déhanché chaloupé qui rend fous les défenseurs.

En conclusion, pour toute personne née avant 1995 (pour les scientifiques, ce n’est qu’à partir de 2 ou 3 ans, mais souvent bien plus tard, que les souvenirs peuvent être conservés pour toute la vie. Or Ronnie a commencé sa carrière en 1998 au Gremio), il sera désormais difficile d’assister à un match au cours duquel un joueur, sur un éclair de génie, inventera un geste technique. Nous ne verrons probablement plus un joueur enchainé aussi facilement les sombreros, les virgules et les passements de jambes comme vous arrivez à vous brosser les dents sans vous couvrir les mains de mousse blanche (et encore, cela dépend des matins…).

Mais d’après les dernières infos il devrait y avoir des jubilés organisés aux 4 coins de la planète. Donc à défaut de vous faire tatouer le visage de Mister Ronaldinho sur le corps, nous vous invitons à prendre vos places et aller rendre un dernier hommage au génial brésilien. « Allé Ronnie, allé Ronnie, où tu es nous sommes là, tu ne seras jamais seul car nous deux c’est pour la vie ! »…

Bref en deux mots, « merci Ronnie».

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens