Restez connectés avec nous
Rothen voit un souci entre Neymar et Cavani dans le 4-2-3-1

Autour du PSG

Rothen voit un souci entre Neymar et Cavani dans le 4-2-3-1

Les derniers résultats du Paris Saint-Germain ont d’abord attiré des éloges logiques, mais une « mode » est en train de grandir parmi les « spécialistes » : s’inquiéter de la situation d’Edinson Cavani. Le buteur de 31 ans est moins en vue en ce moment et ses coéquipiers ne le trouvent pas beaucoup. Il est notamment question d’un souci dans le jeu avec Neymar (attaquant de 26 ans). D’après l’ancien parisien aujourd’hui consultant sportif Jérôme Rothen, c’est en partie à cause du 4-2-3-1 utilisé par Thomas Tuchel.

“Neymar a besoin d’un numéro 9 qui est bon dans les petits espaces, prend la profondeur et qui arrive à avoir de la complicité technique. Cavani ce n’est pas son truc. Donc ils ne parlent pas le même football et c’est problématique dans une relation entre un attaquant et son numéro 10. Je pense que dans un 4-2-3-1 la relation entre les deux joueurs ne va pas s’améliorer.

‘Dans cette formation actuelle, il n’est pas indispensable’

En revanche dans un système avec 3 axiaux, des latéraux très haut et avec Marco Verratti, il sera à nouveau sevré de ballon et redeviendra indispensable ! Dans cette formation actuelle, il n’est pas indispensable ! »

Peut-être qu’en effet Cavani n’est pas indispensable dans ce 4-2-3-1. Comme d’autres joueurs aux différents postes. Mais serait-ce vraiment un problème ? Avoir un joueur indispensable implique qu’en cas d’absence, l’équipe est en difficulté. Il semble préférable d’avoir plusieurs options possibles avec différents joueurs.

Par contre, cela ne change pas le fait que c’est préférable que Cavani soit là. Neymar n’a pas à absolument combiner avec le buteur. Il a tous les joueurs pour cela. S’il ne trouve le numéro 9 que sur des passes décisives, ce n’est pas grave. Tant qu’elles ne sont pas rares. Aussi, sans être génial dans la participation au jeu, le Matador est capable de faire de bonnes remises. Le tout est qu’il soit en pleine forme. Ce n’est pas le cas en ce moment, cela arrive à tous les joueurs. Surtout que Cavani a été gêné cet été par une blessure qui a retardé sa préparation. Laissons du temps et arrêtons de tout juger à la va-vite. Les appels de l’Uruguayen, son sens du but et ses efforts restent précieux. Il y a de quoi former une attaque sublime. Ce n’est pas une grande performance dans un 10 contre 10 face à des Lyonnais qui prennent le pari de défendre haut qui change tout.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG