Restez connectés avec nous
Didier Roustan: "Tuchel n’est pas la priorité de Leonardo"

Autour du PSG

Roustan: « Tuchel n’est pas la priorité de Leonardo »

L’arrivée de Leonardo a t’il remis en doute le poste de Thomas Tuchel? Pas forcément. Didier Roustan explique sur la chaîne l’équipe que ça n’est pas nécessairement le débat. Par contre il doute de la capacité de l’entraîneur Parisien à supporter la présence aussi importante d’un dirigeant comme Leonardo. 

“Tuchel n’est pas la priorité de Leonardo, qui doit s’occuper du mercato, de gérer le cas Neymar. Il y a tout un club à remettre à l’endroit. Si tu changes d’entraîneur, tu dois changer tout le reste derrière. Et puis Tuchel a une excellent cote. Donc, je crois qu’il va lui laisser sa chance. Ça va peut-être bien se passer. Il n’a ni d’a priori favorable ou défavorable. Manchester United, c’était très particulier… ce sont des choses qui peuvent arriver dans le football. Tuchel, je pense qu’il a fait ses preuves et qu’il a de grosses qualités. Je crois que Leonardo, il va le laisser faire. Mais il ne restera pas dans son coin. C’est un ancien joueur de haut niveau, il a entraîné, il connait le sujet.

Historiquement, Tuchel, quand il a eu un directeur sportif avec du poids, comme Zorc à Dortmund par exemple, cela s’est très mal passé… Tout le monde te dira, que Tuchel il faut lui faire confiance et lui donner les pleins pouvoirs. Après il faut que celui qui s’occupe des transferts ne signifie rien réellement… Là, Leonardo ce n’est pas rien… et il a les pleins pouvoirs.”

L’avenir nous le dira.

Aujourd’hui, il est impossible de prédire l’avenir de quelqu’un tant tout va très vite dans le monde du football. Le poste de Thomas Tuchel est fragile, mais comme celui de n’importe quel entraîneur dans un grand club qui a des exigences. La seconde partie de saison a été catastrophique dans de nombreux domaines, et on ne peut l’imputer uniquement au coach allemand. Par contre, ça n’empêche pas qu’elle fragilise son crédit vis-à-vis des dirigeants, voir des joueurs. Il n’est pas impossible qu’en cas de nouvel d’échec comme celui de la saison dernière, il soit démis de ses fonctions.

Une chose est sûre, le serpent de mer Allegri rodera toujours en cas de contre performance. La balle est dans son camps, au coach donc de montrer qu’il apprend de ses erreurs, et surtout qu’il est capable de cohabiter avec une personne aussi omniprésente que Leonardo. L’objectif est dur mais pas impossible.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG