Restez connectés avec nous
Roxana Maracineanu critique le football français, qui n'a "pas pris la crise par le bon bout"
©IconSport

Autour du PSG

Roxana Maracineanu critique le football français, qui n’a « pas pris la crise par le bon bout »

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, était au micro de RTL ce jeudi. L’occasion de revenir sur la décision d’arrêter la saison 2019-2020 et la réaction du football français face à cette situation particulière. Elle n’a pas caché ne pas avoir apprécié le comportement des dirigeants et des joueurs.

« C’est compliqué d’avoir des voix qui se contredisent. La proposition de reprise en juin n’était pas envisageable. Je crois qu’il faut s’ancrer sur des choses certaines, la nouvelle saison.

Maracineanu « des présidents de club qui ne voyaient que leur propre intérêt. »

On a vu des diffuseurs qui refusaient de payer les traites prévues, des présidents de club qui ne voyaient que leur propre intérêt, des joueurs qui ne se souciaient pas suffisamment de leur club. Il faut qu’il y ait de l’empathie. C’est ce que cette crise impose à tout le monde. Or, on n’a pas pris ça par le bon bout dans le football professionnel.

L’avenir des clubs français ?

Ils ont signé un contrat qui leur permet de vivre et de survivre. », propos relayés par Le Figaro.

Attention, tout n’est pas à jeter dans ce qui a été fait par le football français durant la crise. On a notamment vu beaucoup de belles initiatives de solidarité pour aider le personnel de santé et autres métiers qui sont « au front » face à l’épidémie du coronavirus. Il y a eu une certaine « empathie » et des efforts. Cependant, il est aussi assez clair qu’il y a eu des points très décevants.

Plutôt que d’afficher une certaine solidarité, l’envie d’avancer ensemble, la plupart des dirigeants français ont surtout montré l’envie de défendeur l’intérêt de leur club respectif. Cela avec des « batailles » par moments faites à travers les médias, afin d’être sûrs de bonne une triste image. Quant aux joueurs, on ne peut qu’être déçu par le temps nécessaire pour trouver un accord sur la baisse des salaires. Alors que c’est déjà réglé dans plusieurs pays et clubs à l’étranger. On espère que la réaction viendra prochainement. Il le faut si le football français veut rebondir au mieux face à cette crise.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG