Restez connectés avec nous
Willy Sagnol: "Neymar? Il y a une vraie bataille de pouvoir entre Tuchel et le directeur sportif"

Autour du PSG

Sagnol: « Neymar? Il y a une vraie bataille de pouvoir entre Tuchel et le directeur sportif »

Il y a peu, on apprenait que Neymar Jr, attaquant de 27 ans du Paris Saint-Germain, était parti direction le Brésil afin d’y préparer la Copa America et ce, contre l’avis de Thomas Tuchel. Le Ney aurait eu l’accord du directeur sportif du club, Antero Henrique. Avec ce cas, revient la question des fameux privilèges mais également du « court-circuitage » que peut connaitre le technicien allemand. Sur les ondes de RMC, Willy Sagnol s’est exprimé à ce propos.  Le consultant y voit une vraie bataille de pouvoir au sein du de l’organigramme du PSG. 

« Que Tuchel réagisse comme ça, je trouve que cela correspond à ce qu’il se passe depuis janvier entre Tuchel et ses dirigeants. Dès que les dirigeants, font quelque chose, Tuchel dit autre chose et dès que Tuchel veut faire quelque chose, les dirigeants vont ailleurs. Il y a une vraie bataille de pouvoir entre Tuchel et le directeur sportif. Peut être que le directeur sportif a donné l’autorisation ou le président ou je sais pas. Après, c’est la fin de saison, il y a des choses beaucoup plus importantes. »

« C’est normal que ces joueurs là ont des privilèges mais… »

« En théorie, que le meilleur joueur de l’effectif ait des privilèges c’est tout à fait normal. Dans tous les clubs c’est comme ça. Que ce soit Messi au Barça, que ce soit Ronaldo à la Juve, Ribéry au Bayern pendant des années, Totti à la Roma. C’est normal que ces gens là aient des privilèges. Après en retour il faut que cela soit ces joueurs-là qui fassent passer des caps au club. Le problème de Neymar ne vient pas de la volonté, mais c’est qu’il a été blessé deux fois, deux années de suite dans des moments importants. Parce que le PSG on ne le juge pas de septembre ou au mois de décembre. On le juge quand on arrive au mois de mars, avril dans les phases finales de Champions League. Et le problème c’est qu’il n’a pas pu aider le club ces deux années là », a exposé Willy Sagnol dans des propos relayés par Parisfans.fr.

Dans les faits on ne peut pas vraiment donner tort à Willy Sagnol sur ce coup, une fois n’est pas coutume. Cela est tout de même fascinant d’observer comment fonctionne, en interne, le club de la capitale. Thomas Tuchel avait stipulé à Neymar qu’il resterait avec ses coéquipiers et qu’il ne partirait donc pas en avance au Brésil. Or, le son de cloche a finalement été tout autre puisque le Ney a eu l’autorisation d’Antero Henrique. Il est donc parti contre l’avis de son coach.

Comment, dans de telles conditions, Thomas Tuchel peut travailler sereinement ? Comme pour tous les entraîneurs qui se sont succédés depuis que le club se trouve sous pavillon qatari, il se fait court-circuiter, perdant ainsi une part de sa légitimité auprès de ses joueurs. En soit, ce n’est pas grave que Neymar parte plus tôt. C’est la manière dont cela s’est passé qui est anormale. Après, pour la dimension des privilèges, on est tenté de rejoindre Sagnol : étant la pierre angulaire du projet parisien, il est logique qu’il possède quelques passe-droits. Maintenant, il serait bon qu’il traduise ça sur le terrain lors d’échéances importantes de Ligue des Champions…

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG