Autour du PSG

Salomon: Augustin « Au lieu de bouder il ferait bien de se battre et d’être décisif »

Publie le 11/01/2017 a 14:00



  • Lundi soir, Jean-Kévin Augustin s’est plaint sur les réseaux sociaux de ne pas être plus souvent utilisé dans l’équipe professionnelle du Paris Saint-Germain. Et même si l’attaquant de 19 s’est rapidement expliqué et excusé sur les réseaux sociaux, le journaliste Bruno Salomon a tenu à le « recadrer » au moment d’évoquer sur France Bleu les jeunes parisiens.

    « Les jeunes qui sortent du centre de formation du PSG, ils ont du talent, peut-être plus qu’ailleurs. Mais ils ont un défaut, ils sont impatients ! Je voudrais prendre un cas symptomatique de la jeunesse parisienne, alors que le PSG n’a jamais mis autant en avant sa formation, il faut le mettre au crédit d’Unai Emery, un coach qui a ouvert hier la porte à quatre joueurs. Il a dit qu’ils devaient aller chercher du temps de jeu ailleurs pendant quelques mois.

    Pour Ongenda, Callegari et Ikoné, oui, pourquoi pas, mais alors pour Jean-Kevin Augustin, là je ne comprends pas. Le joueur lui-même, il râle, il peste, il a été convoqué dimanche par Kluivert et Emery pour discuter, lui il veut plus de temps de jeu, mais il a eu sa chance cette saison ! Il en est à 12 rencontres en une demi-saison contre 17 sur toute la saison dernière. Il a eu plus de temps de jeu que Jesé.

    Au lieu de réclamer, de bouder quand il n’est pas dans le groupe, il ferait bien de se battre et d’être décisif… au lieu de penser qu’il est en position de force pour aller voir ailleurs. Oui, il a du talent, oui c’est un bon joueur, mais quand on est la doublure de Cavani, on s’accroche et on se bat. Là, il va aller chercher du temps de jeu ailleurs. Le Club cherche un attaquant supplémentaire. »

    Le problème avec les jeunes du PSG, c’est qu’ils sont vite très proches du haut niveau et exposés à une certaine pression médiatique. Ce qui peut rendre difficile de garder la tête sur les épaules. On dit peut-être trop vite à ces joueurs qu’ils sont tout pour s’imposer. Et ils pensent donc qu’il serait logique qu’ils jouent souvent. A en oublier qu’il y a un très bel effectif à Paris, avec beaucoup d’éléments qui méritent du temps de jeu. Et il y a une certaine exigence de résultats au PSG, qui doit gagner tous ses matchs. Il n’est donc pas possible de faire énormément tourner à chaque rencontre.

    Le jeune parisien a eu des opportunités et doit s’accrocher.

    Parce que, comme le souligne Bruno Salmon, il faut garder à l’esprit que plusieurs Titis parisiens ont un temps de jeu tout à fait raisonnable. Notamment Augustin, qui du haut de ses 19 ans a eu plusieurs fois sa chance sur la première moitié de saison. S’il a montré de plutôt bonnes choses, l’attaquant parisien a manqué d’efficacité dans le dernier geste. De quoi faire hésiter avant de vraiment l’installer comme doublure d’Edinson Cavani alors que Paris n’a pas d’autres choix que d’enchaîner les victoires dans les prochains mois.

    Si les joueurs veulent absolument du temps de jeu, il y a bien sûr l’option du prêt. Mais il faut aussi avoir à l’esprit que la qualité de l’effectif qui va les entourer risque d’être moins forte qu’au PSG. Et il n’y aura certainement pas d’aussi bons conseillers et profesionnels qu’à Paris, avec les Scherrer Maxwell ou Thiago Motta par exemple, qui sont deux grands habitués du plus haut niveau.

    Il y a aussi des Titis qui se montrent plus patients.

    Heureusement, tous les jeunes parisiens ne montrent pas la même impatience. On voit par exemple Christopher Nkunku qui ne jouait plus en début de saison et qui n’a rien dit jusqu’à avoir sa chance et la saisir pleinement. Presnel Kimpembe (21 ans) a aussi su attendre sa chance. Et les plus jeunes, Callegari (18 ans), Ikoné (18 ans) et Georgen (18 ans) sont pour le moment discrets. Sauf quand ils jouent, car ils ont tendance à se faire remarquer avec de bonnes performances. Clairement, le PSG fait attention à ses jeunes joueurs et les meilleurs d’entre eux (sur le terrain et dans le comportement) pourront sans doute s’imposer à Paris.

    Publie le 11/01/2017 a 14:00

    Salomon: Augustin « Au lieu de bouder il ferait bien de se battre et d’être décisif »

    Lundi soir, Jean-Kévin Augustin s’est plaint sur les réseaux sociaux de ne pas être plus souvent utilisé dans l’équipe professionnelle du Paris Saint-Germain. Et même si l’attaquant de 19 s’est rapidement expliqué et excusé sur les réseaux sociaux, le journaliste Bruno Salomon a tenu à le « recadrer » au moment d’évoquer sur France Bleu les jeunes parisiens.

    « Les jeunes qui sortent du centre de formation du PSG, ils ont du talent, peut-être plus qu’ailleurs. Mais ils ont un défaut, ils sont impatients ! Je voudrais prendre un cas symptomatique de la jeunesse parisienne, alors que le PSG n’a jamais mis autant en avant sa formation, il faut le mettre au crédit d’Unai Emery, un coach qui a ouvert hier la porte à quatre joueurs. Il a dit qu’ils devaient aller chercher du temps de jeu ailleurs pendant quelques mois.

    Pour Ongenda, Callegari et Ikoné, oui, pourquoi pas, mais alors pour Jean-Kevin Augustin, là je ne comprends pas. Le joueur lui-même, il râle, il peste, il a été convoqué dimanche par Kluivert et Emery pour discuter, lui il veut plus de temps de jeu, mais il a eu sa chance cette saison ! Il en est à 12 rencontres en une demi-saison contre 17 sur toute la saison dernière. Il a eu plus de temps de jeu que Jesé.

    Au lieu de réclamer, de bouder quand il n’est pas dans le groupe, il ferait bien de se battre et d’être décisif… au lieu de penser qu’il est en position de force pour aller voir ailleurs. Oui, il a du talent, oui c’est un bon joueur, mais quand on est la doublure de Cavani, on s’accroche et on se bat. Là, il va aller chercher du temps de jeu ailleurs. Le Club cherche un attaquant supplémentaire. »

    Le problème avec les jeunes du PSG, c’est qu’ils sont vite très proches du haut niveau et exposés à une certaine pression médiatique. Ce qui peut rendre difficile de garder la tête sur les épaules. On dit peut-être trop vite à ces joueurs qu’ils sont tout pour s’imposer. Et ils pensent donc qu’il serait logique qu’ils jouent souvent. A en oublier qu’il y a un très bel effectif à Paris, avec beaucoup d’éléments qui méritent du temps de jeu. Et il y a une certaine exigence de résultats au PSG, qui doit gagner tous ses matchs. Il n’est donc pas possible de faire énormément tourner à chaque rencontre.

    Le jeune parisien a eu des opportunités et doit s’accrocher.

    Parce que, comme le souligne Bruno Salmon, il faut garder à l’esprit que plusieurs Titis parisiens ont un temps de jeu tout à fait raisonnable. Notamment Augustin, qui du haut de ses 19 ans a eu plusieurs fois sa chance sur la première moitié de saison. S’il a montré de plutôt bonnes choses, l’attaquant parisien a manqué d’efficacité dans le dernier geste. De quoi faire hésiter avant de vraiment l’installer comme doublure d’Edinson Cavani alors que Paris n’a pas d’autres choix que d’enchaîner les victoires dans les prochains mois.

    Si les joueurs veulent absolument du temps de jeu, il y a bien sûr l’option du prêt. Mais il faut aussi avoir à l’esprit que la qualité de l’effectif qui va les entourer risque d’être moins forte qu’au PSG. Et il n’y aura certainement pas d’aussi bons conseillers et profesionnels qu’à Paris, avec les Scherrer Maxwell ou Thiago Motta par exemple, qui sont deux grands habitués du plus haut niveau.

    Il y a aussi des Titis qui se montrent plus patients.

    Heureusement, tous les jeunes parisiens ne montrent pas la même impatience. On voit par exemple Christopher Nkunku qui ne jouait plus en début de saison et qui n’a rien dit jusqu’à avoir sa chance et la saisir pleinement. Presnel Kimpembe (21 ans) a aussi su attendre sa chance. Et les plus jeunes, Callegari (18 ans), Ikoné (18 ans) et Georgen (18 ans) sont pour le moment discrets. Sauf quand ils jouent, car ils ont tendance à se faire remarquer avec de bonnes performances. Clairement, le PSG fait attention à ses jeunes joueurs et les meilleurs d’entre eux (sur le terrain et dans le comportement) pourront sans doute s’imposer à Paris.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • ecthelion2

      Ça serait le PSG sous CC il pourrait existé en titularisations mais il faut être honnête c est bien de marquer avec les jeunes en sélection ou en club mais avec l équipe 1 actuellement il n a clairement pas le niveau et il l a démontrer car il a eu du temps de jeu

    • john-psg-for-life

      Graaaave jean kevin il ferait mieux de la ferme quand tu vois ses rentrer sa fait flipper des fois looooool

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Domenech "quand on voit les réactions du côté espagnol, ils ne sont pas fiers non plus

    LDC – Domenech « quand on voit les réactions du côté espagnol, ils ne sont pas fiers non plus

    Autour du PSG

    Le tirage des huitièmes de finale de Ligue des Champions n’aura pas été clément pour le ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    5 days ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG s'incline à Lyon, qui file vers le titre

    Féminines – Le PSG s’incline à Lyon, qui file vers le titre

    Actu Féminin

    Ce lundi soir, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain avait un déplacement particulièrement difficile : l’affrontement avec ...

    Vidéos PSG

    Salomon: Augustin « Au lieu de bouder il ferait bien de se battre et d’être décisif »

    <Autour du PSG

    Lundi soir, Jean-Kévin Augustin s’est plaint sur les réseaux sociaux de ne pas être plus souvent utilisé dans l’équipe professionnelle du Paris Saint-Germain. Et même si l’attaquant de 19 s’est rapidement expliqué et excusé sur les réseaux sociaux, le journaliste Bruno Salomon a tenu à le « recadrer » au moment d’évoquer sur France Bleu les jeunes parisiens.

    « Les jeunes qui sortent du centre de formation du PSG, ils ont du talent, peut-être plus qu’ailleurs. Mais ils ont un défaut, ils sont impatients ! Je voudrais prendre un cas symptomatique de la jeunesse parisienne, alors que le PSG n’a jamais mis autant en avant sa formation, il faut le mettre au crédit d’Unai Emery, un coach qui a ouvert hier la porte à quatre joueurs. Il a dit qu’ils devaient aller chercher du temps de jeu ailleurs pendant quelques mois.

    Pour Ongenda, Callegari et Ikoné, oui, pourquoi pas, mais alors pour Jean-Kevin Augustin, là je ne comprends pas. Le joueur lui-même, il râle, il peste, il a été convoqué dimanche par Kluivert et Emery pour discuter, lui il veut plus de temps de jeu, mais il a eu sa chance cette saison ! Il en est à 12 rencontres en une demi-saison contre 17 sur toute la saison dernière. Il a eu plus de temps de jeu que Jesé.

    Au lieu de réclamer, de bouder quand il n’est pas dans le groupe, il ferait bien de se battre et d’être décisif… au lieu de penser qu’il est en position de force pour aller voir ailleurs. Oui, il a du talent, oui c’est un bon joueur, mais quand on est la doublure de Cavani, on s’accroche et on se bat. Là, il va aller chercher du temps de jeu ailleurs. Le Club cherche un attaquant supplémentaire. »

    Le problème avec les jeunes du PSG, c’est qu’ils sont vite très proches du haut niveau et exposés à une certaine pression médiatique. Ce qui peut rendre difficile de garder la tête sur les épaules. On dit peut-être trop vite à ces joueurs qu’ils sont tout pour s’imposer. Et ils pensent donc qu’il serait logique qu’ils jouent souvent. A en oublier qu’il y a un très bel effectif à Paris, avec beaucoup d’éléments qui méritent du temps de jeu. Et il y a une certaine exigence de résultats au PSG, qui doit gagner tous ses matchs. Il n’est donc pas possible de faire énormément tourner à chaque rencontre.

    Le jeune parisien a eu des opportunités et doit s’accrocher.

    Parce que, comme le souligne Bruno Salmon, il faut garder à l’esprit que plusieurs Titis parisiens ont un temps de jeu tout à fait raisonnable. Notamment Augustin, qui du haut de ses 19 ans a eu plusieurs fois sa chance sur la première moitié de saison. S’il a montré de plutôt bonnes choses, l’attaquant parisien a manqué d’efficacité dans le dernier geste. De quoi faire hésiter avant de vraiment l’installer comme doublure d’Edinson Cavani alors que Paris n’a pas d’autres choix que d’enchaîner les victoires dans les prochains mois.

    Si les joueurs veulent absolument du temps de jeu, il y a bien sûr l’option du prêt. Mais il faut aussi avoir à l’esprit que la qualité de l’effectif qui va les entourer risque d’être moins forte qu’au PSG. Et il n’y aura certainement pas d’aussi bons conseillers et profesionnels qu’à Paris, avec les Scherrer Maxwell ou Thiago Motta par exemple, qui sont deux grands habitués du plus haut niveau.

    Il y a aussi des Titis qui se montrent plus patients.

    Heureusement, tous les jeunes parisiens ne montrent pas la même impatience. On voit par exemple Christopher Nkunku qui ne jouait plus en début de saison et qui n’a rien dit jusqu’à avoir sa chance et la saisir pleinement. Presnel Kimpembe (21 ans) a aussi su attendre sa chance. Et les plus jeunes, Callegari (18 ans), Ikoné (18 ans) et Georgen (18 ans) sont pour le moment discrets. Sauf quand ils jouent, car ils ont tendance à se faire remarquer avec de bonnes performances. Clairement, le PSG fait attention à ses jeunes joueurs et les meilleurs d’entre eux (sur le terrain et dans le comportement) pourront sans doute s’imposer à Paris.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>