Restez connectés avec nous
La sanction d'Aurier est "équilibrée" selon G. Roux, mais "inacceptable" d'après Dugarry

Autour du PSG

La sanction d’Aurier est « équilibrée » selon G. Roux, mais « inacceptable » d’après Dugarry

Au lendemain de l’officialisation de la sanction de Serge AurierLe Parisien a interrogé deux personnalités du football français qui ont des avis très différents sur justesse de la décision des dirigeants du Paris Saint-Germain.

Guy Roux, ancien entraîneur emblématique d’Auxerre et aujourd’hui consultant sur Europe 1 – « Après l’émotion de l’affront, la pâte est retombée. Au départ, j’ai été trompé par la marche médiatique, et mes propos au cours d’un débat ont été mal interprétés. Bien sûr, je n’ai jamais pensé qu’il fallait mettre le joueur en prison.

Après l’émotion et l’irritation générale, l’intelligence a repris le dessus. J’avais un principe lorsque j’étais entraîneur : Ne te punis pas toi-même. Le PSG a trouvé une sanction équilibrée. La punition est visible pour le groupe et pour tout le monde, mais le club ne se sanctionne pas trop.

Serge Aurier va s’entraîner avec la réserve, il va garder la forme et va même pouvoir peaufiner certains gestes comme les centres. Il est suspendu jusqu’au 20 mars, mais imaginez que Van der Wiel et Marquinhos se blessent. Dans ce cas, Aurier serait disponible et tout le monde comprendrait qu’il bénéficie d’une remise de peine.

Je souhaite le meilleur à Serge Aurier, mais j’espère qu’il trouvera une poubelle devant son immeuble pour y jeter son portable. »

Christophe Dugarry, ancien international français et aujourd’hui consultant sur Canal+ – « J’ai l’impression que la génération Je m’excuse va encore gagner. Benzema s’est excusé et il va revenir chez les Bleus. A mon sens, c’est pareil. Je ne trouve pas normal qu’un club accepte que ses joueurs ou son entraîneur se fassent insulter.

Je connais Laurent Blanc, c’est quelqu’un de rancunier. Je suis persuadé que ce n’est pas lui qui a validé cette sanction, mais qu’elle vient de plus haut. Si son retour sur le terrain se confirme, c’est inacceptable. Je ne peux pas croire que Laurent ait retourné sa veste depuis sa première conférence de presse où il avait été très bien.

J’ai du mal à imaginer que Serge Aurier reporte le maillot du PSG. Il aurait fallu l’envoyer en réserve jusqu’en fin de saison et le transférer. Il ne faut pas se plaindre que cette génération soit difficile à gérer si après une récidive on ne marque pas le coup.

Si le PSG et l’équipe de France ne le font pas, que feront ceux qui n’ont pas les mêmes moyens ? C’est, en revanche, une bonne nouvelle sportive, car Aurier est un excellent joueur. Mais pour le reste, je trouve ça scandaleux. »

On peut donc noter que Guy Roux est calmé et s’excuse de ses propos un peu exagérés peu après la publication de la vidéo d’Aurier sur les réseaux sociaux. Ses arguments ont du sens d’ailleurs. Le latéral parisien sera encore disponible en cas de besoin, mais est assez clairement puni.

Car, il faut peut-être le rappeler à Dugarry, Aurier a écopé de la sanction maximale (à part le licenciement, qui n’aurait pas été une très option pour le PSG). C’est dans la loi, un joueur ne peut pas être privé des conditions d’entraînement des professionnels pendant plus d’un mois. Il aurait assez idiot de faire quelque chose d’illégal pour punir son joueur.

Ensuite, difficile de dire si c’est assez ou non. Les avis vont diverger, c’est normal sur un sujet aussi sensible et compliqué. Mais, même si Dugarry a côtoyé Blanc dans sa carrière de joueur et qu’ils se connaissent, on peut se demander comment il sait que le coach parisien n’est pas d’accord avec la sanction.

Déjà parce qu’il n’est pas dans les coulisses du club et que Blanc avait lui même avoué que le temps permet de faire passer la colère, mais aussi parce que la sanction ne sera peut-être pas véritablement terminée le 20 mars.

Cette date marquera la fin de mise à l’écart du groupe professionnel, mais rien n’indique pour le moment qu’il récupèrera sa place de titulaire, ni même qu’il jouera. Aurier pourra s’entraîner en professionnel, c’est la seule certitude. Pour le reste, il faudra attendre. Et lui doit travailler, comme le souligne G. Roux, et faire de nombreux efforts.

Il serait assez surprenant d’ailleurs qu’il soit titulaire dès la fin de la trêve internationale. A lui de mériter un retour sur le terrain. Il doit obtenir le pardon de tous (si ce n’est pas le cas), retrouver l’estime de ses coéquipiers et son coach et prouver qu’il faut souhaiter son retour sportivement. Sur le dernier point il y a en fait assez peu de doutes, même Dugarry l’avoue.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG