Restez connectés avec nous
Soupçons de corruption, les premiers éléments de réponse du côté de Nasser Al-Khelaïfi

Autour du PSG

Soupçons de corruption, les premiers éléments de réponse du côté de Nasser Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain et de beIN Media Group, est visé par une grande enquête. La faute à un soupçon de corruption de Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA, lors de l’attribution des droits TV pour les Coupe du Monde. La justice suisse et la FIFA (séparément) cherchent donc à déterminer s’il y a eu une activité illégale pour obtenir un avantage. Auprès de RMC et de l’AFP, l’entourage d’Al-Khelaïfi, accusé ici comme président de beIN.

RMC « Une source interne au PSG a confié ne pas comprendre cette procédure judiciaire, puisque BeIN Sports n’a pas de concurrence au Moyen-Orient pour l’attribution des ces droits. D’ailleurs, les contrats sont très largement augmentés entre chaque Coupe du monde. »

l’AFP : « Les droits télé en cause ne concernent que la zone Moyen-Orient/Maghreb, or dans ces pays-là, BeIN Media n’a aucune concurrence. Pourquoi Nasser Al-Khelaïfi aurait voulu corrompre certains protagonistes alors qu’il n’avait pas de concurrent ? »

Des arguments qui ont du sens et qui laissent penser que la corruption est encore loin d’être prouvée. Il faut rester prudent dans ce dossier.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG