Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Taarabt : «C’est Leonardo le boss»

« J’ai consenti des efforts sur les conditions salariales. Je trouve cela un peu injuste. Je ne suis pas sûr que la différence entre ce que réclame mon club (NDLR : 10 M€, plus 2 M€ en cas de qualification pour la Ligue des champions) et ce que propose le PSG (8 M€) soit insurmontable pour les nouveaux propriétaires. On est passés de 15 à 10 M€. C’est quand même un bel effort, au regard du marché en Angleterre. QPR va adresser un fax demain (aujourd’hui) au PSG pour refuser l’offre transmise vendredi. Après, une contre-proposition est peut-être encore possible. Ce qui est clair, c’est que je n’irai pas au clash avec mon club. Je pourrais, mais ça ne me ressemble pas », a déclaré l’international marocain, avant d’affirmer qu’il avait eu Leonardo au téléphone et que le directeur sportif du PSG lui a bien fait part de son envie de le recruter.

« C’est vrai qu’on a parlé avec le PSG, bien avant l’arrivée de Leonardo. Je l’ai eu au téléphone, et au contraire, il m’a rassuré sur le fait qu’il souhaitait me voir évoluer au Paris Saint-Germain. Les Qatariens ont envie que je vienne. Ils me veulent, c’est une évidence. J’ai eu Nasser au téléphone (Al-Khelaifi, le président du conseil de surveillance) et il a très envie que je signe. Mais c’est Leonardo le boss. Et si les Qatariens sont d’accord et pas lui, ça ne se fera pas.»

Déçu, le milieu de terrain de 22 ans a confirmé que son transfert n’a pas capoté en raison de l’arrivée de Jérémy Ménez, les deux joueurs ayant prévu d’être alignés ensemble sur le terrain. De plus, Antoine Kombouaré n’aurait pas mis son véto à l’arrivée du joueur à Paris. « Le club voudrait faire jouer les deux joueurs. Sur le terrain, Jérémy joue sur le côté droit, alors que je peux évoluer derrière l’attaquant. Et Antoine Kombouaré n’aurait pas émis d’avis défavorable me concernant, a annoncé celui qui est conscient que son caractère de feu a pu quelque peu faire reculer les dirigeants parisiens. Je ne peux pas le nier et je ne vais pas m’en cacher. Je suis un joueur de caractère, mais comme peut l’être Jérémy Ménez aussi. S’il y a un truc avec lequel je ne suis pas d’accord fondamentalement, je le montre. Maintenant, il n’y a rien eu à redire sur mon comportement la saison dernière. A 22 ans, je suis le capitaine de mon équipe. Tout n’est donc pas si négatif chez moi. (La sélection) C’était une bêtise, je l’admets. Je suis retourné au Maroc et j’ai présenté mes excuses officielles à la télévision au peuple marocain. Désormais, j’essaye de le représenter au mieux à travers mes performances en club.»

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG