Restez connectés avec nous
Tebas accuse le PSG et City de faire "énormément de mal au football"

Autour du PSG

Tebas accuse le PSG et City de faire « énormément de mal au football »

Javier Tebas reprend ses habitudes après une petite pause pour parler du projet de réforme de la Ligue des Champions. Le président de la Liga, le plus grand détracteur du Paris Saint-Germain et de Manchester City, a profité de mots accordés au Financial Times pour encore se plaindre de ces deux clubs.

« Le problème avec le PSG et City, c’est que ce sont des clubs gérés par des Etats : l’un avec l’argent du pétrole, l’autre avec celui du gaz. Et cela fait énormément de mal au football européen, parce qu’ils font augmenter les prix du marché, et que les clubs doivent verser des sommes incroyables pour conserver leurs joueurs. Cela place les autres clubs dans une situation économique très tendue, et déséquilibre l’équilibre structurel de tout le football peuropéen. Ce n’est plus du sport, ni une industrie, mais un jouet. Le jouet d’un Etat.

Tebas « Ils sont à l’origine de tout ce problème. »

A force de jouer avec ces jouets, c’est tout le système actuel du football européen qui pourrait être détruit. Ils sont à l’origine de tout ce problème. A cause de l’inflation qu’ils ont créée dans l’ensemble de l’Europe. Parce que le reste des clubs européens veulent de l’argent pour rivaliser avec eux. », a déclaré Tebas.

Comme depuis plusieurs années, Tebas n’hésite pas à exagérer au moment d’évoquer le PSG et City. C’est plus simple de les désigner comme grands coupables et d’oublier les détails. Cela plaira aux fans « de base », surtout en Espagne. Ils voient leur Liga être menacée avec des stars qui sont allées autre part (Neymar au PSG, Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin).

Alors on concède à Tebas que Paris et Manchester City ont participé à la montée des prix ces dernières années. Mais cela avait commencé avant l’arrivée de leurs investisseurs. Le Barça et le Real Madrid sont loin d’y être étrangers. Personne n’a oubliés les Galactiques madrilènes. Des clubs qui ont aussi progressé grâce à l’argent (Suarez et Neymar n’étaient pas arrivés au Barça pour de petites sommes) et même avec des dettes.

Mais bon, Tebas ne va pas trop exposer tous les aboutissants du problème. La bonne nouvelle étant qu’il ne devrait pas être écouté particulièrement au niveau de la solution.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG