Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Thiago Motta se confie sur ses problèmes au PSG, Antero Henrique et Thomas Tuchel

Thiago Motta a quitté le Paris Saint-Germain il y a peu après y avoir été milieu de terrain (janvier 2012 à juin 2018), puis entraîneur des U19 (2018-2019). Une aventure qui semblait au départ parti pour durer jusqu’à ce qu’il devienne coach de l’équipe première. Mais l’Italien est donc déjà parti après une année loin d’être à son goût. Dans une longue interview accordée à L’Équipe, il est revenu sur les soucis rencontrés ainsi que ses relations avec Antero Henrique (directeur sportif remplacé par Leonardo le 14 juin dernier) et l’entraîneur Thomas Tuchel.

J’ai toujours servi le club. Déjà parce que je n’ai jamais fermé la porte à un jeune. Après, le choix du club, c’était à un moment donné de mettre un joueur dans une équipe puis dans une autre lors du match suivant. Pour moi, cela ne sert rien. L’objectif du club était d’ainsi les mettre en valeur.

Thiago Motta « On m’a menacé. »

Si l’on prend Yacine Adli (parti à Bordeaux en janvier), la direction voulait le vendre et voulait que je lui fasse jouer un match de Youth League dans ce but. Je leur ai dit qu’il pouvait venir mais qu’il devait jouer aussi le Championnat et la Gambardella. Il devait manger et se changer avec les garçons, participer à la vie de groupe. Si le club voulait vraiment le céder ou le prêter il n’y avait pas de raison qu’il joue en moins de 19 ans, autant qu’il aille en pro et qu’il ait du temps de jeu en Ligue des champions.

Je n’étais pas d’accord avec l’argumentation du club. (…) Après, il ne s’agit pas de savoir si j’ai raison ou pas mais, quand tu appartiens à un groupe de vingt ou vingt et un joueurs, tu travailles tous les jours pour gagner ta place à l’entraînement.

Thiago Motta « Je ne pouvais pas rester au PSG sans avoir des responsabilités. »

On m’a menacé, si l’on peut dire, en me disant que si je ne faisais pas jouer certains joueurs on allait me remplacer et m’enlever l’équipe en Youth League la saison suivante. À partir de ce jour-là, j’ai coupé les ponts, juste ‘bonjour, au revoir’. Je ne pouvais pas rester au PSG sans avoir des responsabilités. Il n’y a pas de déception ni de rancoeur. Rien de tout cela. Ce que l’on avait évoqué a un peu évolué mais je suis très content des sept ans et demi passés au club.

Antero Henrique ?

« Je n’avais pas de relation régulière. Je l’ai vu deux fois. Une fois pour parler avec moi ; l’autre fois, c’est quand il a annoncé à la réserve qu’elle n’existerait plus Thiago Motta pourrait finalement rester au PSG après ses discussions avec Leonard, indique Le Parisienla saison suivante, deux jours après que j’avais prévenu mes dirigeants que je ne souhaitais plus entraîner les moins de 19 ans la saison prochaine.

Thiago Motta « j’avais envie de parler foot, de mon effectif, de la saison suivante mais on ne m’a jama répondu. »

L’entretien avec Henrique ?

J’avais prévenu le club de cette interview. J’assume toujours ce que je fais, mais il n’y avait rien négatif dans cet entretien (à RMC). (…) J’ai demandé à mon avocat si j’avais l’obligation d’y aller, il m’a dit non, donc, je n’y suis pas allé. On n’allait pas parler de football, de toute façon. Moi, pendant trois, quatre mois, j’avais envie de parler foot, de mon effectif, de la saison suivante mais on ne m’a jama répondu.

Thiago Motta « Il n’a pas aimé que je puisse dire que j’aimerais entraîner un jour le club. »

Ma relation avec Thomas Tuchel ?

On n’a jamais parlé. Il est venu une fois au centre de formation à l’occasion d’un déjeuner avec l’ensemble des éducateurs en octobre, novembre je crois. C’était le premier et le dernier. Après, je sais qu’il s’est plaint de mon interview à la Gazzetta dello Sport. Il n’a pas aimé que je puisse dire que j’aimerais entraîner un jour le club. Je l’ai su et j’ai trouvé cela un peu bizarre car, s’il voulait en parler, il savait où me trouver. J’ai une ambition, je suis clair là-dessus et personne ne pourra me l’enlever. (…) Et je n’ai pas dit cela contre lui, je l’aurais dit avec n’importe quel autre entraîneur. Dans mes propos, j’ai été respectueux et je lui ai témoigné mon soutien. »

Ainsi, Henrique a clairement des tords et cela confirme que son départ fera du bien. Mais il n’est pas le seul fautif. C’est un tout et Tuchel n’a pas été exemplaire non plus. Sans qu’il soit le grand responsable. Cela reste Henrique et « l’organisation » mise en place. Laquelle semble toujours aussi floue et peu compréhensible. Il n’y a pas le sentiment que tout était pensé pour aider les U19 à grandir et se faire une place en équipe première.

Il est étrange de ne pas avoir un peu plus écouté Thiago Motta, ancien grand joueur passé par des clubs qui sont des références européennes. Là, il y a à peine eu une discussion. Un triste constat qui mène à une perte importante. Au moins, Thiago Motta devrait revenir un jour comme coach de l’équipe première. Mais il aurait été superbe qu’il participe à la vie du PSG, d’autant plus en faisant grandir ses jeunes, pour arriver à cette belle étape.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG