Restez connectés avec nous
Thuram "Pour certains, il faut qu'il y ait plus de blancs que de noirs dans les équipes de football"

Autour du PSG

Thuram « Pour certains, il faut qu’il y ait plus de blancs que de noirs dans les équipes de football »

Médiapart, et ses révélations dans le cadre des Football Leaks, fait trembler la sphère médiatique hexagonale depuis jeudi dernier. Invité à s’exprimer sur cette polémique dans les colonnes du journal L’Equipe, l’ancien international tricolore, aujourd’hui à la retraite, Lilian Thuram s’est livré à une longue analyse sur le racisme au sein de la société. L’ancien défenseur veut des coupables et surtout les sanctions qui vont avec. 

« Historiquement, dans n’importe quel système, lorsqu’il y a tout d’un coup des personnes noires qui réussissent, pour les gens, il y en a trop. À un moment donné, pour certains, il faut donc qu’il y ait plus de Blancs que de Noirs dans les équipes de football. Personne ne va me faire croire que Westerloppe a mis ce système en place tout seul. Il avait un chef, Olivier Létang, qui, selon les informations de Mediapart, avait tenu les mêmes propos en réunion. On va voir ce que l’enquête va donner. »

« Je ne suis pas certain que tout le monde estime que c’est si grave. »

« Mais ce qui est très compliqué dans cette affaire, c’est que la grande majorité des gens qui vont avoir à analyser le comportement de ces deux personnes sont des Blancs. […] Je ne suis pas certain que tout le monde estime que c’est si grave. Culturellement, on a habitude que certaines personnes soient méprisées. […] Maintenant, pour prouver que le football avance lui aussi sur ces sujets, il faut signifier aux gens qui se permettent ces discriminations : “Messieurs, descendez du train. »

Lilian Thuram est bien gentil avec son discours moralisateur qui ne sert absolument pas le propos. Oui, les coupables de ces pratiques inacceptables devront être désignés, jugés et condamnés. C’est un fait indiscutable et essentiel. Cependant, à travers son discours, on sent plus, comme pour beaucoup, une utilisation de cette polémique pour servir sa propre croisade personnelle.

Car oui, là où Thuram est extrêmement malhonnête, c’est qu’il n’est pas question, dans ce dossier, uniquement de noirs mais bien d’un fichages englobant toutes origines ethniques. Du reste, on en a déjà bien assez dit sur ce sujet qui commence à sentir de plus en plus le réchauffé : il serait injuste, du moins pour le moment, de condamner le PSG pour une pratique d’un seul voir de quelques, individu. En outre, si ce fichage aurait perduré durant six ans, il n’aurait, au final, permis de recruter que cinq éléments par ce biais, et uniquement hors Île-de-France. On reste bien ici dans le restreint et non une pratique à l’échelle de toute la formation parisienne.

Enfin, comme l’a très justement fait remarquer Hermann Ebongué, responsable de SOS Racisme, il suffit de regarder les jeunes qui sortent du centre de formation du PSG pour se rendre compte de la bêtise de tels propos. Exhortons-nous à la patience avant de juger sans connaitre concrètement les tenant et aboutissant de cette affaire.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG