Autour du PSG

Trezeguet évoque Cavani, Di Maria et le titre en Ligue 1 qui « jouera entre Monaco et Paris »

Trezeguet fait l'éloge de Cavani et se prononce sur la course autre titre de Ligue 1
Publie le 28/12/2016 a 08:26



  • David Trezeguet, ancien champion du Monde 1998 avec l’Equipe de France qui est notamment passé par l’AS Monaco et la Juventus Turin, s’est confié auprès du Parisien. Dans cet entretien, il s’exprime entre autres à propos du Paris Saint-Germain, des cas Edinson Cavani (buteur de 29 ans) et Angel Di Maria (ailier de 28 ans), ainsi que du titre en Ligue 1 qui se difficile à aller chercher face à l’AS Monaco.

    « La 3e place du PSG à la trêve ? Si Paris a 12 points de moins qu’en 2015 après 19 journées, ça s’explique. Le départ d’Ibra a laissé un grand vide. Le PSG est moins fort sans lui. Malgré des joueurs de haut niveau, le collectif se cherche encore. Edinson Cavani est très efficace mais, autour de lui, il n’y a pas grand monde.

    C’est plus difficile sans Ibrahimovic…

    Pour ce qui est de la différence de points entre l’année dernière et l’exercice actuel, le départ d’Ibrahimovic est bien sûr un élément important d’explication. Le Suédois parvenait souvent à sortir les Parisiens d’un match un peu loupé grâce à un moment d’éclat qui lui permettait de marquer (parfois « tout seul ») ou d’offrir un but à un coéquipier. Une capacité à débloquer un match que l’on ne retrouve pas à Paris cette saison. Peut-être que Javier Pastore (milieu de 27 ans) pourrait le faire, mais il est presque constamment blessé.
    Il faut aussi avoir à l’esprit que l’an dernier tout le monde s’accordait à dire que la Ligue 1 était particulièrement faible. Ce qui aide toujours à être champion quand on a un effectif d’aussi grande qualité que le PSG. Et cette saison plusieurs équipes se sont bien renforcées. Dans le même temps, le PSG s’est un peu affaibli, même si Cavani a marqué de nombreux buts.

    Surtout si Di Maria est en méforme et Pastore blessé

    La différence avec l’Uruguayen, c’est qu’il ne peut presque pas faire comme le Suédois et marquer « tout seul ». Il a généralement besoin d’une bonne passe. Le numéro 9 parisien est un très bon buteur, mais il est difficile de l’imaginer aller chercher une balle très haute pour contrôler de la poitrine malgré la tentative de tête du défenseur et enchaîner avec une reprise de volée (par exemple). Aussi, le PSG a un soucis avec un Di Maria, le passeur décisif principal en l’absence de Pastore, souvent en méforme. Trezeguet l’a aussi évoqué.

    « Nul ne conteste ses immenses qualités. Il n’a pas pu les égarer comme ça. Ça se passe dans la tête. Quand il perd en début de match un ou deux ballons, il semble ensuite se cacher. Il doit se faire violence. Car l’arrivée de Draxler constitue une menace. »
    Di Maria n’a en effet pas perdu toutes ses qualités. Le talent est encore là, mais il peine à bien l’exprimer. Sa 3e finale perdue consécutivement avec l’Argentine (Coupe du Monde, Copa America et encore une Copa America cet été) lui a fait beaucoup de mal au moral. Il semble aujourd’hui énormément douter de lui.
    On ne le voit plus beaucoup déborder ou percer une défense à l’aide sa vitesse et des dribbles. Parfois il n’ose même plus essayer et trop souvent il s’empale sur une défense qui l’attend. L’Argentin manque aussi un peu de précision dans ses centres et tirs. Des points négatifs pour le PSG qui font penser à Trezeguet que Monaco peut en profiter pour être champion.
    « Monaco peut-il empêcher Paris d’être champion ? Clairement, oui. Jardim sait où il va. Sans faire offense à Nice, le titre se jouera entre Monaco et Paris. Quand le PSG se révèle trop dépendant de Cavani, les Monégasques bénéficient d’un formidable éventail offensif. A un moment donné, ça peut peser. »

    Monaco a des arguments, mais le PSG n’est pas si loin

    Monaco a globalement viser dans la stabilité pour cette saison, avec un effectif qui a assez peu bougé. Et à un collectif bien en place est venu s’ajouter les buteurs Valère Germain et Radamel Falcao, tous les deux de retour de prêt. Et ils s’entendent très bien sur le terrain. Les Monégasques ont prouvé ces derniers mois qu’ils peuvent être très dangereux. Mais ils n’ont finalement que 3 points d’avance sur un PSG décevant. De quoi penser que Paris a encore clairement son mot à dire.

    Surtout qu’un mauvais résultat pourrait amener un peu de doute dans les esprits monégasques. Il faut pour cela que les Parisiens enchaînent les victoires et mettent la pression. Espérons que les joueurs reviendront en forme après la trêve et que les progrès vus dernièrement seront confirmés. Le recrutement pourrait aussi faire beaucoup de bien.

    Publie le 28/12/2016 a 08:26

    Trezeguet évoque Cavani, Di Maria et le titre en Ligue 1 qui « jouera entre Monaco et Paris »

    David Trezeguet, ancien champion du Monde 1998 avec l’Equipe de France qui est notamment passé par l’AS Monaco et la Juventus Turin, s’est confié auprès du Parisien. Dans cet entretien, il s’exprime entre autres à propos du Paris Saint-Germain, des cas Edinson Cavani (buteur de 29 ans) et Angel Di Maria (ailier de 28 ans), ainsi que du titre en Ligue 1 qui se difficile à aller chercher face à l’AS Monaco.

    « La 3e place du PSG à la trêve ? Si Paris a 12 points de moins qu’en 2015 après 19 journées, ça s’explique. Le départ d’Ibra a laissé un grand vide. Le PSG est moins fort sans lui. Malgré des joueurs de haut niveau, le collectif se cherche encore. Edinson Cavani est très efficace mais, autour de lui, il n’y a pas grand monde.

    C’est plus difficile sans Ibrahimovic…

    Pour ce qui est de la différence de points entre l’année dernière et l’exercice actuel, le départ d’Ibrahimovic est bien sûr un élément important d’explication. Le Suédois parvenait souvent à sortir les Parisiens d’un match un peu loupé grâce à un moment d’éclat qui lui permettait de marquer (parfois « tout seul ») ou d’offrir un but à un coéquipier. Une capacité à débloquer un match que l’on ne retrouve pas à Paris cette saison. Peut-être que Javier Pastore (milieu de 27 ans) pourrait le faire, mais il est presque constamment blessé.
    Il faut aussi avoir à l’esprit que l’an dernier tout le monde s’accordait à dire que la Ligue 1 était particulièrement faible. Ce qui aide toujours à être champion quand on a un effectif d’aussi grande qualité que le PSG. Et cette saison plusieurs équipes se sont bien renforcées. Dans le même temps, le PSG s’est un peu affaibli, même si Cavani a marqué de nombreux buts.

    Surtout si Di Maria est en méforme et Pastore blessé

    La différence avec l’Uruguayen, c’est qu’il ne peut presque pas faire comme le Suédois et marquer « tout seul ». Il a généralement besoin d’une bonne passe. Le numéro 9 parisien est un très bon buteur, mais il est difficile de l’imaginer aller chercher une balle très haute pour contrôler de la poitrine malgré la tentative de tête du défenseur et enchaîner avec une reprise de volée (par exemple). Aussi, le PSG a un soucis avec un Di Maria, le passeur décisif principal en l’absence de Pastore, souvent en méforme. Trezeguet l’a aussi évoqué.

    « Nul ne conteste ses immenses qualités. Il n’a pas pu les égarer comme ça. Ça se passe dans la tête. Quand il perd en début de match un ou deux ballons, il semble ensuite se cacher. Il doit se faire violence. Car l’arrivée de Draxler constitue une menace. »
    Di Maria n’a en effet pas perdu toutes ses qualités. Le talent est encore là, mais il peine à bien l’exprimer. Sa 3e finale perdue consécutivement avec l’Argentine (Coupe du Monde, Copa America et encore une Copa America cet été) lui a fait beaucoup de mal au moral. Il semble aujourd’hui énormément douter de lui.
    On ne le voit plus beaucoup déborder ou percer une défense à l’aide sa vitesse et des dribbles. Parfois il n’ose même plus essayer et trop souvent il s’empale sur une défense qui l’attend. L’Argentin manque aussi un peu de précision dans ses centres et tirs. Des points négatifs pour le PSG qui font penser à Trezeguet que Monaco peut en profiter pour être champion.
    « Monaco peut-il empêcher Paris d’être champion ? Clairement, oui. Jardim sait où il va. Sans faire offense à Nice, le titre se jouera entre Monaco et Paris. Quand le PSG se révèle trop dépendant de Cavani, les Monégasques bénéficient d’un formidable éventail offensif. A un moment donné, ça peut peser. »

    Monaco a des arguments, mais le PSG n’est pas si loin

    Monaco a globalement viser dans la stabilité pour cette saison, avec un effectif qui a assez peu bougé. Et à un collectif bien en place est venu s’ajouter les buteurs Valère Germain et Radamel Falcao, tous les deux de retour de prêt. Et ils s’entendent très bien sur le terrain. Les Monégasques ont prouvé ces derniers mois qu’ils peuvent être très dangereux. Mais ils n’ont finalement que 3 points d’avance sur un PSG décevant. De quoi penser que Paris a encore clairement son mot à dire.

    Surtout qu’un mauvais résultat pourrait amener un peu de doute dans les esprits monégasques. Il faut pour cela que les Parisiens enchaînent les victoires et mettent la pression. Espérons que les joueurs reviendront en forme après la trêve et que les progrès vus dernièrement seront confirmés. Le recrutement pourrait aussi faire beaucoup de bien.




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • ben8

      Qu’est ce que je kiffais cet attaquant, j’étais d’ailleurs plus pro Trezegoal que Henry. Et puis il a claqué de ces buts a la Juve … Ou celui qui donne l’Euro a la france (il m’as fait mal celui là …) Le nombre de but qu’il claque où tu te dis « même si il la prend il la mettras jamais dans cette position » et bim …

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Bruno Salomon s'attend à une finale de LDC "électrique"

    Féminines – Bruno Salomon s’attend à une finale de LDC « électrique »

    Actu Féminin

    Bruno Salomon, chroniqueur sur France Bleu, s’est exprimé à propos de la finale de la Ligue des Champions ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Kluivert sera « Normalement » toujours en place la saison prochaine"
    19 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Kluivert sera « Normalement » toujours en place la saison prochaine"
    19 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy repartir sur une saison alors que je sais que je n'ai plus la même ferveur...Ce n'est pas moi

    Féminines – Delannoy « repartir sur une saison alors que je sais que je n’ai plus la même ferveur…Ce n’est pas moi »

    Actu Féminin

    Sabrina Delannoy, défenseure de 31 ans du Paris Saint-Germain, jouera le dernier match de sa carrière ...

    Vidéos PSG

    Trezeguet évoque Cavani, Di Maria et le titre en Ligue 1 qui « jouera entre Monaco et Paris »

    Trezeguet fait l'éloge de Cavani et se prononce sur la course autre titre de Ligue 1 <Autour du PSG

    David Trezeguet, ancien champion du Monde 1998 avec l’Equipe de France qui est notamment passé par l’AS Monaco et la Juventus Turin, s’est confié auprès du Parisien. Dans cet entretien, il s’exprime entre autres à propos du Paris Saint-Germain, des cas Edinson Cavani (buteur de 29 ans) et Angel Di Maria (ailier de 28 ans), ainsi que du titre en Ligue 1 qui se difficile à aller chercher face à l’AS Monaco.

    « La 3e place du PSG à la trêve ? Si Paris a 12 points de moins qu’en 2015 après 19 journées, ça s’explique. Le départ d’Ibra a laissé un grand vide. Le PSG est moins fort sans lui. Malgré des joueurs de haut niveau, le collectif se cherche encore. Edinson Cavani est très efficace mais, autour de lui, il n’y a pas grand monde.

    C’est plus difficile sans Ibrahimovic…

    Pour ce qui est de la différence de points entre l’année dernière et l’exercice actuel, le départ d’Ibrahimovic est bien sûr un élément important d’explication. Le Suédois parvenait souvent à sortir les Parisiens d’un match un peu loupé grâce à un moment d’éclat qui lui permettait de marquer (parfois « tout seul ») ou d’offrir un but à un coéquipier. Une capacité à débloquer un match que l’on ne retrouve pas à Paris cette saison. Peut-être que Javier Pastore (milieu de 27 ans) pourrait le faire, mais il est presque constamment blessé.
    Il faut aussi avoir à l’esprit que l’an dernier tout le monde s’accordait à dire que la Ligue 1 était particulièrement faible. Ce qui aide toujours à être champion quand on a un effectif d’aussi grande qualité que le PSG. Et cette saison plusieurs équipes se sont bien renforcées. Dans le même temps, le PSG s’est un peu affaibli, même si Cavani a marqué de nombreux buts.

    Surtout si Di Maria est en méforme et Pastore blessé

    La différence avec l’Uruguayen, c’est qu’il ne peut presque pas faire comme le Suédois et marquer « tout seul ». Il a généralement besoin d’une bonne passe. Le numéro 9 parisien est un très bon buteur, mais il est difficile de l’imaginer aller chercher une balle très haute pour contrôler de la poitrine malgré la tentative de tête du défenseur et enchaîner avec une reprise de volée (par exemple). Aussi, le PSG a un soucis avec un Di Maria, le passeur décisif principal en l’absence de Pastore, souvent en méforme. Trezeguet l’a aussi évoqué.

    « Nul ne conteste ses immenses qualités. Il n’a pas pu les égarer comme ça. Ça se passe dans la tête. Quand il perd en début de match un ou deux ballons, il semble ensuite se cacher. Il doit se faire violence. Car l’arrivée de Draxler constitue une menace. »
    Di Maria n’a en effet pas perdu toutes ses qualités. Le talent est encore là, mais il peine à bien l’exprimer. Sa 3e finale perdue consécutivement avec l’Argentine (Coupe du Monde, Copa America et encore une Copa America cet été) lui a fait beaucoup de mal au moral. Il semble aujourd’hui énormément douter de lui.
    On ne le voit plus beaucoup déborder ou percer une défense à l’aide sa vitesse et des dribbles. Parfois il n’ose même plus essayer et trop souvent il s’empale sur une défense qui l’attend. L’Argentin manque aussi un peu de précision dans ses centres et tirs. Des points négatifs pour le PSG qui font penser à Trezeguet que Monaco peut en profiter pour être champion.
    « Monaco peut-il empêcher Paris d’être champion ? Clairement, oui. Jardim sait où il va. Sans faire offense à Nice, le titre se jouera entre Monaco et Paris. Quand le PSG se révèle trop dépendant de Cavani, les Monégasques bénéficient d’un formidable éventail offensif. A un moment donné, ça peut peser. »

    Monaco a des arguments, mais le PSG n’est pas si loin

    Monaco a globalement viser dans la stabilité pour cette saison, avec un effectif qui a assez peu bougé. Et à un collectif bien en place est venu s’ajouter les buteurs Valère Germain et Radamel Falcao, tous les deux de retour de prêt. Et ils s’entendent très bien sur le terrain. Les Monégasques ont prouvé ces derniers mois qu’ils peuvent être très dangereux. Mais ils n’ont finalement que 3 points d’avance sur un PSG décevant. De quoi penser que Paris a encore clairement son mot à dire.

    Surtout qu’un mauvais résultat pourrait amener un peu de doute dans les esprits monégasques. Il faut pour cela que les Parisiens enchaînent les victoires et mettent la pression. Espérons que les joueurs reviendront en forme après la trêve et que les progrès vus dernièrement seront confirmés. Le recrutement pourrait aussi faire beaucoup de bien.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>