Restez connectés avec nous
Tuchel a eu une franchise payante avec ses joueurs pour PSG/Dortmund, raconte L'Equipe
©IconSport

Autour du PSG

Tuchel a eu une franchise payante avec ses joueurs pour PSG/Dortmund, raconte L’Equipe

Après le 8e de finale aller perdu contre le Borussia Dortmund (2-1), Thomas Tuchel avait été très critiqué. Alors il y a une certaine justice à souligner que ses méthodes ont fonctionné pour avoir une équipe du Paris Saint-Germain conquérante lors du retour afin de se qualifier en quart de finale de la Ligue des Champions (suspendue pour le moment). L’Equipe est revenu sur un point particulier ce vendredi. Le coach a parlé devant tout le groupe des incertitudes, et donc de la concurrence, pour faire son équipe.

Dans les jours précédant la réception de Dortmund, Tuchel a exposé, devant son vestiaire, ses interrogations quant à son onze de départ. Le dessein était clair : le technicien entendait, en entretenant le doute sur certains postes, faire jouer à plein la concurrence.

« Dans ses échanges face au groupe, Tuchel indiquait ne pas avoir choisi son numéro 9 titulaire. »

« Dans l’esprit du staff technique, trois postes étaient en jeu. Ce qui n’a donc pas été caché aux joueurs. Jusqu’au bout, la question de l’identité du titulaire au poste de latéral gauche a ainsi été débattue. Face au phénomène Achraf Hakimi, danger central de Dortmund, l’enjeu était de taille. Layvin Kurzawa a été aligné dans les dernières oppositions dans l’équipe des titulaires, mais Juan Bernat prenait sa place en fin de séance. L’expérience dans les grands rendez-vous de l’Espagnol a finalement été privilégiée. Un choix payant.

Mais Tuchel est donc allé plus loin dans cette quête d’émulation. Car bien au-delà de ce poste de latéral gauche, et sans que l’on mesure avec précision si, dans son esprit, un réel match avait lieu, Edinson Cavani et Mauro Icardi ont été mis en balance jusqu’au bout. Dans ses échanges face au groupe, Tuchel indiquait ne pas avoir choisi son numéro 9 titulaire, et s’il plaçait le Matador dans l’équipe des titulaires lors des oppositions, il ne manquait pas de faire entrer l’Argentin en cours de séance, là aussi. L’Uruguayen a été privilégié.

« Thiago Silva avait été sensibilisé sur son placement défaillant à l’aller. »

Avant que le doute ne s’installe autour de Kylian Mbappé, Tuchel avait expliqué que la dernière place devant se jouerait entre Pablo Sarabia et Angel Di Maria. L’Argentin est essentiel dans l’esprit de Tuchel mais alors qu’il se ressentait de douleurs musculaires, il avait été prévenu que s’il n’était pas à 100 %, Sarabia serait privilégié… Tuchel avait choisi de ne rien laisser au hasard.

Au-delà de l’incertitude entourant son état physique, Thiago Silva avait été sensibilisé sur son placement défaillant à l’aller. Avec la nécessité de le faire évoluer au retour, sous peine de ne pas être aligné. Dans un contexte qu’il savait brûlant, « TT » avait choisi de ne pas subir. »

Comme toujours, nous rappelons qu’il faut garder une certaine prudence face aux récits du journal sportif à propos de la vie interne du PSG. On ne peut pas oublier les grosses erreurs du quotidien récemment sur des points qui étaient simples à vérifier. Cependant, il n’y a rien d’impossible dans ce qui est affirmé ici. On sait que Tuchel est capable d’innover et d’avoir des méthodes qui sortent des habitudes pour stimuler les joueurs. Alors peut-être qu’il a été aussi devant tout son groupe. On attendra tout de même des confirmations pour les certitudes. Surtout que la concurrence existe déjà et est loin d’être difficile à deviner pour les joueurs. Ce peut tout de même être un levier d’insister dessus devant tout l’effectif.

En tout cas, Tuchel et le PSG ont réussi leur match retour afin d’obtenir la qualification. Cela mérite bien quelques compliments et des récits positifs. Même si les médias mettent vite de côté qu’ils parlaient d’un « fossé » entre le coach et les joueurs il n’y a pas si longtemps (Le Parisien notamment, mais L’Equipe avait un discours similaire). Pourtant, dans la vie du groupe, tout ne change pas aussi vite. Même si on peut penser que ce succès fera beaucoup de bien à tout le monde dans la confiance et pour enlever un peu de pression.

Retrouvez ci-dessous notre podcast à propos du match :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG