Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Villefranche/PSG – Les notes des Parisiens : Une performance sérieuse malgré une attaque qui a mis du temps

Pour la deuxième fois en quatre jours, le Paris Saint-Germain se déplaçait au Parc OL, cette fois-ci pour y rencontrer le FC ViIllefranche (nat) en huitièmes de finale de la Coupe de France. Thomas Tuchel, l’entraineur du PSG, a présenté ce soir une équipe très remaniée avec notamment une attaque inédite Di Maria – Choupo-Moting – Diaby. Dans un stade à moitié rempli mais acquis à la cause des régionaux, les Parisiens ont longtemps été stérile avant de finir par ouvrir le score grâce à Julian Draxler à la … 102ème, soit la première fois en 33 matchs depuis l’arrivée de Tuchel sur le banc que les Parisiens restent muets pendant 90 minutes. A l’arrivée, les Parisiens se qualifient pour les quarts de finale de Coupe de France en remportant ce match 3-0.

La première mi-temps fut dominée par les Parisiens mais tout en restant stérile devant le but (7 tirs, 0 cadrés). Les Caladois, bien regroupés dans leur moitié de terrain ont joué le coup en défense mais de manière parfois trop engagée et malheureusement la passivité de l’arbitre n’a pas aidé à calmer les débats comme sur ce coup de coude sur Kehrer dans la surface non sifflé en toute fin du premier acte.

La deuxième mi-temps reprenait sur un rythme un peu plus élevé et plus engagé physiquement mais tout autant stérile et les Caladois ont ainsi poussé les Parisiens jusqu’en prolongations, où les Parisiens ont fini par être récompensé par Draxler sur un superbe service de Cavani.

Poussés en prolongations sans leur entraineur sorti par Anthony Gauthier, qui est passé à côté de son match lui aussi, les Parisiens ont néanmoins fini par marquer grâce à Draxler, puis Diaby qui ont ainsi essayé de se racheter après leurs premières 90 minutes ratées.

Gardien –

Alphonse Aréola (6) : Une soirée des plus calmes pour le portier parisien qui n’a quasiment rien eu à faire du match, bien aidé par sa défense. Très bonne sortie à la « Neuer » à la 72ème.

Défenseurs –

Thomas Meunier (7) : De l’envie, le Belge en a démontré ce soir, que ce soit défensivement ou en attaque. Si son premier rôle a été très bien rempli ce soir avec des interceptions cruciales sur contre, il a eu plus de mal à combiner en attaque, peu aidé par les choix de ses partenaires.

Tilo Kehrer (6,5) : Comme souvent, le jeune Allemand est monté en puissance au fil des minutes. Après des débuts plus timides, il s’est imposé petit à petit et en a profité pour amener le danger devant. Victime d’un coup de coude vicieux au visage en fin de première mi-temps, il a néanmoins tenu sa place jusqu’au bout.

Marquinhos (7,5) : Le capitaine du soir a très bien rempli son rôle en défense centrale et a su apporter du soutien au milieu et en attaque quand il le pouvait. Très solide sur ses appuis, il s’est évertué à défendre debout. Du Thiago Silva dans le texte.

Juan Bernat (6) : Comme son homologue belge sur le côté droit, Bernat a bien rempli son rôle défensif avec de belles interceptions mais n’a pas réussi à trouver ses partenaires en attaque dans les meilleures conditions.

Milieux –

Leandro Paredes (7) : Pour sa première titularisation avec son nouveau club, le Portugais a montré de belles choses, notamment avec deux ouvertures lumineuses en première mi-temps qui auraient pu être conclues avec une autre attaque.

Julian Draxler (6,5) : Trop discret face à un adversaire bien inférieure sur le papier, l’Allemand n’a pas remplacé « Petit Hibou » au milieu et si le PSG a manqué de créativité et d’impact dans l’entre-jeu, il a une grande part de responsabilité, même s’il n’a pas toujours aidé par ses partenaires en attaque. Son match est néanmoins sauvé par son but à la 102ème minute.

Christopher Nkunku (4) : La première vraie déception de la soirée. Très peu en vue, il a multiplié les mauvais choix en attaque et les pertes de balles. S’il devait marquer des points ce soir, la mission a totalement été raté pour le soldat Nkunku. Peut largement faire mieux mais doit penser à lever les yeux quand il a la balle au pied.

Attaquants –

Angel Di Maria (6,5) : Volontaire et actif sur le terrain, Di Maria n’a malheureusement pas été servi par ses partenaires. remplacé à la 61ème par Kylian Mbappé (7,5) qui n’a pas eu beaucoup l’occasion de se montrer pendant le temps réglementaire. On a ensuite pu voir son influence sur l’attaque, libérant ainsi le champ pour Cavani par exemple. Double passeur en fin de match, il signe ici une belle rentrée.

Moussa Diaby (5) : Incompréhensible qu’il soit rester jusqu’au bout des 90 premières minutes tant il a traversé la rencontre en mode comme un fantôme. La formation parisienne a vraiment été à la peine ce soir et si le PSG est resté muet, il le doit beaucoup à Moussa Diaby. Comme Nkunku, peut faire beaucoup mieux, doit donner le ballon beaucoup plus vite. Son but, offert sur un plateau par Mbappé éclaircit néanmoins le tableau.

Eric Choupo-Moting (5,5) : remplacé à la 79ème par Edison Cavani (7,5), l’international Camerounais n’a pas fait oublier le Matador en pointe de l’attaque parisienne même s’il a tenté à plusieurs reprises. Un remplaçant, mais loin d’avoir le niveau pour être titulaire au PSG. Le Matador a pesé sur la défense des nationaux et en a profité pour marquer en toute fin de rencontre.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG