Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Wenger « Mbappé peut être Pelé…Le Fair-Play Financier aura du mal à survivre »

Wenger Mbappé peut être Pelé...Le Fair-Play Financier aura du mal à survivre

Arsène Wenger, coach d’Arsenal depuis de nombreuses années, était ce matin l’invité de Téléfoot. L’occasion pour le coach français d’évoquer le transfert de Kylian Mbappé (attaquant de 18 ans) de l’AS Monaco (l’ancien club de Wenger) vers le Paris Saint-Germain en termes élogieux. Il se montre ensuite inquiet quant à l’avenir du Fair-Play Financier.

« Je vais vous étonner mais il peut être Pelé. Il n’a pas de limites dans son jeu. En plus, il va prendre de la puissance dans les deux ou trois prochaines années. Quand on voit les différences qu’il fait déjà dans ses appels, c’est impressionnant. Il marque mais il faut aussi marquer. A 18 ans, il a déjà la maturité pour savoir quand finir lui-même et quand faire finir les autres.

On n’a pas l’impression qu’il a 18 ans’

Je le connais un petit peu. On ne peut jamais rien prédire mais il dégage une telle confiance, un tel charisme. On n’a pas l’impression qu’il a 18 ans, c’est une génération mûre très tôt et qui a le charisme nécessaire pour vivre avec la pression. Ensuite, il faudra qu’il ait l’endurance dans la motivation. S’il a ça, il ira très loin. »

Même s’il reste à confirmer ses premiers mois exceptionnels, Mbappé montre des chose extraordinaires. A part dans sa vivacité et son audace, on ne voit pas vraiment qu’il s’agit d’un jeune joueur. Il est déjà capable de faire la différence dans des grands matchs, comme il l’a montré en Ligue des Champions.

Surtout, il a un sang froid dans la surface adverse qui fait pensé à un buteur très expérimenté…et particulièrement doué. On ne peut jamais être sûr qu’un jouer va aller au bout de son potentiel, mais si Mbappé y arrive il s’imposera clairement parmi les meilleurs du monde.

Wenger donne ensuite son avis sur l’état actuel du FPF :

Il faudrait supprimer le Fair-Play Financier’

« Il y a une forme de dérégulation. Je le dis, j’étais un des fervents partisans du Fair-Play Financier. Aujourd’hui, j’arrive à une conclusion différente. Il faudrait le supprimer parce qu’il n’y a rien de pire que des règles qu’on n’arrive pas à faire respecter. Et puis il y a des investisseurs qui voudraient arriver, il faudrait leur ouvrir la porte. Maintenant, il faut garder le contrôle de gestion des clubs. Mais le le FPF aura du mal à survivre. »

Le Fair-Play Financier part d’une bonne intention, mais est très difficile à appliquer de façon juste. Notamment parce qu’il y a déjà beaucoup d’argent qui a été investi et qui est donc dans les clubs. Sans oublier que les plus grands, grâce aux résultats, sponsors et ventes, ont d’immenses revenus.

De quoi faire de gros transferts, ce qui injecte de l’argent dans d’autres clubs. Moins riches toujours, mais ils ont de quoi agir. Sauf qu’il est presque impossible sans investissement de rattraper les plus grands. Il y a donc sans doute un changement à faire.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG