Club

100M€ de déficit en fin de saison ?

L’économiste Pierre Rondeau décortique la richesse du PSG et pointe le risque sur le long terme des revenus commerciaux
Publie le 09/03/2012 a 13:45



  • Si le PSG dispose de moyens financiers gigantesques pour renforcer son équipe, il devra tout de même faire très attentions à l’état de ses finances. D’ailleurs, en fin de saison, le club de la capitale devrait accuser un déficit énorme de…100M€, selon Le Parisien.

    En effet, alors que les études prévisionnelles annonçaient une somme d’environ 40M€, le mercato estival a considérablement augmenté les dépenses. Que ce soit à cause des salaires ou des primes (joueurs et nouveau staff) ou des transferts à payer, les dirigeants parisiens ont vu le déficit grimper en flèche. Dans l’absolu, cela ne pose pas de problème car les propriétaires qataris du club ont largement les moyens de combler ces pertes. Mais la future apparition du fair-play financier devrait forcer les dirigeants parisiens à créer une équilibre entre les dépenses et les recettes.

    En effet, ce fair-play financier sera mis en place lors de la saison 2012-2013 et un bilan financier des deux dernières saisons sera effectué par l’UEFA. Et pour que le clubs ne soient pas sanctionnés, ils devront présenter un déficit inférieur à 45M€. Si le montant est supérieur, les clubs pourraient alors recevoir des sanctions financières, sportives (empêcher de se servir de ses recrues, points en moins au classement ou dans les phases de poule), voire une exclusion des compétitions dans les cas les plus critiques (chose qui ne devrait toutefois pas arriver avant plusieurs années, le temps que les clubs s’adaptent).

    Le PSG, tout comme la plupart des grands clubs européens, devra alors augmenter considérablement le montant de ses recettes pour pouvoir satisfaire les instances du football européen. A ce niveau-là, Nasser Al-Khelaïfi, le président du club de la capitale, ne s’affole pas et prévoit des bénéfices à venir d’ici cinq ans.

    Publie le 09/03/2012 a 13:45

    100M€ de déficit en fin de saison ?

    Si le PSG dispose de moyens financiers gigantesques pour renforcer son équipe, il devra tout de même faire très attentions à l’état de ses finances. D’ailleurs, en fin de saison, le club de la capitale devrait accuser un déficit énorme de…100M€, selon Le Parisien.

    En effet, alors que les études prévisionnelles annonçaient une somme d’environ 40M€, le mercato estival a considérablement augmenté les dépenses. Que ce soit à cause des salaires ou des primes (joueurs et nouveau staff) ou des transferts à payer, les dirigeants parisiens ont vu le déficit grimper en flèche. Dans l’absolu, cela ne pose pas de problème car les propriétaires qataris du club ont largement les moyens de combler ces pertes. Mais la future apparition du fair-play financier devrait forcer les dirigeants parisiens à créer une équilibre entre les dépenses et les recettes.

    En effet, ce fair-play financier sera mis en place lors de la saison 2012-2013 et un bilan financier des deux dernières saisons sera effectué par l’UEFA. Et pour que le clubs ne soient pas sanctionnés, ils devront présenter un déficit inférieur à 45M€. Si le montant est supérieur, les clubs pourraient alors recevoir des sanctions financières, sportives (empêcher de se servir de ses recrues, points en moins au classement ou dans les phases de poule), voire une exclusion des compétitions dans les cas les plus critiques (chose qui ne devrait toutefois pas arriver avant plusieurs années, le temps que les clubs s’adaptent).

    Le PSG, tout comme la plupart des grands clubs européens, devra alors augmenter considérablement le montant de ses recettes pour pouvoir satisfaire les instances du football européen. A ce niveau-là, Nasser Al-Khelaïfi, le président du club de la capitale, ne s’affole pas et prévoit des bénéfices à venir d’ici cinq ans.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • 1 Christiannie

      Suffit que Nasser fasse acheter pour 100millions de maillots par ses potes et sa famille et ça sera versé au compte des recettes

      • Psgman83

        C est bon ça 1€ le maillot tu la vue sur qu elle boutique , pourquoi pas il sont fou ces quatarie

    • C’est facile, une entreprise a eux va servir de sponsor , et va payer le montant équivalant au déficit (voir plus) … et voila, plus de déficit

    • tefe

      donc si jai compris paris a la fin de la saison ils von sortir 200M,  100M pour le deffecit + 100M de recrutement, ca va leur couté cher !

    • Kenny

       Il ya quatre attaquants je choisir. Robin van Persie, Neymar, Gonzalo
      Higuain, et Luis Suarez. La saison prochaine, je voudrais voir Alphonse
      Areola et Adrien Rabiot jouer. De plus, nous devrions acheter Thorgan 
      Hazard.

      • tefe

        sur suarez tu peux deja faire une croix

    • tefe

      100M c est rien , mais par contre comment ils von faire city au fair play financier pour bouché leur deffecit de 278M ? et chelsea alors a 220M ?

    • Pierre de l’oiseau

      Je ne pense pas que le fair play financier soit réellement un problème, je pense qu’il peut être contourné de plusieurs façon. Par exemple, supposons que les Qataris payent très cher le PSG pour que le club de la capital fasse une tournée au Qatar, 100 millions la tournée et hop plus de déficit 

    • SpikePsg

      Le fair play financier n’est qu’une arnaque qui n’a rien d’équitable !
      Ce système permet juste aux grands club d’être toujours plus riche que les petits!

      Si on se base seulement sur ses bénéfices, Le Barça, le Real, et Manchester united pourront toujours s’acheter des joueurs a 80 millions !
      Par contre des clubs comme Porto ou Benfica qui pratiquent des investissement sur l’avenir (acheter pour vendre plus cher), seront obligé de changer de politique.

      Du Niveau de Ligue 1, Psg,OL et OM seront toujours les plus riches et si Nicollin veut faire grandir Montpellier, il ne le pourra Jamais !
      Je dirais même plus, PARIS sera hors course avec ses sponsors français et étrangers qui paieront cher pour faire partie du projet !
      Le système français DNCG est, a mon sens, le plus équitable !

    • pauletinho

      ce fair play financier ne posera pas de probleme pour le psg puisqu’ils auront juste à prendre un sponsor venant du quatar leur rapportant (par exemple) une somme de 200 millions et donc la recette du psg sera de 200 millions.
      Ce que je veux dire c’est qu’il pourront avoir une recette illimité car au sponsor venant du quatar sous la direction du prince. Donc Man city et paris ne crainde en aucun cas ce fair play
       

      • Tribune Paris

        Pas d’accord. Toute société même puissante ne dépense pas sans retour sur investissement. Dépenser 200 M€ de sponsoring n’est pas un investissement en l’état actuel du PSG. Aucune société même princière ne tiendra ton raisonnement. Ils apporteront ces fonds (peut être moins) contre une prise de participation. Logique

    • Tribune Paris

      La munition qui tue : l’augmentation de capital. Tu as un besoin de trésorerie ou de fonds propres pour équilibrer tes comptes ? Tu lances une augmentation de capital (réservée ou pas aux actionnaires on s’en fout puisqu’on en a qu’un) et hop, l’actionnaire QSI abonde et renfloue par apport le besoin. En décrypté ça donne: Déficit de 100 M€ avec un capital de 50 M€. Augmentation de capital subordonné, apport de l’actionnaire de 25 M€. Capital = 75 M€ et réduction du déficit de 25 = Déficit de 75 M€. Déficit = fonds propres donc tout va bien !!!

      • Psgman83

        Tes un treder toi mec m est ta raison

    • Visiteur2

      Ce fair Play financier ne me fais vraiment pas peur, Paris depenssera toujours ce qu’ils veullent depensser, L’UEFA a deja reconnu que cette loi est faite pour empecher les clubs d acheter a crédits et de ce retrouver avec des dettes abyssale. Le PSG ne fais pas du tout partis de ces clubs la, vu qu’il ont l’argent, qu’ils termines en deficite ou non.

      • Visiteur2

        Juste pour le prouver : « Avant de prendre des sanctions, nous envisagerons la situation financière des clubs dans leur ensemble. Les clubs achètent parfois des joueurs sans avoir les moyens de payer les indemnités de transfert. Ce n’est plus possible ». Le PSG n’est pas dans cette catégorie là. Le fair-play financier se fera donc « à la tête du client » acquiesce l’UEFA

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    100M€ de déficit en fin de saison ?

    L’économiste Pierre Rondeau décortique la richesse du PSG et pointe le risque sur le long terme des revenus commerciaux <Club

    Si le PSG dispose de moyens financiers gigantesques pour renforcer son équipe, il devra tout de même faire très attentions à l’état de ses finances. D’ailleurs, en fin de saison, le club de la capitale devrait accuser un déficit énorme de…100M€, selon Le Parisien.

    En effet, alors que les études prévisionnelles annonçaient une somme d’environ 40M€, le mercato estival a considérablement augmenté les dépenses. Que ce soit à cause des salaires ou des primes (joueurs et nouveau staff) ou des transferts à payer, les dirigeants parisiens ont vu le déficit grimper en flèche. Dans l’absolu, cela ne pose pas de problème car les propriétaires qataris du club ont largement les moyens de combler ces pertes. Mais la future apparition du fair-play financier devrait forcer les dirigeants parisiens à créer une équilibre entre les dépenses et les recettes.

    En effet, ce fair-play financier sera mis en place lors de la saison 2012-2013 et un bilan financier des deux dernières saisons sera effectué par l’UEFA. Et pour que le clubs ne soient pas sanctionnés, ils devront présenter un déficit inférieur à 45M€. Si le montant est supérieur, les clubs pourraient alors recevoir des sanctions financières, sportives (empêcher de se servir de ses recrues, points en moins au classement ou dans les phases de poule), voire une exclusion des compétitions dans les cas les plus critiques (chose qui ne devrait toutefois pas arriver avant plusieurs années, le temps que les clubs s’adaptent).

    Le PSG, tout comme la plupart des grands clubs européens, devra alors augmenter considérablement le montant de ses recettes pour pouvoir satisfaire les instances du football européen. A ce niveau-là, Nasser Al-Khelaïfi, le président du club de la capitale, ne s’affole pas et prévoit des bénéfices à venir d’ici cinq ans.

    By
    @
    OTER ?>