Restez connectés avec nous
L’économiste Pierre Rondeau décortique la richesse du PSG et pointe le risque sur le long terme des revenus commerciaux

Club

100M€ de déficit en fin de saison ?

Si le PSG dispose de moyens financiers gigantesques pour renforcer son équipe, il devra tout de même faire très attentions à l’état de ses finances. D’ailleurs, en fin de saison, le club de la capitale devrait accuser un déficit énorme de…100M€, selon Le Parisien.

En effet, alors que les études prévisionnelles annonçaient une somme d’environ 40M€, le mercato estival a considérablement augmenté les dépenses. Que ce soit à cause des salaires ou des primes (joueurs et nouveau staff) ou des transferts à payer, les dirigeants parisiens ont vu le déficit grimper en flèche. Dans l’absolu, cela ne pose pas de problème car les propriétaires qataris du club ont largement les moyens de combler ces pertes. Mais la future apparition du fair-play financier devrait forcer les dirigeants parisiens à créer une équilibre entre les dépenses et les recettes.

En effet, ce fair-play financier sera mis en place lors de la saison 2012-2013 et un bilan financier des deux dernières saisons sera effectué par l’UEFA. Et pour que le clubs ne soient pas sanctionnés, ils devront présenter un déficit inférieur à 45M€. Si le montant est supérieur, les clubs pourraient alors recevoir des sanctions financières, sportives (empêcher de se servir de ses recrues, points en moins au classement ou dans les phases de poule), voire une exclusion des compétitions dans les cas les plus critiques (chose qui ne devrait toutefois pas arriver avant plusieurs années, le temps que les clubs s’adaptent).

Le PSG, tout comme la plupart des grands clubs européens, devra alors augmenter considérablement le montant de ses recettes pour pouvoir satisfaire les instances du football européen. A ce niveau-là, Nasser Al-Khelaïfi, le président du club de la capitale, ne s’affole pas et prévoit des bénéfices à venir d’ici cinq ans.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club