Restez connectés avec nous
200M€ de budget pour 2012-2013

Club

200M€ de budget pour 2012-2013

Après avoir annoncé un budget de 150M€ pour l’exercice 2011-2012, le PSG pourrait augmenter ce chiffre pour la prochaine saison. Un budget de 200M€ est à prévoir.

QSI a bien l’intention de mettre tous les moyens en oeuvre pour faire progresser rapidement le PSG. Ainsi, au moment de remettre son budget prévisionnel pour la saison prochaine à la DNCG, le club de la capitale a prévu un budget de 200M€, hors achats et ventes de joueurs cet été, annonce Le Parisien. Pourtant, le PSG vient de terminer l’exercice 2011-2012 avec une déficit record d’environ 100M€ mais devrait en contre-partie augmenter ses recettes de deux manières : en augmentant le prix des contrats de sponsoring (pour atteindre 50M€ de recettes par saison d’ici 2015, contre 25M€ aujourd’hui) et en comptant sur un nombre record d’abonnés au Parc des Princes.

A moyen terme, le PSG aimerait enregistrer au moins 40 000 abonnés chaque saison, soit le double du chiffre atteint avant la mise en place du plan Leproux. La rénovation du Parc des Princes et donc l’augmentation de sa capacité devraient aider les dirigeants parisiens à y parvenir et le prix de l’abonnement devrait sensiblement augmenter chaque année, comme c’est déjà le cas pour la saison prochaine avec une hausse d’environ 20%. Seules 10 000 places seraient alors mises en vente lors de chaque match et le modèle ressemblerait alors à celui des stades anglais, pour la plupart remplis par les abonnés.

Frédéric Bolotny, économiste du sport, a analysé ce plan budgétaire instauré par les dirigeants du PSG. « C’est déjà la première fois qu’un club français affichera un budget aussi important puisque Lyon et Marseille ne dépassent pas les 150 M€. Cela est donc assez conforme avec la volonté des Qatariens de faire du PSG un grand d’Europe. Avec ces 200 M€, Paris rentrera probablement dans le top10 ou 15 des formations européennes. Mais ce chiffre reste encore raisonnable, ou plutôt, pas trop déraisonnable. Surtout s’il prend en compte les ressources liées à leur participation à la Ligue des champions la saison prochaine. On est bien en deçà des montants du Real Madrid, de Barcelone ou du top5 anglais. Et c’est rassurant. Car vouloir grossir trop vite, sans avoir les ressources nécessaires, sans avoir développé et diversifié ses recettes, c’est toujours dangereux. Les Qatariens n’envisagent pas une gestion de leur club à la Abramovitch, en dépensant à tout-va. Ils veulent faire grandir le PSG en investissant, mais ils le font progressivement, avec une volonté de s’inscrire dans ce club à moyen terme. Ils cherchent à gagner en légitimité dans cet univers, ils ne peuvent pas faire n’importe quoi, ils ne sont donc pas dans une logique de mécénat, a expliqué Bolotny dans Le Parisien, avant toutefois de rappeler qu’un tel budget ne garantissait pas des bons résultats sportifs. A court terme, non. Et encore heureux! Regardez Montpellier cette saison. Le football reste encore le sport où planent le plus d’incertitudes. Sur une saison, il peut y avoir une grande différence entre le classement sportif et le classement économique. Manchester City a dépensé beaucoup depuis 2008 pour ne remporter le championnat que cette saison. A moyen terme, en revanche, c’est un gage de réussite »

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club