Restez connectés avec nous

Club

A la chasse au Lyon !

Le jour du choc est arrivé ! S’il s’impose au Parc des Princes face à l’OL ce dimanche soir (21h, 18e journée de Ligue 1), le PSG reprendra les commandes de la Ligue 1 grâce à une meilleure différence de but.

Depuis la défaite à Nice en début de mois (2-1), le club de la capitale s’est parfaitement ressaisi, en remportant trois rencontres consécutives (face à Porto en Ligue des Champions, contre Evian et Valenciennes en championnat). Mercredi, Lyon n’a pas été en mesure de battre Nancy, l’actuelle lanterne rouge. Si la pression se trouve sur les épaules des Rouge et Bleu, la confiance semble pencher dans le même camp. « C’est une occasion importante pour revenir en tête. Après la défaite à Nice (2-1), nous avons très bien fait, c’est une très bonne opportunité de confirmer les bonnes choses des derniers matches. On doit confirmer cette réaction contre une équipe forte, compétitive, avec de l’expérience (…) La clef sera l’intensité. Nous voulons jouer avec beaucoup d’intensité, de courage », a indiqué Carlo Ancelotti samedi soir, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant match. L’équipe rhodanienne est un peu la bête noire du technicien italien, dans la mesure où celui-ci n’a gagné aucune de ses deux confrontations face à elle.

On ne change pas un schéma qui gagne

Si le « Mister » a précisé ne pas avoir d’équipe type cette saison, le onze de départ aligné face à l’OL sera quasiment identique à celui s’étant largement imposé à Valenciennes (4-0) mardi dernier. Blessé aux ischio-jambiers, Alex sera toutefois remplacé par Sakho en charnière centrale. Une incertitude demeure cependant, au poste de latéral droit. « C’est le choix le plus difficile : Jallet a été très bon lors de ses deux derniers matches, et Van der Wiel avait bien joué contre Porto et n’a plus joué depuis. Ce n’est pas une décision facile à prendre », fait remarquer « Carletto ». Quant au schéma tactique, l’ancien coach de Chelsea ne changera pas un dispositif qui s’avère efficace. « En ce moment, c’est le 4-4-2, ou 4-2-4. On a quatre attaquants qui sont bien, ça nous donne la possibilité de presser offensivement, on va sans doute garder ce système », prévient l’entraîneur de Paris, qui a abandonné le 4-3-3 depuis la défaite face aux Aiglons.

Casse-tête en vue pour Garde

Côté rhodanien, Rémi Garde doit faire face à une hécatombe d’indisponibilités. Il ne pourra pas compter sur Briand, Gourcuff, Grenier, Lacazette, tous blessés, ni sur Dabo, suspendu. En revanche, Réveillère, qui était incertain en raison d’une blessure aux ischio-jambiers, sera apte pour participer au choc, à l’instar de Lisandro Lopez. L’international argentin sera probablement titularisé en attaque, en compagnie de Gomis et Bastos. « Suis-je frustré avec toutes ces absences ? Il y a de la frustration pour les joueurs qui ne pourront pas jouer. On a vu que ceux qui étaient amenés à entrer en jeu se comportaient avec le même état d’esprit, la même envie… Ce qui change, ce sont les automatismes », a déclaré le technicien lyonnais. L’absence de Dabo déplacera Umtiti, défenseur central de métier, dans le couloir gauche.

Statistiques et pronostics

Lyon n’est autre que la première équipe à avoir battu le PSG de Carlo Ancelotti au Parc des Princes (le 21 mars dernier en Coupe de la Ligue, 3-1). Toutefois, le club de la capitale est invaincu lors des quatre dernières réceptions de l’OL au Parc en Ligue 1 (trois victoires et un nul). Le septuple champion de France n’a remporté qu’un seul de ses huit derniers matches de championnat contre les Franciliens (A Gerland, le 31 janvier 2010), pour trois défaites et quatre nuls. A l’instar de la grande majorité des acteurs de la Ligue 1, les différents sites de paris sportifs donnent le PSG favori pour ce choc (cotes : 1,60 la victoire, 3,50 le nul et 5 la défaite). Et si Lavezzi, qui a trouvé le chemin des filets lors des trois derniers matches des Rouge et Bleu, récidivait ce soir (cote : 2,70) ?

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club