Restez connectés avec nous

Club

AJA – PSG : Les notes des Parisiens

Homme du match – Matuidi (6,5) : Déjà excellent lors des derniers matches, le milieu défensif parisien a surnagé ce soir sur la pelouse de l’Abbé-Deschamps, surtout en première période. Impérial à la récupération, omniprésent dans l’anmiation offensive, l’international français a encore une foi prouvé qu’il était un titulaire indiscutable dans cette équipe. A l’origine du but de Nenê en compagnie de Gameiro, il aurait aussi pu trouver le chemin des filets en fin de match s’il ne s’était pas écroulée dans la surface. Match très solide de la part de l’homme-élastique.

Sirigu (5) : Efficace pendant 86 minutes, en repoussant notamment une tête d’Oliech et un centre-tir de Mandjeck, le gardien de but parisien a craqué en fin de match en repoussant une frappe de Kossoko dans les pieds d’Oliech. Une erreur évitable qui fait perdre deux points aux Parisiens, même s’il n’est évidemment pas le seul fautif dans cette fin de match catastrophique. Autre chose : on aimerait aussi que le portier italien capte un peu plus les ballons sur ses sorties au lieu de boxer des deux poings et de mettre son équipe en difficulté.

Jallet (5) : Plutot solide pendant une bonne partie de la rencontre, que ce soit offensivement ou défensivement, le capitaine d’un soir a souffert en fin de match face aux assaut d’un Kossoko incisif.

Bisevac (6) : Même s’il s’est fait enrhumer par Chafni, qui a ensuite frappé le poteau e Sirigu, le défenseur serbe a plutôt bien contré les attaques auxerroises, en plus d’avoir été propre dans ses relances.

Alex (6,5) : A l’instar de son coéquipier en défense centrale, le Brésilien a répondu présent dans le combat physique imposé par les puissants attaquants auxerrois.

Maxwell (4) : Sorti prématurément en raison d’une blessure à la cuisse, le latéral brésilien n’a pas été forcément serein pendant son heure passée sur le terrain. Souvent mis en difficulté derrière, il a aussi été maladroit dans son jeu de passe et gêné dans le jeu aérien. On attend mieux de lui. Remplacé par Armand (62e).

Motta (5) : Comme d’habitude placé devant la défense, le milieu de terrain italo-brésilien a été beaucoup moins précis que d’habitude, et son apport offensif a frôlé le néant malgré les espaces laissés par les Auxerrois. On attend plus de lui pour poser le jeu lorsque son équipe se sent en difficulté.

Matuidi (6,5) : Voir plus haut..

Bodmer (6) : Préféré à Pastore, le milieu de terrain parisien a montré toute l’étendue de son talent, grâce à des gestes techniques élégants et un jeu de passe très précis. Il est en tout cas beaucoup plus utile dans la création du jeu que son coéquipier argentin. Sa (surprenante) sortie a complètement déstabilisé l’équipe. Remplacé par Lugano (82e), qui a eu le temps de se faire déposer une cinquantaine de fois par Kossoko.

Nenê (5) : Si on devait se baser sur cette occasion scandaleusement gâchée à la 70e minute de jeu, le N°10 parisien aurait simplement écopé d’une bulle. Heureusement pour lui, un match ne se limite pas à une action et il a tout de même inscrit son 14e but de la saison, en plus d’avoir souvent été à l’origine des offensives parisiennes. Mais sa prestation nous laisse un goût amer car il avait le but du KO dans les pieds et qu’il a voulu jouer la star au lieu de se concentrer sur une seule chose : l’efficacité.

Ménez (5) : Match décevant de la part du feu-follet parisien, surtout après sa superbe prestation contre l’OM. Parfois suffisant, il a manqué une occasion énorme en début de match en manquant le cadre alors que le but était vide. Il aurait aussi pu être passeur décisif si Nenê n’avait pas tout gâché en s’empalant dans Sorin.

Gameiro (6) : Très actif à la pointe de l’attaque, avec ses appels habituels dans la profondeur, l’attaquant parisien a également été efficace balle au pied, en étant par exemple à l’origine du but de Nenê. Il aurait lui aussi pu trouver le chemin des filets si le Brésilien n’avait pas fait preuve d’excès d’individualisme en gâchant une énorme occasion en seconde période. Match rassurant donc de la part de l’international français et on regrette sa sortie prématurée, alors qu’il semblait à l’aise sur le terrain et que Nenê méritait de sortir à sa place. Remplacé par Pastore (73e), qui n’a rien montré.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club